Magazine Conso

Pavlov n'a qu'à bien se tenir

Publié le 23 novembre 2007 par Sami Battikh
Quand on pense « film musical », certaines images fortement nauséabondes peuvent nous traverser les narines auditives. Ecoeurés par quelques comédies musicales américaines mièvres et autres bollywooderies en tout genres, on aura bien du mal à se remuer les gambettes jusqu'à la salle obscure du coin de la rue.
Surtout pour un film qui annonce clairement la couleur
! Un homme et une femme qui marchent sur un manche de guitare (c'est mignon tout plein). On reste quand même un peu interrogatif devant le cv fièrement étalé sur l'affiche : Prix du public au festival de Sundance, Prix du public du festival du film de Dublin, Mention Spéciale du Jury au Festival du film britannique de Dinard. Dylan himself aurait applaudi des 6 cordes. On hésite et on se lance... Tant d'égards méritent au moins le détour...
Toutefois, même assis confortablement devant le déluge de pubs pour du café (plus sexy qu'une star hollywoodienne) et autres merveilles consuméristes, on se demande encore à quelle sauce on va être mangé. Fébrile, on attend que le noir se fasse, accompagné de son traditionnel silence déchiré de machouillages en tout genre. Les premières images se font désirer.
 
C'est avec surprise, délice, plaisir, émerveillement et jouissance (rien que ça) que l'on découvre une voix rare avec des vrais morceaux de tripes dedans, des morceaux somptueux à filer la chair de poule à un pingouin et des acteurs plus vrais que nature. Tout cela brillamment servi avec pudeur et émotion. Certes, le scénario n'est pas non plus d'une richesse pléthorique, mais suffisant pour porter jusqu'à nous le bloc d'émotions auquel pourrait se résumer ce film...
La sortie se fera péniblement, après avoir attendu, tremblotant, la fin du sacro saint générique pour savoir QUI a composé de telles merveilles et à QUI on va s'empresser de donner 20 de nos précieux euros pour la BO.


Glen Hansard et Marketa Irglovat (The Swell Season) - If You Want Me


Une perle Pop / Folk à n'en pas douter… 
ONCE de John Carney
Musique : Glen Hansard et Marketa Irglova

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sami Battikh 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines