Magazine Culture

Interview LCD Soundsystem

Publié le 19 septembre 2007 par Laurent Gilot @metalincmag
Texte : Laurent Gilot
Photos : DR
James Murphy est l'une des têtes pensantes du label DFA (Death From Above) qui a réhabilité le son new yorkais dans l'univers du rock, The Rapture, et de la dance music, LCD Soundsystem. Avec ce dernier projet et suite à trois singles remarqués ("Losing My Edge", "Yeah", "Give It Up"), James livre un album qui dévoile l'ouverture d'esprit du compositeur, producteur et ancien punk qui a revendu sa guitare pour s'acheter des platines.

Dans un premier temps, peux-tu nous résumer ton parcours musical et l'itinéraire personnel qui en découle ?
James Murphy : Je viens d'une petite ville banale du New Jersey, Princeton Junction, sans véritable charme, c'est peut-être ce qui explique qu'à l'âge de 15/16 ans, je me suis mis à boire (rires). Et puis, avec des potes, on s'amusait à faire des courses de camions alors que c'était complètement interdit. En1989, mes parents ont voulu que j'aille étudier à New York. Je suis donc allé m'installer là-bas et, immédiatement, la ville m'est devenue familière. À cette période, j'aspirais seulement à devenir un bon professeur d'anglais. Puis, une fois mes études terminées, j'ai rejoint des formations indie-rock-punk, Pony, Speedking, comme batteur avant de devenir guitariste. Nous jouions une musique très influencée par les Pixies, Pavement… mais aucun de ces groupes n'avait vraiment d'envergure.
Malgré cela, le punk rock a toujours été quelque chose d'optimiste à tes yeux ?
J.M. : Oui, c'est vrai surtout lorsque j'étais jeune car cela m'a permis de sortir de mon trou, de rencontrer des gens, de me faire de nouveaux amis… Mais, aujourd'hui, je suis encore un peu plus optimiste que lorsque j'étais plus jeune (rires). Enfin, en tout cas, pas de la même manière. J'ai plus d'expérience ce qui me permet d'envisager les choses sous un autre angle.
Comment s'est passée la rencontre avec le producteur Tim Goldsworthy qui a permis de donner naissance à DFA ?
J.M. : J'ai rencontré Tim lors de la réalisation du troisième album de David Holmes, "Bow Down To The Exit Sign". Je ne connaissais aucun des disques que Tim avait sortis auparavant sur Mo'Wax. J'étais plutôt branché punk rock à ce moment-là et la dance music ne faisait pas encore partie de mon monde. Tim et David sont venus dans mon studio pour enregistrer cet album et nous sommes devenus des amis. Nous avions une passion commune pour les Ramones puis j'ai découvert que Tim était dix fois plus ouvert que n'importe quel musicien punk. On pouvait vraiment échanger des idées, discuter pendant des heures du travail de Can, par exemple. C'était génial !
Peux-tu nous en dire plus sur ton projet LCD Soundsystem et la façon dont il est perçu à New York ?
J.M. : C'est vraiment quelque chose de sérieux qui a vraiment occupé ma vie au cours de ces dernières années. Mais, en même temps, c'est comme un jeu pour moi de réaliser un maxi et de voir comment les gens vont le recevoir, ce que cela va provoquer chez eux. C'est ce qui s'est passé avec "Loosing My Edge". Je n'en attendais rien de particulier. Le maxi a excité beaucoup de monde en Europe mais, ici, à New York, il n'a intéressé personne. Ma vraie vie, c'est plutôt Tim qui me dit ce qu'il faut produire pour le label, ma femme qui trouve que je dors trop…
Comment entrevois-tu ton rôle de leader au sein de LCD ?
J.M. : Je ne suis pas très charismatique donc je n'ai pas l'ambition de changer le monde avec ma musique… Sur scène, j'essaye d'être moi-même. Quand je vois des groupes qui posent, je trouve ça vraiment déprimant. Je préfère avoir des musiciens qui mettent toute leur énergie dans leur jeu, qui puissent être présents émotionnellement sur scène. Si on y arrive, on nous serons meilleurs que d'autres…
LCD Soundsystem (DFA/EMI)
Sortie le 20 janvier 2005
www.lcdsoundsystem.com
www.dfarecords.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Téléviseur LCD et Disque Dur externe !

    320 GO PORSCHE DISQUE DUR EXTERNE 79€ 99€ Ce qu’il faut savoir Pour la création de cette nouvelle ligne de disques durs, LaCie a fait équipe avec la célèbre... Lire la suite

    Par  Lumpyana
    CULTURE, MUSIQUE
  • Lcd

    On ne pouvait pas se laisser avec des tracks plus ou moins entrainante. Allez, on envoie la gomme. LCD Soundsystem - 45:33: Nike Original Run (via Music Like... Lire la suite

    Par  Maxime Boisvert
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Interview : Harlan Coben

    TEXTE : Laurent GilotPHOTO : DRTrois questions au maître du suspense Harlan Coben sur l’adaptation de son roman Ne le dis à personne au cinéma par Guillaume... Lire la suite

    Par  Laurent Gilot
    CULTURE, MUSIQUE
  • Interview : Gravenhurst

    Texte : Laurent GilotPhoto : DREn 2003, on découvrait Nick Talbot (aka Gravenhurst) avec un album folk harmonieux et délicat. Aujourd'hui, le second opus, "Fire... Lire la suite

    Par  Laurent Gilot
    CULTURE, MUSIQUE
  • Interview : Soulwax

    INTERVIEW : Laurent GilotPHOTO : DRLe groupe Soulwax a été fondé dans les années 90 par deux frangins : Stephen et David Dewaele. Lire la suite

    Par  Laurent Gilot
    CULTURE, MUSIQUE
  • Interview : Fischerspooner

    TEXTE : Laurent GilotPHOTOS : LG DRRendu célèbre par le tube electro planétaire "Emerge", le duo New Yorkais revient avec un nouveau disque en forme de trip... Lire la suite

    Par  Laurent Gilot
    CULTURE, MUSIQUE
  • Interview : Prodigy

    TEXTE : Laurent GilotPHOTO : DRLa dernière livraison de Prodigy n'était guère rassurante sur l'état de santé musicale du groupe. Lire la suite

    Par  Laurent Gilot
    CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Laurent Gilot 608 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines