Magazine France

Mouvement démocrate : Cavada, Lepage les enchères montent au modem ?

Publié le 21 novembre 2007 par Willy

Mouvement démocrate : Cavada, Lepage les enchères montent au modem ?
Par http://nouvelledonne.blog.20minutes.fr/



A quelques semaines du congrés fondateur du Mouvement démocrate et à quelques mois des municipales un observateur extérieur au "Modem" pourrait avoir l'impression que certains en profite pour faire monter les enchères dans le but de négocier une plus grande influence au sein du futur parti. Mais n'est ce qu'une impression ? Entre Jean Marie Cavada qui laisse entendre à mot couvert qu'il pourrait se laisser séduire par une alliance avec l'UMP lors des municipales à Paris et Corinne Lepage qui désavoue les statuts provisoires en demandant à ce que cap21 garde son autonomie au sein du mouvement les ténors du parti haussent le ton et jouent des coudes pour arracher dans la dernière ligne droite un morceau de représentativité en plus. Qu'en penser ? Tout d'abord que la politique reste la politique, que ce soit au Modem ou ailleurs, l'humain reste l'humain et cherche par tout les moyens à mieux se faire entendre ou accrôitre son influence. Soit. Et aprés ? Que le Mouvement démocrate est particulier dans le paysage politique. En effet, si Nicolas Sarkozy n'a pas crée l'UMP, si Hollande n'a pas crée le PS, si Morin a semble t'il crée le Nouveau centre (bien que certains pensent qu'il s'agit d'une "commande" du Président) il n'a en revanche ni le charisme, ni l'étoffe d'un Président (avec tout le respect dû à sa personne) par contre il en va autrement de François Bayrou. Celui-ci à non seulement créé et pensé le Mouvement Démocrate mais de surcroit il est présidentiable lui. Voila qui explique la situation particulière du Modem et l'orientation de ses statuts largement conçue autours du président. On imagine la difficulté de faire entendre cette particularité d'une part à ceux qui ont bénéficié de la dynamique présidentielle de François Bayrou et qui ont aujourd'hui une "valeur" médiatique comme Jean Marie Cavada (qui en entendait parler sur le plan politique avant la présidentielle ?) voir dans une moindre mesure Corinne Lepage sans parler des milliers de nouveaux adhérents qui rêvent d'un parti de militants citoyens (à juste titre, c'est ce dont le parti et la France ont besoin). Quelle est la solution ? comme souvent dans la vie, la politique et la diplomatie tout réside dans la négociation et le compromis. Un parti laissant la part belle à son leader fondateur tout en permettant à ses autres leaders et aux militants de s'exprimer. Parions qu'a l'arrivé tout le monde sera quelque part un peu frustré, mais gardons à l'esprit que le plus important est de donner naissance à ce mouvement doté d'une réelle dynamique de terrain portée par ses militants et d'un positionnement à la fois nouveau, aspirationnel (certains diront utopique mais l'idéal républicain français n'est il pas l'utopie concrête ?) et correspondant parfaitement à notre époque. Une telle opportunité ne se présente pas tout les jours. En attendant, au dela des "coups de coudes" des uns et des autres certains défendent la ligne "indépendante" comme Marielle de Sarnez qui ne l'entend pas de cette oreille. Lundi, elle a refusé toute alliance avec l'UMP dans la capitale, désavouant ainsi M. Cavada. "Nous devons présenter des listes indépendantes et autonomes du Mouvement démocrate dans tous les arrondissements de Paris, sans exception", a-t-elle déclaré avant d'ajouter que cette d'alliance est "le contraire de la stratégie qui a présidé à la création du Mouvement démocrate". Cette direction est sans conteste la plus difficile mais la bonne, celle que les militants attendent mais surtout celle dont la société française (et Européenne) a besoin pour sortir de l'étau idéologique entre ultracapitalisme brutale et socialo-communisme irréaliste et figé. Un étau qui en temps de crise comme en ce moment pourrait vite tourner a l'affrontement dure entre citoyens sous la pression des réseaux d'influences qui soufflent sur les braises d'un quotidien de plus en plus difficile. (le combat ideologique se durcit en Europe sous la pression des deux grands blocs qui se disputent le marché de l'energie et surtout l'influence en ces temps de mondialisation accelerée. Le ralliement de Nicolas Sarkozy a l'OTAN et aux USA n'est pas un hasard alors que le bloc Chine-Russie-Iran a créer l'OCS). Comme si la verité était d'un coté ou de l'autre, comme si l'idéologie était la solution (alors qu'elle n'est qu'hémyplégie) alors que les menaces qui pésent sur notre civilisation (réchauffement, pénurie d'eau, d'énergie, répartition des richesses, capitalisme prédateur et ultra-spéculation aveugle ) exigent union, dialogue et sagesse entre les citoyens "au dessus" des réseaux, des cercles, des communautés et des idéologies justement. La voie démocrate est celle de l'avenir, celle qui rassemble au lieu de diviser, celle qui construit au lieu de détruire, celle qui invente un autre possible, bref celle qui propose une troisième voie...celle de la raison. Raison de plus pour rester indépendant et parier sur des valeurs et pas sur de la cuisine éléctorale. A terme cela paiera forcèment quand les français comprendront que le schéma (gauche ou droite) vendu par les "grands médias" et le gouvernement est un leurre et surtout un vrai danger dans ces temps difficiles et instables. Plus que jamais les valeurs républicaines, celle qui défendent l'intêret des citoyens égaux en droits face à celui des idéologies et des communautés (synonymes de divisions donc de faiblesse face aux pouvoirs de l'argent) doivent être restaurées, le Mouvement Démocrate puise ses fondamentaux dans ses valeurs, voila pourquoi il est sans doute le seul parti d'utilité publique à une époque ou les divisions se creusent et ou elles sont entretenues par ceux qui y trouvent leur interêts.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Willy 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte