Magazine Bébé

Allaiter, c'est bon pour la santé de bébé et celle de maman !

Publié le 27 novembre 2007 par Claire Et Greg
En tant que futurs parents, bien sûr, on se pose plein de questions sur tout ce qui concerne bébé. On se dit qu'on veut que notre rôle de parents et que la vie et le bonheur de notre enfant s'intègrent le plus naturellement du monde dans notre démarche de simplicité volontaire, dans nos convictions écolo... Pour nourrir bébé, on va donc opter sans hésitation pour l'allaitement. Après tout, quoi de plus naturel. Et puis on entend pas mal d'arguments sur le fait que l'allaitement est bon pour la santé de bébé et celle de maman. Histoire de creuser un peu la question, on a cherché des infos plus précises sur les effets bénéfiques de l'allaitement. Et vous allez voir qu'après ça il n'y a plus à hésiter !
Les effets bénéfiques de l'allaitement sur la santé de bébé
cette partie reprend très largement l'article "Allaiter c'est bon pour la santé" de la revue Allaiter aujourd'hui n°27)

Les maladies diarrhéïques

Toutes les études montrent que les enfants nourris exclusivement au sein ont beaucoup moins de risque d'avoir des maladies diarrhéïques que les autres. L'une d'elles montre que dans les pays développés, les enfants allaités ont un taux de maladie diarrhéïque trois fois moins élevé, et un taux de gastro-entérite sévère à rotavirus cinq fois moins élevé. Même dans nos pays, l'allaitement maternel reste le meilleur moyen de prévention envers l'entérocolite ulcéronécrosante des prématurés. Cette maladie est 20 fois moins fréquente chez les bébés allaités.

Les affections respiratoires basses aiguës

Les infections respiratoires sont elles aussi beaucoup moins fréquentes chez les enfants allaités. La protection apportée par le lait maternel est particulièrement évidente vis-à-vis des maladies pulmonaires sévères. Le virus respiratoire syncytial est la pathologie sévère la plus souvent rencontrée (il est cause de bronchiolites), et il est démontré que l'allaitement apporte une protection efficace envers ce virus.

Une étude portant sur une très large population d'enfants américains a montré qu'en ce qui concerne les enfants âgés de 1 à 2 ans, l'allaitement protège contre la pneumonie et que l'introduction précoce des aliments solides augmente la probabilité de contracter une pneumonie.

La sphère ORL

Les études ont été particulièrement nombreuses sur la protection apportée par l'allaitement vis-à-vis de l'otite moyenne. C'est ainsi que plus de 1000 enfants de Tucson (Arizona) ont été régulièrement suivis pendant leur première année. A tous les âges, la fréquence des otites diminuait significativement et parallèlement à l'augmentation de l'incidence et à la durée de l'allaitement. Les enfants exclusivement allaités à 4 mois avaient un taux deux fois plus bas d'otites que les enfants non allaités, et de 40% plus bas que les enfants qui avaient commencé à recevoir des compléments avant 4 mois.

La mort subite du nourrisson

Bien qu'on ne connaisse pas encore exactement les causes du syndrome de mort subite, les études épidémiologiques, notamment celle faite en Nouvelle-Zélande, ont repéré, à la base de 79% des MSN, trois facteurs de risque : la position de couchage ventrale, le tabagisme maternel et le non-allaitement.

Les allergies

Le rôle de l'allaitement dans la prévention des allergies est et reste controversé. Néanmoins, la plus récente étude sur le sujet montre un effet protecteur à long terme contre toutes les manifestations allergiques.

Le diabète

Deux études indépendantes ont rapporté l'effet favorable de l'allaitement sur le risque de diabète insulino- et non insulinodépendant.

Les autres effets bénéfiques de l'allaitement

- Réduction des risques d'obésité.
- Réduction des risques de sclérose en plaque.
- Réduction des risques de certains cancers.

Les effets bénéfiques de l'allaitement pour la maman

Cette partie reprend très largement l'article "L'allaitement c'est bon pour la santé... des femmes aussi !" de la revue Allaiter aujourd'hui n°25

Le lait et le sang

Il est maintenant bien connu que la tétée précoce et les contractions utérines qu'elle provoque, diminuent énormément les risques d'hémorragie et aident l'utérus à reprendre plus vite sa taille, sa forme et sa tonicité. Ceci est encore plus important pour une femme qui a subi une césarienne.

Je ne veux pas de seins qui pendent !

Dans une société qui met l'accent sur la beauté du corps et le sein érotisé, les femmes (et leurs compagnons !) craignent souvent de voir leurs seins déformés par l'allaitement. Pourtant tous les spécialistes s'accordent à dire que ce qui abîme les seins, ce sont les changements brusques de volume, donc essentiellement l'accroissement en début de grossesse, un engorgement les premiers jours ou un sevrage brutal. Pour éviter cela, une bonne conduite de l'allaitement avec mise au sein précoce, tétées nombreuses les premiers jours et sevrage en douceur, est primordiale. Et, surtout dans le cas de seins lourds et volumineux, un bon soutien-gorge, qui soutienne sans comprimer.

Maigrir, grossir...

La période d'allaitement est idéale pour perdre un peu de poids. Vous avez pendant votre grossesse stocké un certain nombre de kilos de graisse qui ont servi au cours des trois derniers mois à fournir de l'énergie - à vous et à votre bébé - et à préparer une réserve pour l'allaitement.

Ces deux à quatre kilos de graisse qui vous font horreur au retour de clinique vont être "mobilisés" en deux à trois mois pour fournir chaque jour entre 200 et 300 calories (la moitié de ce qui est nécessaire pour fabriquer le lait de votre enfant).

L'allaitement va donc permettre de maigrir en douceur.

Allaitement et cancer

Toutes les études récentes montrent que l'allaitement contribue à protéger la mère contre le cancer de l'ovaire et celui du sein. Il semblerait que l'allaitement puisse diminuer de près de moitié les risques de cancer du sein ; plus longue serait la durée totale d'allaitement, meilleure serait la protection (le risque serait réduit des deux-tiers pour celles qui auraient allaité en tout six ans et plus). Les mécanismes en jeu ne sont pas encore bien élucidés.
Conclusion

Et oui, la liste des effets bénéfiques tant sur la santé du bébé que sur celle de la maman, sont impressionnants.

Et il est d'ailleurs très étonnant que notre société ne communique pas plus sur ce sujet car il y a là une vraie source de prévention pour de nombreuses maladies. Cela dit, les effets bénéfiques observés nécessitent pour la plupart un allaitement long (au moins 6 mois) qui est peu compatible avec le temps de congé maternité dont bénéficient les femmes en France, même s'il est toujours possible de tirer son lait pour nourrir son enfant (mais vous conviendrez que ce n'est quand même pas la même chose). En Suède et au Canada par exemple, les femmes ont un congé maternité de 1 an. Pourtant des documents en provenance du Ministère de la Santé tirent les même conclusions :

"Les résultats des études cliniques réalisées à ce jour confirment que l’allaitement maternel permet de prévenir les infections du jeune enfant, quel que soit le pays. On sait aussi que pour que cet effet préventif soit efficace, l’allaitement maternel exclusif doit durer plus de trois mois, que cet effet tend à s’estomper à l’arrêt de l’allaitement, qu’il est moindre après six mois. Cette action préventive du lait de femme constitue à l’heure actuelle l’argument le plus convainquant pour conseiller de nourrir un enfant au sein durant au moins quatre mois et mieux, six mois."

Source : "Allaitement maternel : les bénéfices pour la santé de l'enfant et de sa mère" Ministère des solidarités, de la santé et de la famille ; Société française de pédiatrie, 2005. - 72 p.

L'Organisation Mondiale de la Santé recommande également l'allaitement exclusif jusqu'à 6 mois ! (cf. le dossier de l'OMS sur ce sujet).

Alors à quand le congé maternité de 6 mois en France ? Où est la vraie économie pour notre système de santé ? Une fois de plus ne vaut-il pas mieux favoriser la prévention de certaines affections en encourageant l'allaitement et en donnant aux femmes le temps nécessaire pour qu'elles le fassent dans de bonnes conditions ?

Pour plus d'informations


- Vous trouverez de nombreuses informations concernant l'allaitement sur le site de la Leche League.
- Allaitement-information.org
- Coordination française pour l'allaitement
- Texte de l'UNICEF concernant l'allaitement
- Déclaration Innocenti sur la protection, la promotion et l'encouragement de l'allaitement maternel

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claire Et Greg 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte