Magazine Marketing & Publicité

The myth of the Pirelli Calendar

Publié le 02 février 2010 par Jedblogk
Après avoir vu le cas Benetton et l'arrivée de la marque dans le social media, la marque italienne Pirelli et son légendaire calendrier montrent comment un fabricant de pneumatiques peut être à l'image du glamour de son époque.

The myth of the Pirelli Calendar

Depuis sa création en 1964, "The Cal" est devenu un objet de collection: de par un tirage limité, des modèles d'exception et des photographes réputés, ce cadeau de fin d'année offert aux meilleurs clients et à quelques célébrités est devenu un culte... apportant une note de glamour chez les garagistes de l'époque en accord avec les codes de la Formule 1 des années 70/80. The myth of the Pirelli Calendar Des photographes (Mario Testino, Annie Leibovitz ou Richard Avedon) ont immortalisé les plus belles égéries de leurs époques: Sophia Loren, Christy Turlington, Naomi Campbell, Monica Bellucci, Penelope Cruz ou Maggie Cheung ont été ainsi l'espace d'une édition des égéries de charme pour Pirelli. The myth of the Pirelli Calendar En 2010, c'est Terry Richardson qui a eu carte blanche pour la 37ème édition du "Cal": atmosphère brésilienne et de ravissantes ambassadrices pour continuer à perpétuer l'esprit Pirelli. Voici le making-of de cette édition.


The Making of the 2010 Pirelli Calendar by Terry Richardson from Rafael Rubira on Vimeo.


Un mythe qui au fil des 46 dernières années a donné une image de marque à Pirelli très fortement liée au glamour, évocatrice pour les fans de photographie et de mode d'uncertain style dans la lignée du travail d'Helmut Newton. The myth of the Pirelli Calendar Pour conclure, entre le charme des modèles Pirelli et le rondeurs du Bibendum. Source: Pirelli

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :