Magazine Culture

Laurent Guillaume, "Mako": 344 pages de muscles

Par Fattorius

Roman policier, également lu par Camille, K-LibreLire-Relire, Mes petites idées, TotalybruneValunivers; d'autres billets en vue, puisque ce livre a fait l'objet d'un partenariat entre Livraddict et Le Livre de Poche, que je remercie ici!   

"Mako", un titre intrigant. Et une couverture qui ne l'est pas moins: j'avoue qu'en ouvrant ce roman policier signé Laurent Guillaume, je ne savais pas vraiment dans quoi je mettais les pieds. Le prière d'insérer avertit que ce sera une visite des bas-fonds, entre tapins et boîtes de nuit branchées; le fait que l'auteur soit actif au Mali, ajouté au caractère énigmatique du titre, aurait pu laisser croire à un polar africain. Prix VSD, prix Coup de poing: on se dit que ce sera du costaud, du viril quoi.

Et c'est finalement dans la couronne parisienne que l'on débarque. Et en effet, ça fait mal. Le lecteur est jeté d'emblée, sans ménagement, dans un monde de durs qui ne font pas de quartier, si ce n'est de viande: Lily se fait violer à la veille de ses examens de psychologie, le violeur (un dénommé Vloran Vidic) se fait attraper la main dans le pot de confiture et, coffré, se fait cogner en cellule par l'agent Mako. La violence de ces scènes initiales est encore renforcée par quelques éléments narratifs. L'un, convenu, peint la hantise de la jeune fille qui rentre chez elle, seule, la nuit; l'autre, plus recherché, place la scène du viol dans un endroit qui devrait rester paisible: une école.

Les cadres malsains et les ambiances nocturnes inquiétantes se succèdent ensuite; bois de Boulogne, ferme en rase campagne, bar à kebab, boîte de nuit, bureau de police terne aux carrelages incolores. Peu d'espoir à rechercher dans ces lieux: même le domicile de Mako est triste, quoique propret. Ce n'est qu'à la toute fin du récit qu'on aura droit à un rayon de soleil printanier...

Derrière le viol, c'est toute une mafia kosovare que l'enquête met au jour, avec des prostituées martyrisées par des proxénètes qui mélangent allégrement les genres en trafiquant de la cocaïne et en renseignant le contre-espionnage français. La diversité de ces éléments permet à l'auteur de présenter une enquête diversifiée et de confronter les intérêts parfois antagonistes de plusieurs acteurs: la brigade anticriminelle (dont Mako fait partie), mais aussi d'autres brigades et même l'armée, avec le personnage peu avenant de Lefèvre.

Et, on l'a compris, ça castagne sec et sans pitié tout au long de ce livre. C'est là qu'apparaît une facette originale du personnage de Mako, policier éminemment incontrôlable et instable. Pour venger Lily (et peut-être pour des raisons plus personnelles), il ira jusqu'à faire pas mal de dégâts non contrôlés dans le gang des Kosovars. Ceux-ci ne sont pas tendres non plus, et l'auteur ne se gêne pas pour décrire, sans détour et de manière parfois un peu brute de décoffrage, le sang versé, les os qui craquent, la cervelle qui gicle. C'est donc dans un monde de brutes que Laurent Guillaume promène ses lecteurs - un monde d'hommes aussi, où les femmes adoptent le plus souvent une position de retrait ou de subordination pas forcément choisie mais le plus souvent soufferte (physiquement, j'entends), à l'exception de la juge d'instruction, Emilie, qui finira par sortir de scène pour résoudre une situation intenable pour elle.

Roman coup de poing donc, roman accrocheur aussi, écrit en chapitres plutôt courts. Laurent Guillaume signe ici un polar très noir et efficace, pile de la bonne longueur, dont on sort vanné comme après une bonne grosse séance de boxe.

Laurent Guillaume, Mako, Paris, Le Livre de Poche, 2010.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mako de Laurent Guillaume

    Il est rare de tomber sur un polar captivant, crédible et cinématique. Il est aussi peu commun d’avoir affaire à une intrigue solide, sans temps mort ni cliché. Lire la suite

    Le 28 mai 2010 par   Ogresse
    CULTURE, LIVRES
  • GUILLAUME, Laurent

    Biographie Laurent Guillaume a 44 ans.  Il est capitaine de police; passionnée d'histoire antique. ~ Résumés La louve de Subure (Éd. Nouveaux Auteurs -... Lire la suite

    Le 12 novembre 2012 par   Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Yves Saint Laurent Le film de Jalil Lespert - avec Pierre Niney, Guillaume...

    Yves Saint Laurent - Un film de Jalil Lespert Avec : Pierre Niney, Guillaume Gallienne, Charlotte Le Bon, Laura Smet, Marie de Villepin Sortie Nationale le 8... Lire la suite

    Le 04 novembre 2013 par   Redac Cinéstarsnews
    CINÉMA, CULTURE
  • Laurent Guillaume - Doux comme la mort - La louve de Subure

    2 livres que j'ai lus récemment : "Doux comme la mort" - Les personnages sont attachants, noir c'est noir, j'ai aimé l'intrigue, les bases sont posées dans la... Lire la suite

    Le 28 octobre 2011 par   Tripuniforme
  • Laurent Guillaume - Mako

    MAKO - Prix Vsd Du Polard 2009 Le prix "Coup De Poing" de Frederic Beigbeder, président du jury "Mako : percutant comme une porte de parking dans la face, à ne... Lire la suite

    Le 27 juillet 2009 par   Tripuniforme
  • « AUX ARMES, les menteurs !» [Un parmi d'autres...]

    Le 22 novembre 2009     Objet : « Messieurs les menteurs, justifiez-vous ! »   Monsieur François Bayrou Mouvement démocrate133 bis, rue de l’Université 75007... Lire la suite

    Le 23 novembre 2009 par   Ralph1344
    CULTURE, TALENTS
  • AUX ARMES, les menteurs !

    Le 20 novembre 2009   Objet : « Messieurs les menteurs, justifiez-vous ! »   Monsieur Jean-Louis Butré Fédération de l'Environnement Durable (FED)3 rue des... Lire la suite

    Le 20 novembre 2009 par   Ralph1344
    CULTURE, TALENTS

Ajouter un commentaire