Magazine Animation

Dare Yori mo Mama wo Aisu

Par Nakayomi

Il y a parfois des bonnes surprises, sur lesquelles on pourrait facilement passer (notamment faute de traduction en français)… Petit coup de cœur du côté des dramas japonais…

DARE YORI MO MAMA WO AISU

280px_Dareyorimo_Mama_wo_Aisu
Histoire de : Yukawa Kazuhiko

Avec : Masakazu Tamura (Papa) ; Yuki Uchida (Oneechan) ; Tetsuji Tamayama (Oniichan) ; Mitsukia Nagashima (Kaoru) ; Satomi Kobayashi (Tsunami)...

Nombre d’épisodes : 11 (02 juillet au 10 septembre 2006)

Cote d’amour : *****

Résumé : La vie d’une famille atypique au Japon. Mama est avocate et travaille tout le temps, Papa est homme au foyer, fait la cuisine, assure les tâches ménagères et élève les enfants du mieux qu’il peut. Kaoru, le plus jeune qui doit faire face à l’incompréhension de certains sur le fonctionnement de sa famille, Akira (Oniichan – grand frère), toujours serviable, beau gosse et coiffeur et enfin (Oneechan – grande sœur), qui n’arrive pas à garder un boulot stable, qui rêve de se marier avec un bon parti. Dans leur vie de famille un peu folle, ils entraîneront leur nouvelle voisine, Tsunami-san, un brin austère et pas toujours très nette…

Dare_Yori_Mo_Mama_Wo_Aisu_01
Avis : Dare Yori mo Mama wo Aisuprend le parti de nous raconter la vie d’une famille atypique. Et forcément, quand on dit atypique au Japon, c’est que c’est vraiment atypique, là où le schéma traditionel est encore très fort. Et c’est honnêtement l’un des grands intérêts de ce dorama qui se bat contre de nombreux préjugés. Comme ce truc impensable (ou presque) d’un père au foyer. Qui a abandonné son boulot pour que sa femme puisse poursuivre son métier d’avocate et que la vie de famille n’en pâtisse pas. Une pointe de sel rappelée à de nombreuses reprises par un Papa quelque peu agaçant avec ses histoires anciennes, ses anecdotes sur lui et sa femme, qu’il n’hésite pas à raconter maintes fois à ses enfants… Mais au fur et à mesure de la série, d’une part cela s’atténue, donc on a moins envie de faire taire Papa (j’suis dur, mais c’est quand même le sentiment qu’on peut avoir, désolé Papa) et d’autre part, on comprend mieux de quoi il en retourne vraiment. Des petites fables, des petites leçons de morales si on veut, qui servent assez habilement à conseiller ses enfants. Elles servent aussi, bien évidemment, à mieux comprendre l’envers du décor, ce qui a poussé cette famille à ce schéma familial si peu traditionnel, en revenant sur les origines (le plus souvent à l’aide de dessins -qui servent parfois de repère spatio-temporels-dans la lignée de ceux créés par Kaoru quand il doit présenter sa famille). Bon, je dois l’avouer aussi, ce n’est pas forcément ce côté-là qui est le plus intéressant dans la série, même si ça se laisse regarder.

Dare_Yori_Mo_Mama_Wo_Aisu_06
Non, le vrai petit plus de la série, c’est bien évidemment ses personnages. Si la situation familiale est atypique, le reste de la famille l’est tout autant… On va le découvrir au fil des épisodes. La série est vraiment totalement contre toute forme de normalité ou de tradition. Il n’y a guère que Kaoru qui peut prétendre à ce titre, malgré son côté timide, l’histoire d’amour un peu tumultueuse qu’il découvre avec une petite camarade de classe (que personne n’aime, donc, vous savez bien, à cet âge-là, il faut se ranger du côté des camarades si on veut pas passer pour le pestiféré de service). Quant à Oneechan, elle est loin d’être la parfaite épouse, avec ses mensonges, ses manières brutales, son franc-parler... Elle n’est pas bonne à marier en somme (ce qu'on attend-ait d'une jeune femme). Mais si tout le monde pouvait arriver à trouver chaussure à son pied finalement ? Pas besoin d’être une princesse pour trouver son prince charmant ni même de l’épouser. Chacun a le droit de choisir la voie qui lui convient le mieux, l’important c’est d’être heureux, avec la personne qu’on apprécie… C'est le message fort de la série. Et  Oniichan va l’apprendre tout au long de la série, avec une rencontre importante, celle de Pinko-san, un travesti (assez soft, mais les manières sont effectivement bien efféminées) qui va aider à le faire changer.

Dare_Yori_mo_Mama_wo_Aisu_07
En fait, le gros problème d’Oniichan, c’est qu’il veut toujours faire plaisir à tout le monde, en mettant de côté ses propres sentiments. C’est pour cela qu’il sort avec des filles qu'il n'aime pas vraiment et  dont il a du mal à se débarrasser par la suite, puisqu’il ne veut pas la faire pleurer, qu’il ne dit jamais un mot de travers, qu’il est toujours tout gentil. Bref, une vraie crème. Mais c’est un sentiment, une attitude, qui va le ronger. C’est le personnage le plus intéressant (certes, un peu de mon point de vue biaisé, mais tout de même ! :D), celui qui évoluera le plus. Il a une relation un peu conflictuelle avec Pinko-san qui le met face à lui-même, notamment sur son comportement trop gentil. Autant dire que Oniichan est à la fois la touche beau gosse (qui n’hésite pas en plus à avoir quelques scènes dénudées, pour le plus grand plaisir de ses fans hystériques devant leur écran –non, aucune autoréférence pourquoi ?-) et la touche émotion. Voir notamment l’excellent épisode 4 qui devrait arracher des larmesn’importe quel téléspectateur doté d’un cœur. Si on peut regretter que certaines choses traînent un peu en longueur, que les scénaristes jouent un peu trop à nous faire tourner en bourrique, ça n’en reste pas moins une excellente story-line, bien traitée et qui va dans le sens de la série, nous présenter des personnages atypiques, loin d’être dans la « normalité » (de là à dire que je vous est spoilé sur la fin, il n’y a qu’un pas, mais bon… Difficile de parler de la série sans le faire… Et si jamais vous visionnez un jour la série, la magie du dernier épisode sera tout de même conservé par de très belles scènes… Ou presque, faut bien reconnaître le côté un peu too much de la toute fin !!).

Dare_Yori_mo_Mama_wo_Aisu_08

Conclusion : une comédie assez légère, qui n’hésite pas à mettre en scène des personnages assez haut en couleur (Tsunami est un régal, qui a de très bonnes interactions avec ses voisins et qui évolue pas mal non plus), lorgnant parfois du côté dramatique (et oui, pas toujours facile d’élever une famille, de se plier aux règles d’une mère absente et stricte, qui a toujours l’air de tout savoir) notamment sur les derniers épisodes. Mais assurément un très bon moment à passer devant son écran avec des personnages qui changent des doramas habituels. La série fait éclater tout le côté traditionnel ou normal d’une famille typique et ça fait beaucoup de bien. Oniichan est un pur plaisir pour les yeux, ce qui ne gâche absolument rien…Dare Yori mo Mama wo Aisu, c'est la vie d'une famille unie qui s'éclate pour mieux se reconstruire par la suite, pour être ce qu'elle est vraiment... Vivement conseillé, cela va sans dire...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Big Mama Thornton - Hound Dog

    Un petit tour d’histoire avec l’une des grand mères du rock : Willie Mae Thornton, la fille d’un pasteur et d’une chanteuse d’église, à 14 ans elle voyage avec... Lire la suite

    Par  Remouille
    CONSO, CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Dare or die : drôle de loi du désir

    À l’origine de Dsquared2, Dean et Dan Caten, deux jumeaux canadiens qui ont... Lire la suite

    Par  Sophie Ceugniet
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE
  • Gros plan sur...Green Mama

    Voyage au royaume des fleurs... Nichée à Montauroux, près de Grasse, la société le Plantain crée des produits de beauté Ecolos Chics pour toutes celles qui... Lire la suite

    Par  Vanessa Jullien
    BEAUTÉ , CONSO, CÔTÉ FEMMES
  • Campagne Wilkinson-Dare: Spéciale présidentielle

    Après le succès fulgurant de sa campagne D.A.R.E de l’année dernière, Wilkinson a profité de l’élection présidentielle pour lancer une V2 mettant en scène Miche... Lire la suite

    Par  Cédric Lamesh
    EMARKETING, FOCUS EMPLOI, INTERNET, MARKETING & PUBLICITÉ
  • Les petits plats de mon père : sauté de porc chisiya mama

    Mon père a "inventé" cette recette inspirée des saveurs du Nouveau Monde d'après un plat qu'il avait mangé au restaurant. J'ai eu l'occasion de la déguster il... Lire la suite

    Par  Natalia Kriskova
    CUISINE, RECETTES, RECETTES SALÉES
  • Cooking Mama revient

    Attendu comme le Messie par les joueurs du monde entier, la suite de Cooking Mama arrive enfin sur notre console favorite, à savoir (la Lynx) la Wii (et... Lire la suite

    Par  Livegen
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, NINTENDO
  • Cooking Mama

    Comme annoncé dans un article précédent, voici la présentation d’un jeu Nintendo DS : Cooking Mama, un jeu ludo-éducati... Lire la suite

    Par  Chase
    BLOG, CUISINE, HIGH TECH, INFORMATIQUE, INTERNET, JEUX VIDÉO, MUSIQUE, NINTENDO

A propos de l’auteur


Nakayomi 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog