Magazine Côté Femmes

Se donner la permission d'être créatif

Publié le 23 mars 2010 par Mcommemaman
Avant même d'avoir pensé un jour pouvoir coudre - j'étais persuadée que les travaux plus manuels comme la couture, broderie, tricot et autres n'étaient pas pour moi - j'avais une véritable passion pour les tissus.
Quand je dis passion, le mot n'est pas trop fort. Être devant des imprimés joyeux, colorés, originaux pouvait me donner des palpitations. Les beaux tissus, tout particulièrement les cotons de qualités avec de beaux imprimés, me mettent réellement de la joie dans le coeur. Pourquoi? Aucune idée. C'est comme ça.
Se donner la permission d'être créatifSe donner la permission d'être créatif  Il n'y a pas si longtemps, lorsque j'ai acheté ma bonne vieille machine à coudre Singers des années 50 (pour 60$ sur un site de petites annonces), je n'avais absolument aucune idée comment acheter du tissu. Ça peut paraître simple, mais moi, je m'enfargeais dans les fleurs du tapis. Je n'avais aucune idée de ce qu'était un ''bon prix'' ni ce que représentait un mètre, un demi-mètre et un quart de mètre de tissu. Je figeais à l'idée de me retrouver devant une dame, prête à couper le tissu que j'aurais choisi, les ciseaux dans les airs et me demandant: - quelle quantité avez-vous besoin? - Euh. Euh. Heu...comment ça marche?
- Ça dépend du projet sur lequel vous travaillez ma p'tite dame!
- Euh. Euh. Heu...aucune idée! Je suis juste tombée en amour avec ce tissu.
- ............. silence.

Bon. Avec du courage (héhé), j'ai fait mes premiers pas dans les grands magasins de tissus. J'ai commencé par acheter du coton permapress de toutes les couleurs à environ 3$ le mètre pour faire des capes de super héros pour l'anniversaire de mon fils aîné. J'en ai profité, mine de rien, pour poser un tas de questions à la gentille et jeune fille qui coupait mon tissu. J'ai pris mentalement des notes.  Puis, je me suis permis de retourner, passer du temps à fouiner dans le coin des rayons de cotons imprimés et de flanelle, en comparant les prix. Je suis allée faire un tour dans le coin des aubaines. J'y ai trouvé des tissus à mon goût et je les ai achetés.  Tranquillement, je me suis fait à l'idée que, même si j'étais débutante en couture (vraiment débutante, vous n'avez pas idée!), je pouvais très bien déambuler dans les magasins de tissus, en acheter de petites quantités et revenir à la maison pour les laver, les repasser et les mettre dans des paniers en attendant de trouver des projets qui leur conviendraient vraiment.  Se donner la permission d'être créatif  Et un jour, j'ai réalisé qu'il existait des milliers de boutiques virtuelles qui vendent du tissu. De beaux tissus que l'on ne retrouve pas dans les grands magasins. De beaux tissus à pris moindre que dans les grands centres. De véritables cavernes d'Alibaba virtuelles! À découvrir...
Ce processus m'a fait beaucoup de bien sans que je ne m'en rende compte. En faisant mes petites tournées en terre textile, je me suis rapprochée encore davantage de ma créativité. Par la suite, j'ai senti le fort besoin de prendre un cours, puis deux de couture en privé. Ce fut un 120$ bien investi pour ma créativité. Tranquillement, je me suis transformée en quelqu'un qui est capable de coudre des choses qu'elle aime, et ce, sans trop forcer les choses. Et je sais qu'un jour, j'aurai le courage de me coudre une jupe. Parce que j'aurai pris le temps de lire, de faire mon patron, de choisir le bon tissu. Un jour. Bientôt. On verra.
Mais en attendant, que fait-on lorsque nous savons que dalle comment coudre et que nous aimerions vraiment être entourée de ses imprimés si merveilleux?
En acheter et apporter le tout chez une couturière, une copine qui aime coudre ou chez sa mère afin de leur demander de nous confectionner des coussins, sacs, courtepointe et Cie? Oui, bonne idée.
Plus simple encore, et vous serez fière d'avoir pu participer de a à z au processus créatif pour mettre en valeur vos beaux tissus: les encadrer. Oui, oui, vous avez bien lu: les en-ca-drer. Pour ce faire, vous n'aurez pas besoin de beaucoup de tissus. Tout dépendant du cadre que vous aurez choisi, vous pourriez très bien vous en sortir qu'en utilisant des Fat quarters. Des Fat quarters? Ça mange quoi en hiver ça? *rire* Ce sont des quarts de verge ou de mètre de tissu. Avec cette quantité, vous en avez amplement pour l'insérer dans un cadre de 8 X 11'' et moins, sans problème.
C'est ce que j'ai fait récemment, et de façon temporaire, avec deux bouts de tissus que j'aime beaucoup, mais pour lesquels je n'arrive pas à me décider dans quel projet les utiliser. Je les trouve si jolis que je trouvais dommage de les laisser rangés dans leur panier. J'ai donc décidé de les placer sous verre dans des cadres bien simples. J'ai ajouté une illustration que j'aime bien et le tour est joué! Pour un projet permanent, vous pouvez coller ou brocher le tissu à l'endos du cadre.
Le but est de s'amuser à se donner la permission d'acheter du tissu même si on ne coud pas et à égayer notre quotidien par la vue de ces petits joyaux textiles! Une façon originale de décorer les murs de sa maison!
Se donner la permission d'être créatif
Se donner la permission d'être créatif
Se donner la permission d'être créatif

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • C'est noël avant l'heure grâce à Miss Lollipop !!

    C'est noël avant l'heure grâce Miss Lollipop

    La miss avait organisé il y a quelques temps un petit jeu sur son blog pour nous permettre de gagner des cadeaux de Lush... Et... J'ai gagné !! Lire la suite

    Par  Sealeha
    BEAUTÉ , CÔTÉ FEMMES
  • Donner.

    Donner du temps, de l'argent, de l'attention..... bref, donner, est plutôt bien vu. L'acte est apprécié du receveur bien sûr, mais généralement aussi du donneur... Lire la suite

    Par  Princesse101
    A CLASSER
  • La dictée d'ELA, participez entre vous c'est du temps de donner !

    Toi aussi participe à la dictée d’Ela,écris-la, dicte-la à ta famille a tes ami(e)s Laisse parler ton cœur Agis « Mets tes baskets et cours si vite que la... Lire la suite

    Par  Aurore
    TALENTS, A CLASSER
  • Pourquoi?

    Pourquoi as-tu pris mon cœur ? Je ne le voulais pas ; pourquoi ? J’ai fait tellement d’erreurs Tu dis que tu m’aimes, pourquoi ?     Tu m’aimes au-delà du... Lire la suite

    Par  Lauravanelcoytte
    POÉSIE, TALENTS
  • The Cave Singers - "Welcome Joy"

    Cave Singers "Welcome Joy"

    Le folk signe un retour remarqué. Pourtant, les néophytes préféreraient encore parlementer sur un renouveau d’un pop folk comme avec les Fleet Foxes que du... Lire la suite

    Par  Chevillard Charles
    CULTURE, MUSIQUE
  • Permission de tuer

    Permission tuer

    de Helen McCloyQui pourrait vouloir tuer un critique littéraire ? Lorsque Harriet Sutton, après avoir fait l'acquisition d'une maison à Boston, loue plusieurs... Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Ou donner ? Comment donner ?

    Ou donner ? Comment donner ?          Un lecteur vient de m’interpeller en ces termes «  Faut-il ne plus rien donner à personne et nulle part ? est-ce votre... Lire la suite

    Par  Keros
    HUMEUR, SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ

A propos de l’auteur


Mcommemaman 523 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte