Magazine Cinéma

Blood diamond

Par Grocher

Affiche teaser américaine. Warner Bros.

Vidéo

Cette aventure se déroule dans les années 1990 en Sierra Leone. Dans ce pays d'Afrique  le peuple vit dans des conditions particulièrement précaires et dans la terreur permanente,  la guerre civile faisant rage, mettant le pays au bord du gouffre. Ce conflit est alimenté par certaines nations, dont les Etats-Unis, en raison des intérêts découlant du trafic de diamants. En effet la Sierra Leone possède de nombreuses mines, lesquelles sont très convoitées. Danny Archer, un mercenaire venu d'Afrique du Sud, s'occupe activement de contrebande et finit par se faire arrêter et jeter en prison. C'est là qu'il apprend que Mende, enlevé à sa famille par les rebelles et contraint de travailler à la mine, a découvert une magnifique pierre brute qu'il a cachée non loin du lieu de sa détention. Une journaliste américaine, débarquée sur place, tente de faire parler Archer afin d'écrire un article choc sur les dessous de cette guerre civile et faire savoir par voie de presse à qui elle profite. L'aventurier passe un pacte avec Mende en lui promettant de retrouver sa famille, si celui-ci lui remet le diamant. La journaliste, idéaliste et déterminée, part avec les deux hommes à la recherche de ce trésor. Le plus dur commence, car le diamant se trouve enfoui en territoire occupé par les rebelles.

Leonardo DiCaprio et Djimon Hounsou. Warner Bros. France

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le réalisateur Edward Zwick n'a pas fait dans la dentelle avec ce film où l'aventure se mêle aux problèmes politiques et humains de cette Afrique qui, en partie par la faute des grandes puissances, a tellement de mal à survivre et à nourrir les siens. Le réalisateur s'attache particulièrement au trafic de diamants, ressource économique importante pour beaucoup de pays riches, entretenant par ce fait une guérilla entre africains afin de mieux s'approprier leurs richesses naturelles. C'est ainsi que "l'armée révolutionnaires", barbare et de plus manipulée, massacre les familles, brûle les villages et kidnappe les enfants afin de les entraîner et les fanatiser pour en faire de bons soldats de la révolution. Bien entendu, pour cette armée, comme pour les Etats-Unis notamment, les diamants sont le nerf de la guerre.  IIs le sont également pour Archer, aventurier sans scrupule et trafiquant notoire. C'est donc dans cette entente cordiale, parfois un peu musclée, que se déroule ces "affaires", jusqu'au jour où  Archer veut absolument s'approprier la pierre trouvée par Mende, homme honnête, n'ayant qu'un seul but: retrouver les siens et profiter de son diamant pour vivre libre. La rencontre avec Maddy Bowen, une journaliste sensibilisée par la cause de l'Afrique va les suivre dans cette aventure, dans cette recherche éperdue de la famille de Mende et bien sûr de cette fameuse pierre. Cette épopée périlleuse nous fait découvrir la terreur des enlèvements, des attaques de villages, des camps d'entraînement pour ces enfants à qui on s'ingénie à faire perdre leur âme. 

Leonardo DiCaprio et Djimon Hounsou. Warner Bros. France

La première remarque que je ferais est que s'il s'agit de nous sensibiliser sur une cause aussi grave que celle que traverse le continent africain et son exploitation par les puissances étrangères, c'est en partie raté. Le discours manque cruellement de discernement et la démagogie coule à flots. Les personnages sont stéréotypés à souhait avec d'un côté les méchants pays riches et  les dévastateurs révolutionnaires avec au centre le bel opportuniste aventurier qui, en faisant le mal, finira involontairement par se racheter une conduite et de l'autre, le gentil africain sur lequel s'abattent tous les malheurs du monde ainsi que la sensible journaliste, prête à dévoiler de méchantes choses et de plus amoureuse de notre beau héros. Tout ceci est bien simpliste. Par contre, côté film d'aventure, celui-ci est attrayant, grâce à l'intrigue plutôt originale, à sa mise en scène très hollywoodienne et à l'interprétation dont ressortent Léonardo DiCaprio, égal à lui même mais qui fut parfois plus convaincant, et surtout Djimon Hounsou au jeu émouvant et persuasif. Cette aventure mouvementée se déroule au milieu de paysages somptueux. Quant aux scènes de violences et de combats, elles sont souvent saisissantes et fort bien réglées avec leur déluge de feu de tirs et...d' hémoglobine. Malheureusement, le scénario est bien loin d'être à la hauteur.

BLOOD DIAMOND

C'est pourquoi, avec ces remarques, je ne vois qu'un bon film d'aventure à grand spectacle. Côté documentaire, il faudra être plus persuasif, moins hollywoodien et moins démagogue pour convaincre, car avec un film à si gros budget, a-t-on  pensé à la détresse de l'Afrique ou à remplir les poches de la maison de production?  

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • True Blood, Saison 2

    True Blood, Saison

    Les adaptations de livres qui transcendent l’œuvre originale tout en respectant celle-ci sont aussi rares que les remakes réussis. Mais pourtant il existe... Lire la suite

    Par  Geouf
    CINÉMA, CULTURE
  • There will be blood (2007)

    Le film dépeint à travers l’histoire de deux hommes, le pétrolier Daniel Plainview (Daniel Day Lewis) et le pasteur Eli Sunday (Paul Dano), la lutte sans merci... Lire la suite

    Par  Caladan
    CINÉMA, CULTURE
  • [promo] True Blood, saison 3

    Un nouveau teaser pour la série True Blood, Waiting sucks... Lire la suite

    Par  Missacacia
    CINÉMA, CULTURE, SÉRIES
  • [Sortie Manga] Blood Alone 6

    [Sortie Manga] Blood Alone

    Après presque 2 ans d’attente (puisque le tome 5 est sorti en octobre 2008), le tome 6 de Blood Alone est enfin sorti. Publié chez Ki-oon, ce manga a un... Lire la suite

    Par  Jibouille
    BD, CINÉMA, CULTURE, LIVRES, SÉRIES
  • Blood Feast

    Blood Feast

    Genre : HorreurAnnée : 1963Durée : 65minL'histoire : Fouad Ramsès est un traiteur oriental d'origine égyptienne, vivant dans une petite ville des USA. Il voue u... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Surfer Blood

    Surfer Blood

    C'est connu, à la rédaction d'ÉcoutePremière, dès qu'il commence à faire froid, on a tendance à s'orienter vers des contrées plus clémentes. Lire la suite

    Par  Ecoutepremiere
    CULTURE, MUSIQUE
  • 63. Blood Sweat & Tears

    Blood Sweat Tears

    A l'aube des années soixante, tandis que le jeune Zimmerman grandit devant les yeux de la scène folk, Johnny Cash continue de jouer les patriotes et rend hommag... Lire la suite

    Par  Dylanesque
    CULTURE, MUSIQUE

LES COMMENTAIRES (1)

Par COol observer
posté le 20 mai à 01:00
Signaler un abus

S'il est vrai que l'état des choses en afrique est compliqué, il sied d'essayer de les simplifier pour faire des approches de solution. Et une solution durable demande parfois des choses simples ( simplistes!!!) Dans votre analyse vous déplorer la situation du pauvre afro exploité. il est réèllement pauvre est exploité. La complexification du problème africain nous éloigne d'une certaine ortie de la situation, et trduit un certain laxisme: "c'est trop compliqué, on n'y peut rien. Laissons tomber. " Hors justement là se trouve le problème. Dissequons le problème, établissons les responsabilités , et alors invitons les acteurs à prendre conscience des choses et de leurs effets. L'hypocrysie des grandes puissances est légendaire, et la co-responsabilité africaine évidente. Pensez-vous que ce constat boosterait lemoral de qui que ce soit? Allez, faisons simple si on veut être sérieux. La soi disant co responsabilité africaine est une belle machination de puissances obscures. Si la corruption des leaders africains est notoire, il ne faut pas oublier que ceux -ci sont souvent soutenu ( quand ils ne sont pas imposés) par les Occidentaux. Par occidentuax, je ne désigne pas la masse du peuple, qui comporte de braves gens. ( searchcoolsearch@gmail.com)

A propos de l’auteur


Grocher 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines