Magazine Culture

Grabuge a bruges

Publié le 03 octobre 2009 par Popov

GRABUGE A BRUGES

s

Stupéfiant opéra en trois tableaux d'Erich Wolfgang Korngold , musicien prodige qui dut fuir l'allemagne nazie  pour s'installer à Hollywood , "La ville morte " présentée à l'Opéra Bastille dans la mise en scène inspirée de Willy Decker remet en selle le nouveau directeur Nicolas Joel après la désastreuse " Mireille" de Gounod . Qu'on ne s'y trompe pas cependant.  Abondamment vendu sous le label Hollywood  parce qu'il  aurait composé la musique de Robin des Bois , Korngold n'est pas Bernard Herrmann et sa musique s'apparente davantage à celle de Strauss, de Janacek ou de Malher (qui l'admirait);Le livret , éblouissant de modernité, s'inspire du drame symboliste du belge George Rodenbach intitulé "Bruges la morte".  Bruges la morte c'est "La Chambre Verte" de François Truffaut : l'histoire d'un homme qui n'arrive pas à faire le deuil de sa femme morte. Dans l'Opéra de Korngold, le ténor Robert Paul Smith incarne Paul, qui vit dans son tabernacle , l'enfermement  et le refus de la vie.  Il contemple le portrait de Marie, son épouse disparue jusqu'à l'obsession jusqu'au jour où une femme qui lui ressemble lui apparaît dans la vraie vie et lui joue un morceau de luth qui vaut bien des danses de sept voiles. C'est Rebecca d'Hitchcock moins l'intrigue policière et revisitée par la naissance de la psychanalyse viennoise qui travaille les romanciers de ce début de siècle en Europe centrale. Schnitzler revu par Truffaut .A la fin de ce qui s'avère un rêve(le décor magistral suggère cette "autre scène" qui est bien celle de l'Inconscient) Paul tue ce qu'il aime  et supprime Marietta qui tentait de le ramener à la vie (admirable réplique presque finale : "tu lui ressembles vraiment maintenant" c'est à dire  morte.Musicalement l'oeuvre est bien agréable à entendre . D'abord pour les qualités de ses interprètes, Ricarda Merbeth en Marietta  ou Stéphane Degout  en Frank / Fritz . Moderne , parfois à la limite de la tonalité, l'orchestration straussienne, les leitmotiv wagnériens, les clins d'oeil à Stravinski ou à l'opérette comme la sérénade magnifique du Pierrot emportent l'adhésion tant tout cela est lié, structuré, orienté vers un inéluctable retour à la vie. Korngold a choisi le Happy end. La mort de Marietta n'était qu'un rêve. Les amis de Sigmund liront eux, bien autre chose. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Bons Baisers de Bruges

    Bons Baisers Bruges

    Jolie surprise, aussi bien comédie décomplexée que polar noir et tragique, le film joue de ses ruptures de ton pour bouleverser les attentes et les habitudes... Lire la suite

    Par  Mrbrown
    CINÉMA, CULTURE
  • Amours estivales - 2. bruges

    Amours estivales bruges

    Il est certes maints lieux par le monde qui valent la peine d'être  connus, et visités. Mais vous comprendrez aisément, ami lecteur, que quand l'opportunité s'e... Lire la suite

    Par  Rl1948
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Bons baisers de Bruges

    Bons baisers Bruges

    mercredi 02 décembre 2009Je n'ai pas gardé un grand souvenir de ma visite à Bruges. En fait, c'est toujours la même chose, on m'avait tellement dit avant que... Lire la suite

    Par  Tibo75
    CINÉMA, CULTURE
  • Grabuge au festival de SanRemo 2010

    Grabuge festival SanRemo 2010

    Le festival de SanRemo est l'événement musical de l'année en Italie. C'est une véritable institution. C'est ce festival qui a d'ailleurs lancé Laura... Lire la suite

    Par  Gigistudio
    CULTURE, INSOLITE, MÉDIAS, MUSIQUE, TÉLÉVISION
  • Les miroirs secrets de Bruges

    miroirs secrets Bruges

    de Nadine MonfilsA Bruges, ville de légendes et de mystères, Halewijn, un antiquaire diabolique vit avec sa soeur qu'il maintient prisonnière. Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Bons baisers de bruges (2008)

    Bons baisers bruges (2008)

    Film de Martin MacDonagh Titre original: In Bruges GRANDE BRETAGNE, Genre: Thriller, policier Avec: Colin Farrell, Brendan Gleeson, Ralph Fiennes, Clémence... Lire la suite

    Par  Littlebigxav
    CINÉMA, CULTURE
  • Bruges, 1487 : La Missa de Sancto Donatiano de Jacob Obrecht par la Cappella...

    Bruges, 1487 Missa Sancto Donatiano Jacob Obrecht Cappella Pratensis

    Maître de la Légende de Sainte-Lucie (actif à Bruges entre c.1475 et c.1510), Triptyque de la Déposition, c.1475. Huile sur bois, 75 x 61 cm (panneau central) e... Lire la suite

    Par  Jeanchristophepucek
    BEAUX ARTS, CULTURE

A propos de l’auteur


Popov 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte