Magazine Bourse

Relance économique : Charles Diby koffi prévoit une croissance de 4%

Publié le 02 février 2010 par Okibourse
Relance économique : Charles Diby koffi prévoit une croissance de 4%

M Charles Koffi Diby, ministre ivoirien de l'économie

Fraternité Matin – Le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Charles Koffi Diby, a fait le point de la situation économique et financière actuelle en Côte d’Ivoire, et s’est prononcé sur les perspectives qui s’offrent au pays dans la période post-conflit. C’était dans une intervention qu’il a faite à Abidjan, le vendredi 29 janvier, devant les administrateurs de la Bank of Africa, réunis en Assemblée annuelle. Dans un discours articulé en quatre points, (l’espoir que suscite la tenue progressive de rencontres d’envergure à Abidjan ; la situation économique et les efforts déployés par le gouvernement en matière de réformes ; l’amélioration de l’environnement des affaires ; les perspectives en termes d’investissement et les attentes du gouvernement vis-à-vis du système bancaire), Charles Koffi Diby a affirmé en substance que des mesures idoines ont été prises par le gouvernement pour poursuivre avec la dynamique de croissance de son économie en 2010.

En 2009, cette embellie s’est traduite par un taux de croissance de 3,7%, après une progression de 2,3% en 2008. «La croissance devrait se consolider en 2010 avec un taux projeté d’au moins 4% par an », a-t-il soutenu.

Cette renaissance, selon le ministre Diby, devrait tirer sa source des réformes économiques, financières et sectorielles entreprises par le gouvernement, notamment dans le cadre du programme économique et financier conclu avec les partenaires au développement. Au niveau sociopolitique, le ministre de l’Economie souligne que les «incertitudes et le manque de lisibilité pour sous-tendre des prises de risque en matière d’investissement, sont levés en raison des avancées significatives et du caractère irréversible du processus de paix».

A cet environnement apaisé, dira-t-il, s’ajoutent des réformes pour améliorer le dispositif réglementaire, institutionnel et les mécanismes de gestion, en vue de parvenir à une administration publique moderne et efficace: condition indispensable à la consolidation du dynamisme du secteur privé. Il s’agit, entre autres du retour budgétaire, le renforcement du suivi et du contrôle de l’exécution du budget, de la rationalisation de la gestion des entreprises du portefeuille de l’Etat, la transparence dans la gestion des secteurs et filières clés de l’économie (café-cacao, le pétrole avec l’engagement de la Côte d’Ivoire dans l’ ITIE).

La gouvernance, l’administration publique et le système judiciaire son concernés par ces réformes ainsi que le secteur financier. Avec l’atteinte espérée du point d’achèvement de l’Initiative pays pauvres très endettés qui va se concrétiser par une réduction substantielle de la dette de la Côte d’Ivoire estimée à 6458 milliards de francs cfa, le gouvernement projette de mener des investissements d’intérêt national. Trois types d’investissements seront engagés : «les investissements de réhabilitation des infrastructures de base détruites pendant la crise; les investissements de réhabilitation des infrastructures de base ayant manqué d’entretien ; et les nouveaux investissements, afin de répondre aux besoins pressants des populations et soutenir l’activité économique», précise le ministre Diby.

Justement, pour financer ces investissements, l’Etat compte sur le secteur privé, notamment le secteur financier. Qui devra, selon le ministre Diby, consolider les acquis et relever d’autres défis majeurs, tels que l’amélioration de l’accès au crédit et du niveau de bancarisation jugé encore très faible. «Pour sa part, l’Etat continuera de jouer son rôle d’encadrement et de facilitation des activités, pour faire en sorte que le moteur de la croissance par excellence qu’est le secteur privé, retrouve toute sa place», a conclu Charles Koffi Diby, élu récemment meilleur ministre de l’Economie et des Finances d’Afrique.

David Ya


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Oxatis se lance et relance

    Oxatis lance relance

    De 2005 à 2006  le nombre de sites e-commerce a augmenté de 53%. De fin 2006 à septembre 2007, de 83% (source Fevad).Être acteur d'un des secteurs les plus... Lire la suite

    Par  Marcschillaci
    EBUSINESS, FINANCES, INTERNET
  • Charles Stross "Crépuscule d'acier"

    Charles Stross "Crépuscule d'acier"

    Il faut que je vous avoue quelque chose à propos de ce livre.  J'ai commencé le livre de Stross il y a de cela plusieurs mois, J'ai dû lire quelque chose comme... Lire la suite

    Par  Vincent
    CULTURE, LIVRES
  • Hommage à Charles Giambrone

    Hommage Charles Giambrone

    Lors d’un récent déplacement en Normandie, sur la route du retour, nous nous sommes arrêtés du côté de Lacambe et Collevile, pour visiter respectivement les... Lire la suite

    Par  Mcabon
    CULTURE, HISTOIRE
  • Charles-Alexandre Lesueur

    Charles-Alexandre Lesueur

    Voyageur, naturaliste, artiste-peintre d’histoire naturelle… Il naît au Havre en 1778 et mène une vie peu commune : différentes rencontres et circonstances... Lire la suite

    Par  Herbot
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES, SCIENCE & VIE
  • Volet numérique du plan de relance

    Le volet numérique du plan de relance a pour objectif de donner de l’avance à la France dans trois secteurs clés : l’infrastructure à très haut débit (fibre... Lire la suite

    Par  Activeille
    FRANCE, INTERNET, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le chat (Charles Baudelaire)

    chat (Charles Baudelaire)

    De sa fourrure blonde et brune Sort un parfum si doux, qu’un soir J’en fus embaumé pour l’avoir Caressé une fois, rien qu’une. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS

A propos de l’auteur


Okibourse 737 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines