Magazine Cuisine

Chez Catherine

Par Toinard

Chez CatherineChez Catherine. 2 Miam sur 5. Table testée en février 2010.

Un supplément d’âme. Voilà ce qu’il manque à ce restaurant que l’on avait délaissé depuis le départ de Catherine. Cette pétillante chef de cuisine avait su par sa cuisine et par son caractère, animer l’adresse. Sans tomber dans le « c’était mieux avant », force est de constater que depuis son départ, et même si elle continue de surveiller son bébé, ce ne sera plus jamais pareil. Le service est le premier indicateur. Outre le manque d’élégance vestimentaire inattendu dans un tel lieu, on ne le sent pas maître de son sujet, pas concerné, se contentant de passer les plats, le pain et le vin sans moufter. L’ennui plane dans la salle pourtant bondée. Une majorité d’hommes cravatés abonnés à de larges notes de frais. Un seul menu à 37 euros, une moyenne de 60 euros à la carte. La crise ? Quelle crise ! L’arrivée d’un nouveau chef qui travailla ici par le passé, aurait pu, aurait du sonner la révolte, réveiller le personnel qui aurait été fier de présenter ses créations. Peine perdue. En même temps, il est difficile de s’enthousiasmer pour un pavé de rumsteak même accompagné d’une tombée de chou et sa sauce châtaigne et des crêpes aux poires, sauce chocolat. C’est donc sur la carte que reposaient tous nos espoirs. Attirante sur le papier, transparence de Saint-Jacques, émulsion au thé matcha ou ravioles de langoustines, sauce mousseuse truffée. Brouillonne dans l’assiette notamment ce porcelet rôti, joue confite, oreilles en tempura et ananas caramélisé qui manque cruellement de finesse, de distinction, de raffinement. Comme le reste en somme.

3, rue Berryer. 8e. Tél. : 01 40 76 01 40. Menu : 37 €. Carte : de 49 à 78 €. Fermé samedi et dimanche. M° : Ternes ou Saint-Philippe du Roule.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toinard 575 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine