Magazine France

Analyse du second tour des élections régionales

Publié le 23 mars 2010 par Chacalito

resultats-B4-copie-1.JPG


tabeau-B4.JPG


Evidemment, vous l'aurez compris, ces chiffres ne sont pas ceux de la "Bretagne", mais bien de la "Région Bretagne". Je tenais à le préciser avant qu'un allumé me reproche d'être anti-réunification. Sait-on jamais! Je ne suis pas responsable des conneries de Wikipédia!
Voici donc un petit aperçu de mon analyse des élections de mars 2010 et particulièrement du second tour car j'ai déjà évoqué le premier (
voir ici). Je n'ai pas spécialement envie de m'étendre sur les raisons de la non-fusion entre la liste Europe Ecologie Bretagne et la liste du PS: c'est fait, mais ce rejet va avoir des conséquences évidentes sur la sociologie politique en Bretagne administrative.
Les faits:
Trois listes étaient présentes au second tour:
 
La liste du PS-PC-Bretagne écologie menée par Jean-Yves Le Drian (favori). Aucune liste à ma connaissance n'a appelé à voter pour lui au second tour puisque Gérard Perron (Front de gauche) a appelé à faire barrage à la droite et que C. Troadec a finalement appelé EEB. Je n'ai rien vu de LO ou du NPA.
La liste UMP menée par Bernadette Malgorn (battue d'avance). Le Modem ne sera pas présent au Conseil régional car ils ne se maintiennent pas et refusent d'appeler à voter, fidèle à leur stratégie d'arbitre.
La liste Europe Ecologie Bretagne regroupant Verts-UDB-monde associatif menée par Guy Hascoët (le trouble-fête).
Les chiffres:
Une abstention plus faible qui, apparemment, n'est pas propre à notre région administrative, mais qui peut aussi s'expliquer par la configuration inédite du second tour.
Avec 50,27%, la liste de Le Drian remporte cette élection. Le Ouest-France titrait "haut la main", mais je ne dirai pas ça. Car si sa victoire est incontestable, il règne ici un sentiment d'incompréhension que le PS breton va devoir gérer après la campagne. A peine 50%, c'est une victoire molle quant le président sortant (et nouveau président) aurait pu s'assurer une victoire à 65% (je n'additionne pas les %, ça ne fonctionne pas ainsi). Du coup, il va devoir gérer une région avec deux oppositions: une de gauche (qu'il n'avait pas avant) et une de droite (affaiblie). J'ai une pensée solidaire avec les services de la Région pour qui la tempête va arriver (nouvelle mandature = nouvelle façon de travailler).
Bernadette Malgorn prend une belle fessée. La représentante du Sarkozysme en mission en Bretagne n'a pas trouvé son créneau. Il faut dire que le tribun que l'on attendait a plutôt laissé place à une vision préfectorale de la politique: un peu moisie. Un préfet exécute, il ne décide de rien. Les discours de Mme Malgorn tenait plus de la IIIème République que d'une stratégie de communication pour tous. Du coup, la presse a vite transformé le duel Le Drian-Malgorn en une compétition Le Drian-Hascoët. Avec 32,36%, elle peut se targuer d'avoir fait beaucoup moins que le duc De Rohan en 2004 (41,21%). Une façon pour les chiraquiens de dire que la droite bretonne n'est pas sarkozyste! Attention donc au nouveau parti de MM. Villepin et Goulard. Si ce peut être un épiphénomène ailleurs, il peut percer en Bretagne. Deux partis de droite, deux partis jacobins! Où va aller le Modem?
Le score de Guy Hascoët (le nôtre) est plutôt bon. Honnêtement, je pensais moins. Avec 17,37%, la liste a donné un espoir nouveau à tout ceux qui refusent le bipartisme. A ce titre, si quelques journalistes ont attribué le score du premier tour aux Verts (on se demande comment on peut le savoir, mais bon. Peut-être un jour les journalistes s'intéresseront vraiment à l'implantation militante de l'UDB), le report de voix au second tour est essentiellement dû à mon avis à l'UDB. Les voix de Christian Troadec (de l'Emsav) se sont reportées un peu sur nous, mais également une partie de celle du Front de gauche avec qui nous entretenons de bons rapports militants (manif...). Quelques abstentionnistes ici ou là et un peu de Modem sans doute puisque certaines sections ont appelé à voter EEB. Le côté fédéraliste? Effet Cohn Bendit?
Christian Troadec a joué les girouettes, ce n'est nouveau. Après avoir appelé à voter PS, il appelle à "battre la droite" puis à voter EEB (mais "personnellement"). Les cantonales approchent Christian? A moins que tu n'imagines une alliance avec Richard Ferrand!!! Merci en tout cas aux électeurs de Troadec qui ont fait le choix de porter leurs voix sur la liste Europe Ecologie Bretagne. Etonnante la décision du Parti breton de ne pas donner de consignes de vote: est-ce par anti-UDB ou parce qu'ils sont à droite? Je le dis tout net, je n'aurais pas appelé à une liste Parti breton au second tour même s'il est clair que leur projet institutionnel est plus proche du mien que de celui du PS. Mais puisque le Parti breton se dit "ni-droite, ni-gauche", l'unique critère devrait être le nationalisme! Or, cette liste de gauche était la seule à porter un projet autonomiste. L'honnêteté intellectuelle me force à dire que beaucoup de membres du parti breton que je connais ont joué le jeu et voté Europe Ecologie Bretagne. De toute façon, comptez sur les 4 élus UDB pour porter les idées sur lesquelles nous sommes sur la même longueur d'ondes.
L'avenir:
11 élus Europe Ecologie Bretagne dont 4 UDB. Deux groupes distincts toutefois car nous voulons conserver notre identité UDB aussi. Europe Ecologie n'est pas un parti, mais un rassemblement. Il constitue aujourd'hui la troisième force politique en France (et en Bretagne) et une alternative crédible au PS comme force de gauche. Celle-ci n'est cependant pas suffisamment forte (la gauche) pour se taper dessus et il faudra donc voir jusqu'où peuvent aller les compromis. En attendant, la position d'Europe Ecologie Bretagne au conseil régional ne pourra être que constructive, mais critique. En nous renvoyant dans nos buts, Le Drian a redynamisé l'UDB et nous force à durcir le ton avant 2014. Dans l'affaire, je ne suis pas certain que nous soyons les perdants de cette élection. Il nous donnait 10 élus, nous en gagnons 11, tout seul et sans prime majoritaire! Symboliquement, c'est une victoire!
De son côté, JYLD a gagné, mais dispose d'une majorité de 52 élus contre 58 en 2004. A noter d'ailleurs que, comme prévu, ce n'est pas le PS qui joue ses postes, mais les autres composantes qui écoppent. Et oui, c'est cela l'union des forces: un programme PS et aucune remise en cause du parti majoritaire. C'est toujours les autres qui sont les variables! Ceux qui analysent le triomphe de la gauche aux régionales comme une belle promesse aux présidentielles (l'obsession électorale alors que ce sont les législatives qui comptent!) feraient peut-être mieux de changer leur fusil d'épaule. Il est encore temps de faire son autocritique!!!
Le PC va devoir gérer aussi sa crise interne car il est clair que de nombreux militants ont mal digéré l'alliance dès le premier tour avec JY Le Drian. 6 élus au lieu de 7 pour eux. Quant à Bretagne écologie, ce sera une opposition dans la majorité sur les questions environnementales. En tout cas, il faut l'espérer. Sans cela, ça n'aura été qu'un coup monté du PS pour détruire la dynamique Europe Ecologie Bretagne (raté!).
Pour nous, le travail continue. L'UDBy relance un deuxième tro-breizh, plus ambitieux encore que celui de l'année dernière. Les premières infos sont disponibles sur le blog des Jeunes de l'UDB. Car quoi qu'il en soit, le plus dur reste à faire: convaincre. Et de ce point de vue, il va falloir mettre le paquet car (et ce n'est pas la première fois que je le dis), l'UDB a de grosses carences en communication si bien que nous ne valorisons pas bien notre travail. Les scores urbains d'Europe Ecologie me conviennent moyennement car je prône une écologie pour tous et pas une écologie bourgeoise. Un autre système, ce n'est pas aux détriments des plus pauvres et j'aimerai que les campagnes entendent ce discours. D'où l'importance de conserver aussi une place pour l'UDB, plus appréciée dans les campagnes.
Voilà quelques pistes de réflexion. En attendant, félicitations aux élus d'EEBzh. Vous comprendrez bien que je suis ravi qu'Herri, Christian, Mona et Naig soient élus.

sieges-nouvelle-majorite.gif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chacalito 1101 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte