Magazine

Les 'vacances d'enfer' des Chevaliers du Fiel !

Publié le 14 avril 2010 par Podcastjournal

Le célèbre duo, les Chevaliers du Fiel reviennent à la Comédie de Nice pour y étrenner leur nouveau spectacle : "Vacances d’enfer", où ils campent pas moins de cinq personnages ; une performance d'acteurs tout autant qu' un don de l’ubiquité qui n’aurait pas été pour déplaire à Fernando Pessoa, maître du genre.


Les 'vacances d'enfer' des  Chevaliers du Fiel ! Sartre ne disait-il pas que "l’enfer c’est les autres" ? c’est ce que pourrait bien dire cette pauvre Monique Lambert, campée par Éric Carrière, qui non seulement doit subir la mauvaise humeur et la mauvaise volonté de son mari (Francis Ginibre), qui renâcle à partir en croisière ; mais en plus, doit subir les "assauts de méchanceté" de sa belle-mère, (re-Francis Ginibre), qui à la veille du départ vient lui débiter son chapelet "d’amabilités".
Une peau de vache, un tantinet coincée, qui n’hésite pas à lui révéler son infortune, car Christian à une maîtresse, une certaine Madame Lee, voisine du couple et commerçante qui vend des sushis. Après une crise d’hystérie, véritable morceau d’anthologie, au cours de laquelle Monique tentera de faire avouer à son faux jeton de mari qu’il l’a trompe avec la voisine, elle lui révèlera qu’à son tour elle a cédé à la tentation et l'a trompé avec un décorateur "sur la moquette vert pomme de leur appartement".

"Une pièce en rodage"

Pourtant tout avait si bien commencé Madame Lambert s’était préparée sur le bout des doigts pour affronter les quizz permanents imposés par les organisateurs de la croisière "Alexandrie Alexandra", gagnée sur Sud Radio, grâce à une connaissance parfaite du répertoire de Claude François et un mimétisme tout aussi parfait des deux héros qui vont jusqu’à adopter le look de l’idole et de l’une de ses Clodettes ; reste à déterminer laquelle….
Mais tout est prétexte à ne pas quitter Toulouse, avec en toile de fond une véritable question qui taraudera le spectateur jusqu’au bout : "partiront-ils à Alexandrie.....Alexandra ?"

Pour la toute première fois de leur carrière les deux humoristes se lancent dans la comédie de boulevard, "très années soixante" et qui plonge ses racines dans la société française de cette époque, comme l’explique Madame Lambert, alias Éric Carrière : "c’est en voyant partir les Français au mois d’août, que nous avons eu l’idée d’écrire cette comédie, qui met en scène un couple de Français moyens".
Avec des jeux de mots et des gags à répétition, l’influence du sketch se fait sentir à chaque phrase, même si, comme le souligne Francis Ginibre : "l’obligation de faire rire est moindre que pour un sketch" ; mais les habitudes sont là, et "Vacances d’enfer" est un fou rire d’un bout à l’autre de la pièce.
La pièce qui est encore en "rodage" sera jouée du 27 avril au 1er mai à la Comédie de Nice à 20:00. Tél: 04 93 56 99 74 - www.comediedenice.com

Lea Raso della Volta


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Podcastjournal 5220 partages Voir son profil
Voir son blog