Magazine Environnement

Toiture végétalisé : écologique et économique

Publié le 12 février 2010 par Jo31

Les Jeux Olympiques de Beijing sont ouverts et de l’autre côté du globe, à Toulouse, les sportifs ont pu reprendre leurs compétitions et leurs entraînements dans le tout nouveau Palais des sports André Brouat, au dôme totalement végétalisé. Le retour des jardins suspendus ? Les toits végétalisés représentent une somme non-négligeable d’avantages écologiques et économiques.

  

image ecolo-trader.fr

 

Toiture végétalisée

Le principe de la toiture végétale appelée aussi toit vert ou toit végétalisé consiste à recouvrir d'un substrat qui est végétalisé : applicable sur toit plat ou à faible pente. Le concept s’est bien développé au début des années 70, dans les pays du Nord de l’Europe comme les pays Scandinaves, les Pays-Bas et l’Allemagne. Nous allons voir, que la mise en place de ces toitures végétalisées ou même terrasses et murs végétalisés est susceptible d’apporter un certain nombre d’avantages tant aux propriétaires qu'à la collectivité. Nombre d’édifices publics se voient recouverts de plus en plus d’appendices chlorophylliens vivants. Un atout supplémentaire dans une démarche d'habitat passif ou bioclimatique.  

Méthode pour toit végétalisé

Il existe plusieurs méthodes de recouvrement par les végétaux des toitures. La toiture devra à la base répondre à un certain nombre de contraintes, notamment pour les structures déjà existantes, et prises en compte lors de sa création. En tout premier lieu, le toit qui sera végétalisé doit pouvoir résister à une pression importante. Il est donc primordial que le socle soit résistant. Les sociétés installatrices s’occupent alors des calculs de portance. Puis il faut s’assurer de la parfaite étanchéité du toit.  

Les projets possibles

Côté pratique, il existe plusieurs techniques selon le domaine d’application. Vous pouvez protéger

  • Votre garage privatif à la toiture industrielle si celle-ci n’est déjà pas recouverte de panneaux solaires
  • Une toiture plate de maison ou de collectivité (palais des sports - toiture d'école ou de cantine - parking ...)
  • Ou votre une ancienne terrasse

 image ecolo-trader.fr

Bureaux Ministères des Finances Noisy-le-Grand

 

Les techniques de végétalisation

Vous souhaitez vous occuper régulièrement du toit végétalisé ? Vous passerez par le mode « intensif », où la demande d’entretien est réguliere, avec des tontes du couvert végétal fréquentes. Ce système requiert alors une certaine expertise notamment à cause à la charge nécessaire. En effet l’épaisseur de terre se situe proche des 40 cm, ce qui correspond à une charge de 500 a 800 kg/m2. La base sera donc en béton.  

image ecolo-trader.fr

 toit végétalisé : ici enherbé, il bénéficie d'une multitude d'espèces végétales profitables à la biodiversité


  La manière extensive d’un toit vegetalisé, reste le mode le plus simple et le plus accessible pour tous. Le couvert est réalisé quasi exclusivement a partir de plantes résistantes à la sécheresse a partir des familles de sedums (plantes grasses). Il suffit de très peu de substrat, de 6 a 8 cm, soit une charge de 60 a 100 kg/m2. L’entretien y est donc facilité et limité à 2 contrôles / an. Cette installation permet la rétention d’environ 12 litres d’eau au m2. Le support peut être en acier ou en bois.  

image ecolo-trader.fr 

le toit ici est en mode extensif, exclusivement recouvert de plusieurs espèces de sedums


  Il existe une variante entre les deux modes présentés ci-dessus  

Avantages

Nous allons le constater, les avantages ne manquent pas pour le propriétaire et la collectivité, car finalement tout le monde en profite !

D’un point de vue environnemental, la création de « jardins » supplémentaires crée de nouveaux biotopes. C’est un plus pour la biodiversité et les espèces pollinisatrices, notamment en zone urbaine. Il est démontré aussi que pour la santé humaine, ces vertes toitures absorbent les poussières et fixent le CO2. Les toitures vegetalisées permettent une meilleure régulation de l’eau en ville. En effet, l’eau retenue par le substrat et les végétaux permet une alimentation plus souple (effet retardateur) des canalisations de collecte. Le drainage est maîtrisé.

Côté santé, on on a signalé les retenues de poussières et le rôle de filtre, auxquels s’ajoute la protection acoustique. Le couvert végétatif permet un confinement acoustique par absorption (ou plutôt non réverbération) extérieure et intérieure des bruits de l’ordre de 5dB –pollution sonore-. Le gain thermique est non négligeable aussi. Il est estimé un gain de près de 2 degrés, ce qui limiterait les « ilots de chaleur urbaine» si des surfaces étaient de façon concertée enherbées. Le confort hygrothermique des toitures fait de toute façon baisser la température de la toiture, par évapotranspiration du support végétal en été. Elle permet donc de garder la fraîcheur en été et la chaleur en hiver. La présence du matériel végétal représente aussi un gain pour la toiture car elle limite la dégradation par UV (Ultra-Violets).

Le dernier avantage, non négligeable, est du point de vue visuel. La végétalisation de la toiture permet d’avoir une surface, quand elle est visible, changeante au grè des saisons, en remplacement de zones grises ou noires peu enclines au dépaysement.  

image ecolo-trader.fr

 Dôme végétalisé du Palais des sports de Toulouse SETOMIP/SQREC

   

Le prix d’un toit végétalisé

Il varie selon la méthode employée (extensif – intensif), de 25 à 100 euros par m2, ainsi que selon la base de travail (rénovation / création).  

Perspectives des toitures végétalisées

Alors que la France est en retard par rapport aux pays du Nord, elle tend néanmoins à leq rattraper. Il est implanté environ 60.000 m2 nouvelles toitures verdies en France chaque année, et l’Association des toitures végétales (Adivet) table sur 1 million de m2 en 2010. Par comparaison, l’Allemagne dispose déjà de près de 15 millions de m2 de toitures végétalisées.  

Certification du CSTB

Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment se mobilise pour que cette technique de végétalisation des toitures fasse l'objet d'évaluations techniques formulées par les experts de la Commission chargée des avis techniques (CCFAT). Selon le site internet du CSTB, un premier Avis technique instruit en novembre 2006 par ce même organisme en a ouvert la voie, afin de répondre à l'attente des professionnels soucieux de crédibiliser leurs procédés et leurs ouvrages

Aides financières fiscales

Il est possible de bénéficier d’une prise en charge, une subvention qui représente 50% du prix hors taxe de l’aménagement. Il est vivement conseillé de s’assurer de l’obtention de cette aide avant les travaux.  

Source : Adivet et CSTB (étude en lien)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par henry236
posté le 12 avril à 05:55
Signaler un abus

oui mais pour la végétalisation extensif il vaut mieux utiliser les biosedums qui sont produit en France et sous certification biologique que d'acheter des tapis de sedum cultivés en Hollande.

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Jo31 7 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog