Magazine Carrieres

Bilan, compte de résultat, budget : quelques tuyaux pour parler "comptable" comme un pro

Par Laurent Samuel

J'ai eu l'idée de ce billet en parcourant un formulaire de demande d'agrément judicieusement mis en ligne par une direction départementale, mais dans lequel règne une joyeuse pagaille terminologique...
La comptabilité
C'est tout d'abord une technique (celle du comptable) qui consiste à rassembler les informations financières relatives à une personne morale dans des documents synthétiques qui donnent une vision économique de l'association et de son fonctionnement financier. On parle de comptabilité générale par opposition à la comptabilité analytique (voir plus loin) qui sert plutôt au contrôle de gestion.
Mais la comptabilité désigne également l'ensemble des documents produits par le comptable, journaux, inventaire, bilan, compte de résultat, etc, avec les pièces justificatives (factures, relevés bancaires) qui ont servi à son établissement.
La comptabilité d'une association peut être tenue de deux manières comptabilité de caisse (ou ménagère) ou comptabilité d'engagement.
La comptabilité ménagère est celle que vous et moi tenons à la maison, sur un cahier d'écolier par exemple, avec deux colonnes, l'une pour les recettes, l'autre pour les dépenses, et un solde tiré en bas de chaque page. Elle est sommaire et doit être réservée aux micro-associations, celles dont le budget ne dépasse pas le millier d'euros.
La comptabilité d'engagement est celle que tiennent les commerçants et les sociétés. Dans certains cas, l'association est obligée d'adopter cette méthode. Ici, ce n'est plus les encaissements et les décaissements qui sont seulement enregistrés, mais tous les engagements -au sens juridique- donnés ou reçus par l'association. La facture d'un fournisseur sera comptabilisée, même en l'absence de règlement, puisqu'il s'agit d'une obligation de payer pour l'association.
La comptabilité générale tenue dans les règles de l'art conduit à produire à travers différentes étapes un compte de résultat et un bilan.
Le compte de résultat est l'ancien compte d'exploitation (mais cela fait au moins 20 ans qu'on n'utilise plus cette appellation !). Le compte de résultat fait la liste de toutes les recettes (produits) et de toutes les dépenses (charges) de l'association enregistrés au cours de l'exercice comptable. Ces produits et ces charges sont classés selon leur nature : exploitation, financier, exceptionnel. Là-aussi, on fait le solde qui fait apparaître le résultat de l'exercice, un excédent (bénéfice) ou une insuffisance (perte).
Le bilan est un document plus complexe à appréhender. C'est également un tableau en deux colonnes.
A gauche (l'actif), on présente l'ensemble des biens dont l'association est propriétaire (locaux, véhicules, matériel, mobilier) ; à droite (le passif) on indique les différentes sources de financement de l'association (essentiellement son épargne et ses dettes). Le bilan permet donc de répondre à deux questions fondamentales à propos de l'argent qui circule dans l'association : quel est le patrimoine de l'association (emploi des fonds) et comment finance-t-elle ce patrimoine (origine des fondscatives (factures, relevés bancaires) qui ont servi à son établissement.
La comptabilité d'une association peut être tenue de deux manières comptabilité de caisse (ou ménagère) ou comptabilité d'engagement.
La comptabilité ménagère est celle que vous et moi tenons à la maison, sur un cahier d'écolier par exemple, avec deux colonnes, l'une pour les recettes, l'autre pour les dépenses, et un solde tiré en bas de chaque page. Elle est sommaire et doit être réservée aux micro-associations, celles dont le budget ne dépasse pas le millier d'euros.
La comptabilité d'engagement est celle que tiennent les commerçants et les sociétés. Dans certains cas, l'association est obligée d'adopter cette méthode. Ici, ce n'est plus les encaissements et les décaissements qui sont seulement enregistrés, mais tous les engagements -au sens juridique- donnés ou reçus par l'association. La facture d'un fournisseur sera comptabilisée, même en l'absence de règlement, puisqu'il s'agit d'une obligation de payer pour l'association.
La comptabilité générale tenue dans les règles de l'art conduit à produire à travers différentes étapes un compte de résultat et un bilan.
Le compte de résultat est l'ancien compte d'exploitation (mais cela fait au moins 20 ans qu'on n'utilise plus cette appellation !). Le compte de résultat fait la liste de toutes les recettes (produits) et de toutes les dépenses (charges) de l'association enregistrés au cours de l'exercice comptable. Ces produits et ces charges sont classés selon leur nature : exploitation, financier, exceptionnel. Là-aussi, on fait le solde qui fait apparaître le résultat de l'exercice, un excédent (bénéfice) ou une insuffisance (perte).
Le bilan est un document plus complexe à appréhender. C'est également un tableau en deux colonnes.
A gauche (l'actif), on présente l'ensemble des biens dont l'association est propriétaire (locaux, véhicules, matériel, mobilier) ; à droite (le passif) on indique les différentes sources de financement de l'association (essentiellement son épargne et ses dettes). Le bilan permet donc de répondre à deux questions fondamentales à propos de l'argent qui circule dans l'association : quel est le patrimoine de l'association (emploi des fonds) et comment finance-t-elle ce patrimoine (origine des fonds) ?
Je vous ai fait un petit dessin (même pas vrai, c'est un transparent que j'utilise depuis des années en formation ;-)
A suivre...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Bilan du statut d'auto entrepreneur avec en bonus une vidéo

    Depuis le lancement du statut d'auto-entrepreneur en 2009 il est incontestable que le succès est au rendez vous comme en atteste l'étude réalisée par l'APCE. Lire la suite

    Le 19 juillet 2011 par   Martinez
    CARRIERES, ENTREPRENDRE
  • 2011 : le bilan personnel

    La nuit dernière, j’ai terminé l’année 2011 aux platines de La Résidence au Val d’Ajol, pour la deuxième fois consécutive. Une bonne ambiance, un bon repas et... Lire la suite

    Le 01 janvier 2012 par   Lnyoyo
    CARRIERES, MARKETING & PUBLICITÉ, MÉDIAS, SOCIÉTÉ
  • Bilan du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies...

    Le groupe OSEO lors d'un bilan a indiqué que le concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes a contribué à la création... Lire la suite

    Le 20 septembre 2009 par   Martinez
    CARRIERES, ENTREPRENDRE
  • Bilan de mi-année en 5 questions

    Nous voici déjà en juin. Pour plusieurs les vacances estivales approchent. Pour la plupart d'entre-nous, ces jours-ci, se vit un blitz pour terminer les dossier... Lire la suite

    Le 06 juin 2011 par   Genevievedesautels
    BIEN-ÊTRE, CARRIERES, COACHING, PSYCHO
  • A quoi sert un bilan de compétences ?

    Par Joachim Massias, Dirigeant du cabinet Cerialis, coach et conseil auprès des créateurs et dirigeants d’entreprises Très à la mode, le bilan de compétences es... Lire la suite

    Le 21 octobre 2010 par   Jmassias
    CARRIERES, ENTREPRENDRE
  • Bilan de ce troisième mois

    Comme je l'ai écrit sur le billet relatif au débat du mois, j'ai pour l'instant un résultat très positif avec mon blog. Mais ce n'est pas tout, puisque j'ai... Lire la suite

    Le 15 octobre 2007 par   Patricia Goyenetche
    CARRIERES, COACHING, EMPLOI
  • Bilan et perspectives...

    Ce soir, c'est les vacances! Et après le bilan de mon premier blog, voici celui de ce dernier...Celui ci a donc ouvert un peu plus tard, soit le 22 novembre 200... Lire la suite

    Le 27 juillet 2007 par   Olivier Girault
    CARRIERES, ENTREPRENDRE, INTERNET

LES COMMENTAIRES (3)

Par Tina
posté le 18 juillet à 14:50
Signaler un abus

S'il vous plaît j'aimerais connaître les élements constitutifs du bilan d'une ONG à but non lucratif. merci à tous ceux qui voudront bien m'édifier

Par BeadeBiot
posté le 21 janvier à 18:18
Signaler un abus

Bravo pour votre "petit" mot: Est-ce qu'une association, même type "commerciale" doit passer par un expert-comptable pour faire le bilan et l'enregistrer auprès des impots? Autrement dit si qqn qui n'est pas un expert mais qui s'y connait en ompta et peut faire le bilan et suffisant?

Par frederic
posté le 26 novembre à 16:18
Signaler un abus

bonjour je suis actuellement en train de suivre une formation de travail social superieure, je cherche des inforations sur la transmissions du compte de resultat en banque et en bilan ensuite ... si vous avez excercice et corrigés je serais ravit....

FREDERIC

Ajouter un commentaire