Magazine

Chomsky : à propos de la culpabilité

Publié le 06 novembre 2007 par Fares
George W. Bush a dit en plaisantant (encore qu'avec ce type, on ne peut jamais être sûr de quoi que ce soit) : "ce serait sacrément plus simple si c'était une dictature, à condition que ce soit moi le dictateur".
Et c'est vrai. Dans une dictature, tout est beaucoup plus simple : on ne te demande pas ton avis, et si tu n'es pas content on te fout sur la gueule jusqu'à ce que tu sois d'accord.
Dans une démocratie, la responsabilité est partagée. Responsabilité partagée ne veut pas dire pas de responsabilité du tout. Dans un billet précédent, Chomsky disait : "nous, en tant que citoyens de sociétés démocratiques, sommes directement responsables des politiques qui sont menées en notre nom".
Dans un nouvel extrait de Manufacturing Consent, Chomsky va un peu plus loin et aborde la question de la culpabilité.
http://www.youtube.com/watch?v=iHUMoNSheCo
Selon lui, ce sont les gens sensés, raisonnables, modérés et tolérants qui, du fait de leur passivité et de leur apathie, portent une très lourde part de responsabilité dans le déroulement des choses. Responsabilité dont ils se défaussent volontiers, un peu trop facilement, sur le dos de ceux qui sont en apparence plus violents et plus extrêmes.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fares 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte