Magazine Asie

Playstation 2

Par Julien Peltier
Playstation 2
L'heure du bilan

De mémoire de gamer, il est des dates qu’on ne peut se permettre d’oublier. Parmi elle, le 4 Mars 2000 fait figure d’incontournable. En effet, comment oublier le jour fatidique où le géant Sony décide de lancer sur le marché nippon sa toute nouvelle console de jeu vidéo destinée à succéder à la mythique Playstation. Le choix du nom ne fut pas des plus imaginatifs, elle se nommera sobrement la Playstation 2. Pourtant en l’espace de 48 heures, plus de 980 000 d’exemplaires seront vendu, un record jamais égalé.
Plus de 7 ans après, la console phare de Sony est sur le point de tirer sa révérence pour laisser la place aux consoles haute définition. L’occasion de dresser le bilan d’une console qui aura marqué sans nul doute toute une génération de joueurs partout dans le monde, au point d’en faire la console de salon la plus vendue de l’histoire du jeu vidéo.



Après 10 ans de bons et loyaux services, Sony décide d’offrir une retraite dorée à sa console de salon phare, la Playstation, en sortant le 4 Mars 2000 au Japon de sa grande sœur, la Playstation 2. Deuxième console « 128 bits » lancé sur le marché après la Dreamcast de Sega, la Playstation 2 n’offre pourtant à son lancement qu’un choix se limitant à sept jeux, dont le premier opus de la franchise Kessen ou le jeu de rallye Ridge Racer V. Pourtant malgré ce line-up peu fourni, Sony écoule 98 000 consoles en deux jours, record jamais vu jusque là et d’ailleurs encore inégalé à ce jour. Sa sortie plus que réussie en Octobre aux Etats-Unis et en Novembre de la même année en Europe ne feront que conforter une évidence : la PS2 est LA console que tout le monde attendait. Très rapidement, les jeux des grandes franchises de la Playstation vont venir booster les ventes et asseoir sa domination sur le marché, comme le Tekken Tag Tournament de Namco. L’autre atout incontournable de la PS2 par rapport à la Dreamcast demeure son lecteur DVD intégré, permettant aux joueurs de disposer pour une somme modique (environ 450 euros à son lancement) d’un lecteur DVD de qualité à l’époque où ce format vidéo n’en est qu’à ses balbutiements et où les prix des platines de lecture demeurent peu abordables. Sony est en avance pour son temps, et transforme petit à petit sa console en plate-forme multimédia, politique que l’on retrouve encore aujourd’hui avec le lecteur Blue-Ray intégré à la Playstation 3. Pour autant, à cette époque, l’éditeur n’oublie pas en chemin sa base de fans en offrant une rétro compatibilité totale des jeux de la Playstation sur sa grande sœur. Sony fidélise ainsi ses joueurs créant au fil des années une véritable génération Playstation .
Alors que la Dreamcast tire sa révérence en 2001, c’est en cette même année que la course aux nouvelles consoles prend vraiment forme avec le lancement quasi-simultané de la Gamecube de Nintendo et de la Xbox de Microsoft, marquant l’entrée du géant américain de l’informatique dans le monde du jeu vidéo. Malgré la popularité des franchises Nintendo, et la plus grande puissance ainsi que l’apparition du jeu en réseau sur la Xbox, la console de Sony reste indétronable en terme de vente un peu partout dans le monde. Il n’y a qu’aux Etats-Unis que la Xbox arrive à concurrencer la PS2, au prix d’une campagne médiatique impressionnante. A ce jour, on estime les ventes cumulées de Playstation 2 à plus de 118 millions à travers le monde (25 millions au Japon, 45 millions en Europe et 48 millions aux Etats-Unis), alors que ses concurrentes sont très loin derrière : 22 millions pour la Xbox , 21,5 millions pour la Gamecube et environ 10 millions d’exemplaire pour la trop vite disparue Dreamcast de Sega.
Preuve de sa compétitivité sans faille, elle bénéficie à l’occasion de Noël 2004 d’une cure de jouvence avec la sortie de la PSTwo, version remaniée au design compact et amincie avec un poids plume de 900 grammes. Bénéficiant toujours du traditionnel lecteur DVD, la grande nouveauté réside dans l’adjonction d’un port Ethernet, permettant le jeu en réseau. Désireux de concurrencer sur son terrain le Xbox Live de Microsoft, Sony ne parviendra pourtant pas à s’imposer dans ce domaine, la faute à un manque de moyens et de motivations mis en œuvre. Preuve de sa longévité sans faille, une nouvelle version de la PSTwo , au nom barbare de PS2 SCPH-90000, a été mise en vente au Japon le 22 Novembre 2007 (dont la sortie en Europe ne saurait tarder), avec un poids encore diminué (à peine 720 grammes), et l’ajout d’une alimentation interne. Annoncé à un prix presque dérisoire de moins de 100 euros, la Playstation 2, sept ans après son lancement, reste plus que jamais d’actualité dans le monde du jeu vidéo.
Mais si la Playstation 2 est parvenu au fil des années à assurer sa domination, c’est avant tout grâce à une ludothèque ahurissante. Bénéficiant de plusieurs centaines de titres en 7 ans d’exploitation, la console de Sony a su prouver au fil du progrès des développeurs ses incroyables ressources techniques. Là où son concurrent Nintendo n’a pas su diversifier son offre, cause probable des succès mitigés respectifs de la Nintendo 64 et de la Gamecube, Sony s’attire les faveurs de la quasi-totalité des développeurs du marché, permettant d’offrir sans cesse des titres aussi prestigieux que diversifiés. Les franchises à succès tel que les Gran Turismo, Metal Gear Solid, Tekken, Pro Evolution Soccer, Grand Theft Auto, Tekken, Final Fantasy et bien d’autres sont autant de succès annoncés qui permettent de maintenir un chiffre de vente en constante progression. Faire une liste exhaustive de l’ensemble des titres de qualité de la ludothèque PS2 s’apparente à une véritable parcours du combattant. Du jeu de plate-forme traditionnel aux nombreuses adaptations de sports, des jeux de course aux RPG, tous les genres sont représentés, permettant à tout joueur trouver son bonheur dans l’offre de la console. A l’heure actuelle, selon le site VG Sharz, les jeux Playstation 2 les plus vendus dans le monde sont Grand Theft Auto San Andreas (14,88 millions d’exemplaires), Gran Turismo A-Spec (14,82 millions) et Grand Theft Auto Vice City (14,22 millions). Le record en vente cumulée revient cependant à l’éditeur japonais Square-Enix grâce à ses franchises phares que sont les Final Fantasy, Dragon Quest et autres Kingdom Hearts.
Au total, on estime à environ 1,9 milliards de jeux Playstation 2 vendus à travers le monde en moins de dix ans d’existence ! Un chiffre à donner le vertige, puisqu’il s’agit d’un record absolu et inégalé pour une console de salon.
A l’heure où les consoles haute définition viennent suppléer l’ère des consoles 128 bits, la Playstation 2 apparaît sans conteste comme la console de tous les records. Précurseur, Sony a su transformer la vision ancestrale des consoles de salon en lui offrant une dimension de plate-forme multimédia avec son lecteur DVD, véritable révolution à l’époque de sa sortie. Parvenant à surpasser sans grande difficulté ses concurrentes directes grâce à une ludothèque impressionnante parsemée de franchises à succès qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo, la PS2 demeure la console de toute une génération de joueurs. Il n’y a guère que dans la course au jeu en ligne que Sony n’aura pas réussi à s’imposer.
Alors que la Playstation 3 peine actuellement à réellement s’imposer dans le marché des consoles haute définition face à la Xbox 360 de son désormais concurrent direct Microsoft, la PS2 demeure une référence sure. Jusqu’à la fin de son règne avec la sortie récente de jeux phares tels que Final Fantasy XII ou encore God of War II, ou encore la commercialisation prochaine de la nouvelle version PS2 SCPH-90000, la console de Sony aura prouver son incroyable richesse et son attractivité sans limite. Sony parviendra t’il à récidiver cet exploit avec sa Playstation 3, ou bien va t’on assister à la fin de la suprématie de l’éditeur sur le marché des consoles de Salon ? Seul l’avenir nous le dira…
Spiky

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par BeatSupaHero
posté le 25 novembre à 19:40
Signaler un abus

Quelques erreurs dans ton article : dans l'intro tu parles de 980 000 ventes les deux premiers jours, et dans le premier paragraphe, de 98 000. Et tu dis aussi dans ce paragraphe que la PS1 a vécu 10 ans avant la sortie de la PS2. C'est 5 ans, pas 10...

A propos de l’auteur


Julien Peltier 53 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog