Magazine Sport

Vincent Duluc, de la course à pied au football

Publié le 26 novembre 2007 par Bernard Suzat

Un sujet sur le journaliste Vincent Duluc que j'ai connu à ses débuts au Progrès (anciennement Lyon-Matin)de Lyon ou avec l'expérimenté Jean-François Mesplede il assurait les articles des courses sur route de la région lyonnaise.
L'article de l'Equipe
Grand reporter à L'Equipe, où il est spécialiste de Lyon et de l'équipe de France, ancien collaborateur du Progrès de Lyon, où il a ''couvert'' l'OL en D2, Vincent Duluc vient de faire paraître une Grande histoire de l'Olympique Lyonnais aux éditions Prolongations. A la veille de la réception du FC Barcelone, il nous plonge dans le passé européen du sextuple champion de France, dont l'horizon, plus ou moins assumé, est désormais une victoire en C1.
« Vincent Duluc, Lyon a eu une histoire en Coupe d'Europe bien avant de devenir un habitué de la Ligue des champions. Quelle est sa valeur?
Elle a une vraie valeur, car Lyon a été la deuxième équipe française, après Reims, à atteindre les demi-finales d'une Coupe d'Europe. C'était la Coupe des coupes en 1964, la grande année de Nestor Combin. Lyon avait perdu la qualification en match d'appui contre le Sporting Portugal - la règle du but à l'extérieur n'existait pas -, à Madrid, sur un terrain qui n'était pas Santiago-Bernabeu, mais le Metropolitan. Lyon a encore été quart de finaliste en 1968, mais avait vendu le match d'appui à Hambourg. Pour une somme dérisoire à l'époque, mais importante pour Lyon qui n'avait pas beaucoup d'argent, le tirage au sort du terrain où se déroulerait ce match a été arrangé. Il y avait deux bulletins « Hambourg » dans l'urne. Lyon avait perdu 2-0. Cela correspondait à un Lyon vrai spécialiste de coupes. C'était une équipe irrégulière en championnat mais une grosse équipe de Coupe de France, qui a atteint la finale en 1963, 1964, 1967, 1971, 1973 et 1976. En Coupe d'Europe Il n'y a plus rien eu entre un match à Bruges en 1976 (défaite 0-3), où Raymond Domenech s'est fait expulser, et le premier match de l'ère Aulas contre les Suédois de Väjxo, à Gerland, en 1990, où Raymond Domenech était entraîneur.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Suzat 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine