Magazine Société

De Paris Métropole avec Bertrand Delanoë à Denis Baupin et ses cyberactivistes

Publié le 27 novembre 2007 par Jean-Paul Chapon

Pour être honnête, je n’avais pas prévu de publier une autre note aujourd’hui. Mais voilà, la vie continue et la mairie de Paris s’excite dans tous les sens, parfois le bon, parfois… on ne choisit pas.

Donc j’en profite pour annoncer une réunion sur le thème du Grand-Paris qui s’invite de plus en plus dans la campagne des municipales. Bertrand Delanoë, le maire de Paris animera demain un débat sur le thème « Paris Métropole » : raisonner à l’échelle de l’agglomération. Le débat aura lieu de 18h30 à 20h30 au Gymnase Berlioux, La Rotonde - Niveau -3 du Forum des Halles, Paris 75001.

Et surtout, Denis Baupin a décidé de lancer une opération d’intervention avec ses cyberactivistes sur un certain nombre de blogues ou de sites (critiques ou malintentionnés ?), dont Paris est sa banlieue a l’honneur de faire partie. Dommage, moi qui voulait dire du bien de Denis Baupin ;-)

La semaine dernière, le 22 novembre, en rentrant du travail j’entends sur France Info une interview de Denis Baupin qui me fait rester plus longtemps que prévu dans la voiture, alors que j’étais déjà garé en face de chez moi. Oui je sais j’aurais dû prendre mon vélo, mais il est crevé depuis mon dernier passage à Paris un jour de grève et j’ai recrevé en changeant la chambre à air (pas vu le clou) et puis je fais de l’intermodalité et du covoiturage de chez moi au RER…

Extrait de l’entretien de Denis Baupin sur France Info :
OLIVIER DE LAGARDE : Denis BAUPIN, vous êtes chargé à la mairie de Paris des transports. Je me disais que finalement on a vécu votre pire cauchemar pendant quelques jours: une ville sans transports publics où la seule façon de se déplacer, c’était le vélo et éventuellement la voiture. Est-ce qu’il y a des enseignements que vous, vous tirez de ces jours de pagaille?

DENIS BAUPIN : Ah ! Ben d’abord qu’on a besoin des transports publics, hein. C’est le moindre des message qu’on peut voir à quel point la ville est vite saturée quand elle n’a pas ses transports publics. C’est une raison supplémentaire pour investir en leur faveur. Ce qu’on peut constater aussi c’est qu’il y a eu une utilisation très importante des vélos, hein. Vélib’ notamment a été très utilisé, même avec une certaine casse parce que ce n’était pas assez résistant. Mais bon …

OLIVIER DE LAGARDE :  Justement …

DENIS BAUPIN : Oui…

OLIVIER DE LAGARDE : Est-ce que le vélo n’a pas marqué un petit peu ben ses limites dans ces circonstances ?

DENIS BAUPIN : Ah! Ecoutez, les grèves de 1995 ont été le moment du premier renouveau du vélo. Celles de cette année peut-être seront la poursuite notamment parce qu’il y a le phénomène de VÉLlB’. Mais évidemment le service n’est pas dimensionné pour ça, hein, c’est-à-dire si vous demandez si Vélib’ est fait pour remplacer le métro, non. Vélib’, c’est un complément, c’est-à-dire que ce que nous voulons, c’est que les usagers qui abandonnent l’automobile puissent se servir alternativement du vélo et du transport public, voire du taxi pour pouvoir se déplacer dans la ville…

Du vrai Paris est sa banlieue dans le texte, en attendant d’accueillir directement Denis Baupin pour une interview exclusive sur Paris est sa banlieue ;-)

Jean-Paul Chapon

<>é<é>é<><><><é>é<><><><à>à<><><><&><><><><éëà><><><>é<é>é<><><><é>é<><><><à>à<><><><éëà><><>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Paul Chapon 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine