Magazine Science

Découvrir l'antigravité naturelle: un moyen simple

Publié le 14 janvier 2010 par Feydharkonnen

 meteorite nakhla

Découvrir l'antigravité avec une météorite martienne

Ci-dessus, une image de SF qui peut devenir une réalité (vaisseau rebelle contre l'Empire, Star Wars)

Hello !
Voici une expérience simple, qui vous permettra de vérifier que l'antigravité existe ..

meteorite-nakhla.jpg

 Météorite "Nakhla, tombée près d'Alexandrie le 28 juin 1911 à 9 heures (a.m.), sur le village de El-Nakhla, à El-Bahariya, EGYPTE.

  Cette météorite fractionnée en plusieurs morceaux conviendrait parfaitement à l'expérience qui suit ! ...Car c'est l'une des plus grosses météorites jamais recensées, et surtout, elle est reconnue comme étant MARTIENNE !

 L EXPERIENCE !

   Il faut donc entrer en possession d'une météorite.. mais pas n'importe laquelle: il faut qu'elle soit "planétaire", c'est - à-dire qu'il faut qu'elle aît été expulsée d'une autre planète, comme Mars, ou Vénus....
Car l'expérience qui suit est très simple, mais elle abîme légèrement l'objet.


Prendre donc un morceau de météorite de quelques centaines de grammes, et même de quelques kilos (acheté chez Alain Carion, à Paris, ou ailleurs) ; le découper en 3 parties, égales ou inégales, cela n'a pas d'importance.

Ne pas utiliser les poussières ou les petits morceaux détachés.
Phase 1  /  Peser d'abord les trois morceaux ensemble: notez le résultat de cette première partie de l'expérience.

 

Phase 2  /  Peser chacune des parties séparément, ET FAITES L ADDITION !.
Phase 3  /  Comparer, sur le papier, les deux résultats et s'apercevoir que  les morceaux pesés ensemble sont PLUS LEGERS que lorsque l'on fait l'addition de leurs poids séparés!

 
Cette expérience a été réalisée à Lot, chez Mettler-Toledo, avant le passage du troisième millénaire, sur une balance d'extrême précision, et une différence de quelques millièmes de grammes ont été observés sur un poids total de + de 300 grammes de météorite chondrite, achetée chez Alain Carion, de l'Île St Louis, à Paris.

UNE MANIFESTATION NATURELLE DE L EXPERIENCE CI-DESSUS : LA GRANDE TACHE ROUGE DE JUPITER

JUPITER TACHE ROUGE COMPARAISON AVEC LA TERRE 004-02200-01

Nous savons donc que, plus il y a de météorites réunies en un seul endroit sur la Terre, plus le poids total est LEGER !

 Ici: une vue sur la grande tâche rouge de Jupiter, en haut à droite sur l'image, comparée avec les dimensions de la Terre.

 

 

Remarquons le "creux" ou, plus exactement, le vide antigravitationnel du centre de la tâche. Les nuages de Jupiter sont d'une polarité gravitationnelle différente des matériaux exotiques rassemblés sous la Tâche Rouge: les nuages sont donc repoussés continuellement par l'antigravité de ces matériaux.

Cette tempête antigravitationnelle a eu lieu sur Jupiter, et existe depuis un passé immensément reculé.

A ce que nous en savons, un énorme astéroïde fut expulsé autrefois de cet endroit: la Lune, venue se placer, plus tard, en orbite autour de la Terre.

   Le livre des Immortels, ou maîtres-instructeurs de l'Orient, "La vie des Maîtres", de Baird T. Spalding, raconte une théorie intéressante:  les planètes comme la Terre, Mars, Vénus, naîtraient toutes du Soleil, les unes après les autres. Chaque planète posséderait une "polarité gravifique" différente de ses soeurs...

Donc, si du matériau extra-terrestre se trouve sur Jupiter en quantité trop grande (ou sur la Terre), il a tendance à vouloir s'éjecter, si la masse réunie est de plus en plus grande au même endroit

RedSpot 360
 

 Photo NASA

   Aux infra-rouges, nous voyons très clairement un "creux" immense, plus large que la Terre, avec au fond ce qui semble être un planétoïde en formation.

   Il semblerait qu'une autre tâche gigantesque serait en train de se former (celle-ci fait déjà 12 000 km sur 25000 )... Ce n'est pas sans danger pour le système solaire, et même pour nous, quand on sait que l'éjection d'un satellite comme la Lune peut concerner évidemment la Terre, de nouveau...

 

 

 

jupiter-tache-rouge--comparee-infrarouge-a-gauche-et-visi.jpg

 

 

   A gauche dans les Mid IR (milieu du spectre infra-rouges) et à droite dans le visible par l'instrument VISIR sur le VLT

   Photo ESO/ NASA / ESA / L.Fletcher,  extraite du site http://www.lecosmographe.com/blog/?p=2021 sur un article posté par Xavier Demeersman

 

 

 

AUTRE MANIFESTATION,  AUTRE RAISONNEMENT

Mais passons à un autre moyen d'étudier l'antigravité naturelle: les tornades, ainsi que les grandes spirales de Reich que l'on retrouve dans les immenses cyclones terrestres (et vénusiens...) présentent de singulières manifestations d'une force inconnue, qui dépasse de loin celle des phénomènes Venturi / Bernoulli.

TORNADE-http--soonjin.com--SLASH--932-usg.jpg

Ci-dessus: tornade de http://soonjin.com/932&usg

Loin pour nous l'idée de remettre en cause les lois découvertes par ces deux chercheurs magnifiques, mais disons que toutes les conséquences des mouvements circulaires de la dynamique des fluides sont très loin d'avoir été correctement évaluées.

Allons directement au fait: tout semble indiquer qu'il existe un phénomène d'inversion locale de gravité, qui pousse les objets à décoller...

Si l'on veut trouver un tel processus pour l'utiliser dans notre monde de tous les jours, il est grand temps de l'étudier plus à fond.

Oui, il n'est pas possible d'expliquer par la seule force des vents, même circulaires, qu'une locomotive décolle, ou que des bancs publics neufs se déboulonnent, comme à Cannes,  face à la mer, en ce mardi 04 mai 2010.

double-vortex-tornade-1.jpg

Cette image représente une autre tornade que ce qui s'est passé à Cannes, mais nous savons qu'il faut rechercher un tel déferlement de puissance dans la mise en oeuvre -fut-elle accidentelle- d'une loi nettement supérieure à ce que nous connaissons actuellement : la loi de polarité.

Visiter l'article en construction suivant :   http://antigravity.over-blog.com/article-la-loi-de-polarité-4954

double vortex tornade 2

Nicolas Tesla se posait aussi la question de savoir dans quel ordre des choses il fallait poser 1. L'apparition d'un éclair lors d'un orage, 2 l'apparition de la pluie,  3 le bruit du tonnerre,  4  le souffle du vent...

La description du monde qui nous est donnée depuis notre enfance ne révèle pas le véritable continuum temporel dans lequel nous sommes censés vivre...

La "chitine" de Viktor Grebennikov,  un autre moyen simple vers l'antigravité

Nous sommes très à l'écoute, dans ce blog en entier, sur les travaux des chercheurs russes: physiciens, ingénieurs, particuliers... Pourquoi ? Parce que l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques a mis ces chercheurs à l'abri de l'Ordre Mondial Occidental, même si, malheureusement, ils ont parfois été persécutés dans leur propre pays.

viktor-grebennikov.jpg

Et dès lors, ces chercheurs multiculturels ont largement recensé des évènements qui n'étaient pas admis dans la méthodologie et la phénoménologie occidentale, et se sont constitués un inventaire de cette Réalité en fonction et en conséquence d'un autre Descriptif...

Nous pourrions parler de Kozyrev (et nous le ferons plus tard) dans ce chapitre sur l'antigravité naturelle, mais occupons-nous d'abord d'un homme absolument fascinant, un avant-gardiste solitaire qui prétend - et nous voulons porter attention à ses travaux - avoir obtenu des résultats anti-G avec de la ...chitine d'abeille: il s'agit bien sûr de Viktor Grebennikov (ci-contre).

Ce qui suit est tiré du site http://www.quanthomme.info/energieencore/grebennikov.htm

grebenniko-2-grebdemoplatefdecolle.jpg

Ci-contre:

Grebennikov sur sa plateforme enduite de chitine, avant et après le décollage

1   Présentation

   Les travaux du naturaliste et entomologiste Viktor Grebennikov (récemment décédé en 2001) étaient connus de nombreux scientifiques de son pays, mais il est resté virtuellement inconnu du reste du monde jusqu'à ce que, récemment, des traductions de certains de ses écrits aient commencé à apparaître sur internet.

Il était bien connu pour sa découverte de l'effet CSE (Effet des Structures en Cavité) par lequel, la forme, la taille, la quantité, la disposition et la compositions des matériaux produit une variété de réactions bilogiques distinctes. En 1988, alors qu'il étudiait un certain insecte sibérien, il a fait aussi des découvertes stupéfiantes sur l'antigravité biologique, l'invisibilité et les sauts dans le Temps. Plus tard, il a construit une petite plateforme de vol qui utilisait l'énergie secrète de la chitine - sa géométrie- et a volé dans la campagne en expérimntant cette nouvelle et mystérieuse technologie. Il a réussi des vols jusqu'à 25 km par minute ( 1500 km / heure) et aurait pu aller beaucoup plus vite, si la construction de son appareil bionique n'avait pas été aussi légère.  

2.  "Le vol" de V.S. Grebennikov, par lui-même, extrait de son livre "My World"

 

greb-lac.jpg
Soirée calme dans la steppe. Le disque rouge du soleil a déjà atteint l'horizon lointain, bruimeux. Il est trop tard pour rentrer à  la maison, je suis resté trop longtemps ici aavec mes insectes et je me prépare à passer la  nuit sur le terrain. Dieu merci, il me reste assez d'eau et un peu de  répulsif contre les moustiques, il y en a bien besoin ici avec les armées de moudcherons sur la rive escarpée de ce lac salé.

Je me trouve dans les steppes, dans la vallée de Kamyshlovo. C'était autrefois un puissant affluent de l'Irtysh, mais le labourage des steppes et la déforestation ont transformé la rivière en un petit ravin large et profond avec une succession de lacs salés comme celui-ci. Pas un souffle de vent. Des groupes de canards luisent sur le lac, on entend au loin des bécasseaux.

Le ciel immense, couleur de perle, s'étend au-dessus du monde apaisant de  la steppe.

Comme on est bien ici, dehors, dans cette campagne à ciel ouvert !

Je m'installe pour la nuit tout au bord de la pente, sur une clairière herbeuse. J'étale ma veste, je place mon sac à dos sous la tête et avant de me coucher, je ramasse quelques bouses de vaches séches et je les allume. L'odeur inoubliable, romantique, de la fumée bleuâtre se répand doucement sur la steppe qui s'assoupit. Je me couche sur mon lit naturel, j'étend mes jambes fatiguées et j'nevisage de passerune autre nuit, marveilleuse, dans lacampagne.

La fumée bleue m'emmène trannquillement au pays des fées; le sommeil vient vite. Je deviens très petit, de la taille d'une fourmi puis immense comme le ciel, et je suis près de sombrer dans le sommeil. Mais pourquoi ce jour-là ces transformations de pré- sommeil de mes dimensions corporelles ont quelque chose d'inhabituel et sont si fortes ? Une nouvelle sensation allinat à la fois un effet de chute et l'impression que le sol se dérobait sous mon corps et que je tombais dans des abysses inconnues et horribles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

à suivre, pour ce qui concerne cette page sur Grebennikov

Il y a beaucoup à dire sur Grebennikov, et vous pouvez vous rendre sur les liens cités plus haut, pour en savoir plus, avant que cet atte page ne soit complétée!

  

Du comportement des foules à l'inertie des masses

L'antigravité est la permutation ou l'annihilation d'une seule force: l'inertie.

1.   Certains racontent qu'un objet lancé à travers l'espace, continue indéfiniment sa route sans s'arrêter; et que cela s'appelle: inertie.

2.   D'autres disent que l'inertie est carrément la résistance de cet objet à la modification de la vitesse de cet objet, ou à son changement de direction, imposé par une force opposée...

   Il faudrait s'entendre, parce que l'on confond ici les chèvres et les moutons.

L'intéressant, lorsque l'on réfléchit un "tant soit peu", c'est d'utiliser des modèles qui imitent exactement ce qui se passe à l'intérieur de masses en inertie: ces modèles sont des comportements humains spéciaux.

L'on peut cataloguer 2 types de comportements humains inertiels ainsi que les solutions pour vaincre précisément l'inertie; en pratique donc, les effets sont les mêmes.

1.   Les humains ont un comportement-en-foule inertiel, spécialement quand ils sont au volant de leur véhicule, à l'arrêt devant des feux de signalisation...

feux-de-sign-index.jpg

   Le  modèle est le suivant: quand 20 automobilistes sont arrêtés à un carrefour, c'est qu' ils attendent évidemment que les feux de signalisation passent au vert.

Ce qu'il y a d'étonnant à chaque fois, c'est le fait que, dès que le "vert" arrive, chacun attend que celui qui est devant aît déjà démarré, pour démarrer à son tour.

Jamais je n'ai vu un groupe nombreux de conducteurs qui décideraient de démarrer en même temps. En réalité, le comportement-en-foule habituel des conducteurs est inertiel: ils répondent auto par auto, non pas au signal vert, mais au démarrage de l'auto qui est devant...

   C'est exactement pareil pour la ce qui concerne la masse à déplacer d'un objet isolé:  la force d'impulsion se communique particule après particule avec un RETARD TEMPOREL, qui n'est rien d'autre que l'essence même de l'inertie.

 

sifflet.jpg

Mais revenons à nos automobilistes: il est pourtant certain que " l'ine rtie ", ou retard  du groupe de ces conducteur à démarrer, serait rendu à sa plus simple expression, c'est-à-dire au départ coordonné de chacune des personnes de la foule, si tous répondaient ensemble au même moment au signal "vert"; il est donc évident qu'un effet inertiel "de foule" est en fait l'accumulation de retards individuels à se transférer un ordre, un signal 

Mais ce n'est pas tout.

2.   Une autre manifestation de l'inertie des foules, comme une masse par rapport au mouvement, est sa résistance au changement de direction....

A propos d'un "comportement de foule" , un seul exemple me vient à l'esprit: le jeu des chaises musicales, quand précisément le signal est l'arrêt soudain d'une musique.

 Explications: dans ce cas bien précis, une foule de gens rusent d'intelligence à courir autour d'une série de chaises, pour tout à coup changer de direction et occcuper la première chaise disponible, au signal donné...oublions la finalité de ce jeu (conserver une place assise à chaque "signal") et parlons à présent de physique.

 Asteroïdes de la ceinture de Hoth, Star Wars

asteroide-ceinture-de-Hoth--star-wars--lieu_ceinture_hoth.jpg

Imaginons que nous nous trouvions dans l'espace, et que notre mission est de faire dévier un astéroïde qui va s'écraser sur la Terre: nous ne possédons qu'une seule option: toucher l'astéroïde,

en le poussant ou en le tractant.

Selon les physiciens, le rocher possède une inertie de masse, qui correspond dans ce cas à la quantité de matière...C'est pourtant totalement faux.

Car le fait de faire bouger le rocher va dépendre de comment nous allons "faire passer le message' à chacune de ses particules, pour que, soit elles se communique le message les unes après les autres, comme ces idiots d'automobilistes rivés aux carrefours, soit elles répondent toutes à un signal, en même temps, comme dans le jeu des chaises musicales !

La valeur énergétique, dédiée au rocher, sera infiniment moindre si ses particules, répondant au même signal, meême minuscule, se tournent toutes dans la même direction, que s'il répond à une poussée même gigantesque sur le côté...

Certains racontent que des moines, au Tibet, arrivent à d'étranges résultats en matière de déplacement de rocs.

Connaissent-ils LE signal ?

Feyd Harkonnen

 



  






Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Feydharkonnen 386 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte