Magazine

Herta, c'est plus fort que toi !

Publié le 02 février 2010 par Desiderio

Voici la réédition d'un de mes commentaires - vieux de huit ans - au sujet du nom de modèles de bateaux pour navigation dangereuse en milieu dangereux. Que sont donc les air-boats et hot-dogs ? Il n'y a que quelques menus changements de forme.

C'est fort simple (mode Michel Cymès ou Jérôme Bonaldi) ! Le hair boat est fabriqué avec les cheveux d'une blonde naturelle, de préférence vierge et ressemblant à la Loreleï (ce qui explique le coût de l'engin vu la rareté du matériau). On les tresse de manière très serrée autour d'une armature en osier, c'est une pratique saine et naturelle qui nous vient en droite ligne des Natives ou Amérindiens de la tribu des Shaggy Dogs qui scalpaient les émigrantes capturées et en profitaient ainsi pour améliorer leurs canots à peu de frais. Le goût d'un retour à des racines authentiques, à des pratiques traditionnelles, au contact avec la nature ancestrale ont redonné vie à cette embarcation. Elle a été relancée il y a deux ans par notre plus brillant écologiste, Nicolas Hulot, qui a descendu les chutes du Niagara sur une embarcation faite avec des mèches récupérées chez le coiffeur d'Arielle Dombasle, et au dernier moment il s'est élancé par dessus le précipice car le hair boat se transforme en air boat ! C'est aussi un parapente qui permet de ne pas se laisser arrêter par des cascades.

Quant au hot dog, on en compte différents modèles : de Francfort, de Strasbourg ou knack, de Vienne, de Toulouse, de Morteau... Les industries alimentaires se sont reconverties dans la fabrication d'embarcations à partir de chair afin d'évacuer des quantités de produits impropres à la consommation suite à différents incidents techniques. On a constaté l'imperméabilité et la flottabilité des saucisses dans une casserole si la peau contient quelques additifs interdits désormais par Bruxelles à cause du nouvel eurodéputé Europe Ecologie Jean-Pierre Coffe. Bien découpée, une saucisse géante peut parfaitement devenir une embarcation fiable. Nos usines agro-alimentaires actuelles s'emploient d'ailleurs à reconvertir les poulets à la dioxyne, les vaches folles, les moutons tremblants, les porcs polyphosphatés en superbes équipements sportifs au lieu de les incinérer sottement. Excellente reconversion d'un secteur en crise. Il est néanmoins fortement déconseillé de mordre dans le canot. Les compétitions de hot dog exigent des pagaies en forme de fourchettes à quatre dents, ce qui rend l'exercice très difficile, car il faut une grande force alors pour ramer. C'est pourquoi on classe le hot dog parmi les sports extrêmes destiné seulement aux cadres supérieurs en stage de restructuration manageriale sous la supervision du DRH.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desiderio 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte