Magazine Culture

Kitsch & catchy

Publié le 09 février 2010 par Manueldecastro

Kitsch & catchy

Plus que des stickers apposés sur boites en plexi, ce sont de vrais arguments commerciaux, dignes d’un label « 100% Bio ». Du parental advisory qui effraie les mormones mamans au produced by X (ou featuring Y, au choix), les galettes vendables finissent par donner aux têtes de gondole des allures de panneau de fer en fronton de mairie.

Inamovible parmi les inamovibles, le fameux as seen on MTV, prompt à aguicher tant la consommatrice de futilités câblées que le jeune qui se cherche à baggy-bas-lunettes-à-stores-sac-vuitton. Par ce « vu à la M-télé », comprendre souvent « album faiblard, peu homogène, mais porté par un clip à gros budget, réalisé par un jeune-qui-monte trentenaire pas foutu d’atteindre la case ciné ».

A l’opposé de ces démarches UHU-stick, on trouve, en creusant plus loin qu’une télécommande Free, des vidéos de bric-et-de-broc qui ne payent pas de mine, mais portent de bien bons morceaux de hip-hop. Petite sélection, as seen on confidential blogs.

Robust – El Foto Grande (2007)

Extrait du second album du membre des Galapagos 4, El Foto Grande est un titre entêtant, porté par une rythmique bien foutue. Pour l’illustrer, un méli-mélo d’images, sorte de voyage dans un chicago rêvé. Les effets sont parfois dignes d’un stagiaire sous-payé, le tout peut prêter à la moquerie, mais, à bien s’y attarder, accompagnent à merveille cette ôde à l’image-ination. "Life is like a cartoon if you look close enough" … alors, on relance le clip, et on se rapproche.

El Da Sensei – Crowd Pleasa (2006)

Ah, la magie du fond bleu… on se dédouble, on se met la tête à l’envers, on adapte le Passe-Muraille à la sauce mur-graffé. Apposé à un morceau banal, la vidéo sevirait de contre-exemple tout prof d’école de ciné. Mais lorsque c’est la moitié d’Artifacts qui y pose sa voix unique sur une production dantesque, on en vient à trouver le tout efficace, au point de se dire qu’un clip rutilant aurait altéré la chose. Respect.

Quasimoto – Rappcats (2005)

Plus qu’un simple montage, un hommage à l’art de la vidéo low-budget. Madlib et son double sous hélium retracent 20 ans de hiphop en 2 minutes. Et tout y passe : des tenues improbables, de la rue ou du fond blanc-écru, des Adidas sur dancefloor, du fluo, du jean, des bains moussants… A des années-lumière des clips câblés, mais à portée de main du vrai.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Manueldecastro 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines