Magazine Société

Nandigram

Publié le 25 novembre 2007 par Sujatha Samy-Randy
Nandigram se trouve dans la région rurale de Purba Medinipur dans l'état du Bengale Occidentale, à 70 km au sud-ouest de Calcutta (Kolkotta). Dans ce district, une Zone Economique Spéciale (SEZ) devait être créée pour qu'une entreprise indinésienne, Salim Group, de l'industrie chimique s'y installe. Le seul hic dans ce projet d'envergure: un village d'irréductibles Indiens. Ils n'ont pas eu peur de manifester leur mécontentement. Le 14 mars dernier, pour tenter de casser le mouvement de protestation, 3000 membres de la police ont été envoyé là-bas. Bilan: 14 morts. Les femmes et les enfants ont aussi fait les frais de la vigueur policière. Nul n'aurait été épargné. Après le carnage, une équipe de médecins bénévoles s'est, à son tour, rendue sur place et a pris en charge les victimes. Un rapport a aussi été rédigé par ceux-ci. Il a bien sûr été publié et porte de graves accusations à l'encontre des force de polices. Peu de journalistes ont pu accéder au site. Deux d'entres qui travaillent pour une chaîne de télévision se sont aussi plaints de brutalités policières. Si les manifestations contre la création de ces zones franches sont fréquentes en ce moment, ce qui a vraiment choqué les esprits c'est la violence de la répression. Imaginez: 2000 paysans contre 3000 policiers largement équipés... Le bilan n'est pas non plus très clair. Certains parlent de près de 50 victimes. Beaucoup de manifestants et leurs familles ont été déplacés pour être confinés dans des camps. Il y a quelques jours, CNN IBN faisait état de viols commis par la police sur certaines femmes. L'affaire provoque un tollé dans tout le pays. Chaque jour, une information supplémentaire est dévoilée, une rumeur surgit: ce serait 5000 balles qui auraient été tirées ce jour là, des membres de la mafia locale seraient mêlés... De nouveaux mouvements de violence se sont produits fin avril. Les militants des Droits de l'Homme ont enfin joint leur voix à celles de tous ceux qui s'insurgent contre ce qui se passe à Nandigram. Le seul point incompréhensible de toute cette tragédieest que le Bengale Occidental est ... communiste depuis plusieurs décennies. (à suivre)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sujatha Samy-Randy 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine