Magazine France

On touche le fond !!!

Publié le 26 novembre 2007 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

On touche le fond !!!


"IMMIGRATION CHOISIE" : ELLE EST FRANCAISE........MAIS A FAILLI ÊTRE EXPULSEE EN AFRIQUE !!
Vu sur BELLACIAO
lundi 26 novembre 2007 (18h41) :
INCROYABLE MAIS VRAI
http://www.alert2neg.com/article-7268466.html
Dimanche 25 Novembre 2007 "IMMIGRATION CHOISIE" : ELLE EST FRANCAISE........MAIS A FAILLI ÊTRE EXPULSEE EN AFRIQUE !!
Ecoeurement Total !!!!
Ou comment une Française soupçonnée d’être en situation irrégulière en France (ça ne s’invente pas) a failli être expulsée en Afrique par la PAF ( Police de l’Air et des Frontières). Cela se passe à l’Aéroport Orly Sud, mercredi 21 novembre, Mlle Khady Savane, née en France, Française d’origine Africaine, jeune mère de 3 enfants, vient de passer quelques jours en Afrique. Au moment de son passage à la PAF, elle est suspectée de n’être pas la titulaire du passeport Français en sa possession, et emmenée pour une vérification plus approfondie du document établie par la préfecture de Meaux (60), ainsi que de ses connaissances de la France. Malgré d’évidentes preuves qu’elle apporte sur le fait qu’elle est bien celle qui est sur le passeport, qu’elle connaît parfaitement la ville de Meaux dans laquelle elle réside, Mlle Khady Savane est retenue par des officiers de police qui font de plus en plus de zèle, lui parlant n’importe comment tout en la menaçant de l’expulser dans le premier avion, dès le lendemain, à destination du Maroc, pays dans lequel elle a fait une escale lors de son retour en France.
La suite est encore plus grave et vaut le détour. Car malgré l’arrivée des membres de sa famille et de quelques amis à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, ce qui devrait prouver que Mlle Khady Savane est bien la victime d’une bavure policière, la situation ne s’améliore guère, en dépit d’un autre témoignage téléphonique de poids, celui d’un de ses anciens collègues..........un Lieutenant affecté aux renseignements généraux de la police de Meaux, qui a travaillé pendant 2 ans avec cette jeune mère ayant travaillé dans la police. Cette preuve supplémentaire ne lève pas les suspicions des pandores de la PAF qui croient toujours, non plus que la "suspecte" n’a jamais mis ses pieds en France, mais qu’elle aurait séjourné de manière irrégulière en France. Incroyable mais vrai !
Persuadés d’avoir affaire à une "immigrée" ayant probablement triché ( normal, elle est Noire), d’avoir fraudé pour travailler dans la police (circonstances aggravantes !), Mlle Kay Savane est emmenée au centre de rétention de Roissy Charles de Gaulle, où des fonctionnaires essayent de lui faire reconnaître les faits qu’ils lui reprochent, ce qu’elle ne fait pas puisqu’elle n’est ni "étrangère" ni "l’immigrée en situation irrégulière", encore moins cette "fraudeuse" que croient avoir débusqué les policiers de la PAF. Mlle Khady Savane, revenue en France depuis le début le début de l’après midi reste bien entre les mains des fonctionnaires très zélés, qui décident finalement qu’elle passera la nuit dans une chambre de l’Hôtel Ibis de Orly, procédure habituelle concernant les "étrangers" devant être expulsés dans le premier avion dès le lendemain. Autrement dit, on se dirige doucement vers l’expulsion d’une Française.......mais Noire en Afrique, alors qu’elle n’y a plus ses attaches principales, qu’elle a toujours vécu en France et y a toute sa famille, notamment ses parents, ses frères, soeurs et enfants.
Enfin, après moults tractations et les interventions de militants associatifs ( SOS Racisme, MNH, ANC...), de coups de fils d’avocats, Mlle Khady Savane est libérée au petit matin, jeudi à 3 heures du matin. Pourquoi ? Manifestement, les policiers et leur hiérarchie redoutaient que cette terrible méprise RACISTE devienne une affaire très médiatique, le symbole patent d’une France baignant dans les marécages les plus nauséabonds de la NEGROPHOBIE "décomplexée". L’affaire "Savane" est la démonstration flagrante que la politique de "l’immigration choisie" préconisée par Nicolas Sarkozy mène la France dans un gouffre. On savait que des atteintes aux droits de l’Homme se multipliaient en raison de la logique policière des "objectifs chiffrés" du ministère de "l’immigration et de l’identité nationale", soit 24 000 expulsions avant la fin de l’année 2007, mais on ne pouvait pas imaginer le scénario de policiers de la PAF sur le point d’expulser une Française parce qu’elle n’aurait pas la couleur de "l’identité nationale".
On avait entendu parler d’examens médicaux de l’ossature et des poils pubiens d’adolescentes pour établir leur son âge réel, des défenestrations d’étrangers en situation irrégulière qui veulent échapper à la police, des gardes à vue abusives de parents et de leurs jeunes enfants...., On croyait avoir touché le fond, il n’en était rien. Effectivement, personne n’aurait imaginé, même les meilleurs scénaristes de films de fiction, que la France était capable d’expulser ses nationaux sur une simple présomption des policiers de la PAF. C’est tellement inimaginable et stupéfiant que cette affaire Khady Savane doit ne pas en rester là. Qu’on ne s’y trompe pas, cette France là est condamnable moralement, humainement et devant les juridictions internationales.

A2N
De : pat30
lundi 26 novembre 2007


é

é


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossiers Paperblog