Magazine

Le "crash" du vol AA77 sur le Pentagone, 6 ans après

Publié le 06 novembre 2007 par Fares
En mars 2002, Thierry Meyssan publie L'Effroyable Imposture. Un livre qu'on aurait tort de réduire au seul aspect "pas d'avion sur le pentagone". Meyssan y fait également une analyse intéressante de l'immédiat "après 11 septembre" et de ses conséquences en terme de politique internationale.
Pour séparer les choses, dans ce billet je ne m'intéresse qu'à la question du vol77, le Boeing 757 d'American Airlines qui, selon la version officielle, s'est écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001.
Meyssan minimise l'importance des nombreux témoignages oculaires qui affirment avoir vu un Boeing 757 d'American Airlines percuter le Pentagone. Il s'appuie sur l'absence de gros débris caractéristiques (cockpit, fuselage, sièges, queue, ailes, ...), sur les dégâts occasionnés à la façade du bâtiment, et sur certaines considérations ayant attrait à la sécurité nationale : le fait que le Pentagone soit l'un des bâtiments les plus sécurisés au monde, son système défense anti-aérien, missiles sol-air ou avions de chasse (escadron Marine Fighter Attack Squadron 321 de FA-18 et escadron 113th Wing de F-16, stationnés à la base militaire d'Andews, à une 10aine de miles du Pentagone) auraient du intercepter n'importe quel avion s'approchant du Pentagone, a fortiori un avion de ligne facile à détecter et à intercepter.
La menace était prise au sérieux, puisqu'un exercice avait été conduit moins d'un an auparavant (24-26 Octobre 2000), qui simulait une opération terroriste faisant s'écraser un avion de ligne sur le Pentagone (Pentagon MASCAL). Ce qui n'empêche pas Condoleeza Rice de déclarer que personne n'aurait pu imaginer que des avions puissent être détournés et être utilisés comme armes contre des bâtiments (no one could have imagined terrorists would use planes as weapons against buildings).
Meyssan rejette l'idée du Boeing 757 (vol AA77), et propose une théorie alternative : selon lui, les dégâts seraient plutôt causés par un camion bourré d'explosifs.
Peu de temps après, le gouvernement américain publie 5 images prises à environ 1 seconde d'intervalle depuis une caméra de surveillance. Ces images invalident la théorie du camion piégé jusqu'alors soutenue par Thierry Meyssan. L'ensemble de la presse, qui "voit" dans ces images la preuve indiscutable que le vol AA77 s'est bien crashé sur le Pentagone, achève d'exclure Meyssan du paysage médiatique. Ce dernier se retrouve relégué à une situation de semi-clandestinité sur Internet, cet endroit glauque où pullulent les psychopathes conspirationnistes en mal de sensations fortes ;)
Pourtant, non seulement il était stupide de rejeter d'un bloc l'ensemble des travaux de Meyssan "aux poubelles de l'Histoire", mais encore, aurait-il été bienvenu de remarquer que ces images, qui ne montrent pas clairement d'avion, posent plus de questions qu'elles n'apportent de réponses.
Pour commencer, je vous propose deux brèves vidéos et une animation flash, histoire de planter le décors. Ensuite, passerai rapidement en revue un certain nombre de points :
  • Les témoignages divergents
  • Les débris
  • Les dégâts
  • L'infographie au secours de la version officielle
  • Les trajectoires de l'avion
  • "Les vidéos qui montrent"... l'étendue de l'épidémie d'amnésie collective
  • Les caméras qui ont filmé la scène
  • Mais où est passé le bus Greyhound ?

Introduction

Extrait de "Confronting the Evidence : A call to Reopen 911 Investigation"
http://www.youtube.com/watch?v=JDYvn1E94J4
Extrait de "911 in plain site"
http://www.youtube.com/watch?v=BmP2Vy8K0i0
PentagonStrike
http://www.pentagonstrike.co.uk/pentagon_fr.htm
Trajectoire d'approche (en fonction des dégâts)

Des témoignages divergents

Les sites suivants répertorient un ensemble de témoignages :
http://eric.bart.free.fr/iwpb/witness.html
http://killtown.911review.org/flight77/witnesses.html
Certains témoignages affirment qu'un avion d'American Airlines s'est écrasé sur le Pentagone. D'autres ne mentionnent pas la compagnie, mais parlent d'un avion de ligne. Certains précisent qu'il s'agit d'un 757. Tous ces témoignages accréditent la version officielle : le vol AA77, un Boeing 757 d'American Airlines s'est écrasé sur le Pentagone.
Toutefois, il y a quelques bémols :
  • Certains témoignages parlent d'un avion plus petit : Khavkin D. S., Ervin Brown, ou encore Steve Patterson. Ce dernier parle d'un avion de 8 à 12 places.
  • Certains témoignages indiquent qu'un hélicoptère est impliqué, d'autres non.
  • Certains témoignages parlent d'un deuxième avion.
  • Certains témoignages indiquent que l'avion a heurté le sol (par exemple Tim Timmerman). Des témoignages qui semblent contredits par les photos.
  • Certains témoignages mentionnent d'autres explosions, certains affirment avoir reconnu l'odeur spécifique de la cordite.
  • Il y a des problèmes avec la trajectoire de l'avion. Je développe ce point plus bas.

Les débris

Il n'y a pas de gros débris caractéristiques à l'extérieur (ailes, queue, sièges, cockpit, fuselage, moteurs, etc...). Voir compte rendu CNN :
http://www.youtube.com/watch?v=s8qqjFsEYLU
http://www.voltairenet.org/article16387.html
De vifs débats tournent autours des débris qui ont été retrouvés.
Voir par exemple le débat entre Thierry Meyssan et Hervé Kempf (du journal Le Monde) sur Canal+ à propos de ce débris :
http://www.asile.org/citoyens/numero14/missile/debris_fr.htm
Par ailleurs, dans son livre "Le Pentagate", Meyssan pointe du doigt un certain nombre d'incohérences dans une version officielle qui s'est radicalement transformée en 6 mois.

Les dégâts

Comment l'avion est-il entré dans par ce trou sans laisser de débris (ailes, queue, fuselage, ...) à l'extérieur ? Et qu'est ce qui a provoqué un trou de sortie ("punch out") régulier dans l'anneau C ?
Au dessus du trou d'entrée, la façade ne semble pas endommagée à l'endroit où la queue de l'appareil aurait du percuter le bâtiment.
Voir image en plus gros
Plus de photos :
http://www.asile.org/citoyens/numero14/missile/trou_fr.htm
http://killtown.911review.org/flight77/building.html
http://killtown.911review.org/flight77/inside.html
La pelouse n'est pas endommagée :
http://killtown.911review.org/flight77/lawn.html
Trou de sortie :
http://archives911.ovh.org/pentagon/pentpath.jpeg
http://archives911.ovh.org/pentagon/punchout-path.jpg

L'infographie au secours de la version officielle

L'Université de Purdue a réalisé une simulation vidéo pour décrire le crash du vol AA77 dans le Pentagone.
Voir la vidéo :
http://www.cs.purdue.edu/cgvlab/papers/popescu/popescuPentagonVIS2003.mpg
L'article suivant ( http://www.voltairenet.org/article8737.html ) remet en cause cette vidéo, pour plusieurs raisons :
  • Elle n'explique pas l'impact contre la façade : comment l'avion est-il entré dans un trou aussi petit ? (voir photos ci-dessus)
  • La simulation ne prend pas en compte les réacteurs, qui sont pourtant les pièces les plus robustes de l'avion.
  • Cette vidéo n'explique pas le trou de sortie : si l'avion se disloque totalement comme le suggère cette animation, qu'est ce qui a provoqué le trou de sortie (punch out) au niveau de l'anneau C ?

Les trajectoires de l'avion

La trajectoire d'approche officielle est déterminée par les lampadaires que l'avion a renversés.

Pour plus de discussions sur les lampadaires, voir :
http://www.abovetopsecret.com/forum/thread291168/pg1
Mais l'interview des sergents de police Lagasse et Brooks remet en cause cette trajectoire :
http://www.youtube.com/watch?v=elKov_UZDQE
Ils sont catégoriques sur le fait que l'avion de ligne qui se dirigeait vers le Pentagone est passé au nord de la station service, et non au sud. Ce qui nous donne la trajectoire en vert :
Le problème, c'est que cette trajectoire est incompatible avec celle des lampadaires (trajectoire rose). Si les témoins disent vrai, qu'est ce qui a endommagé les lampadaires ?
L'association Pilots for 911 Truth regroupe un ensemble de professionnels de l'aviation (voir liste des membres). En analysant les relevés des boites noires effectués par le NTSB (National Transportation Safety Board), ils pointent du doigt le même problème : selon les relevés des boites noires, l'avion est passé au nord de la station service Citgo, et n'a donc pas pu percuter les 5 lampadaires.
http://www.youtube.com/watch?v=i-Q8nSEeUec
Cette trajectoire semble correspondre aux témoignages mentionnés plus haut.
Donc la trajectoire officielle (celle des lampadaires) est contredite par l'autre trajectoire officielle (celle des boites noires). Les deux sont incompatibles. A nouveau la question se pose : qu'est ce qui a endommagé les lampadaires ? Ou alors, qui est ce qui a trafiqué les boîtes noires ?
Pour en savoir plus :
http://pilotsfor911truth.org/pentagon.html

"Les vidéos qui montrent"... l'étendue de l'épidémie d'amnésie

Comme je l'ai dit plus haut, en Mars 2002, 5 images prises à environ 1 seconde d'intervalle sont rendues publiques :
http://archives.cnn.com/2002/US/03/07/gen.pentagon.pictures/
En Mai 2006, le ministère de la Défense américain rend publiques 2 vidéos :
http://www.youtube.com/watch?v=TAaP4Z3zls8
http://www.youtube.com/watch?v=L75Gga92WO8
A la vue de ces images, il faut se rendre à l'évidence : l'un des immeubles les mieux gardés au monde est surveillé par des webcams pourries dont la fréquence de rafraîchissement est de 1 image par seconde. Envoyez vos dons pour leur permettre d'acheter du vrai matos.
La première vidéo n'est ni plus ni moins que les 5 images de 2002 mises bout à bout, avec des images inutiles avant et des images inutiles après.
La deuxième vidéo est truffée de reflets et n'apporte aucune information supplémentaire.
Pourtant l'ensemble de la presse parle des "vidéos qui montrent l'avion qui s'écrase sur le Pentagone", et la plupart trouve bon d'ajouter que ces vidéos "devraient mettre un terme aux théories conspirationnistes".
Certains, comme MSNBC, oublient complètement l'existence des images de 2002. L'amnésie est totale.
L'article de CNN est un peu plus subtil. Dans le corps de l'article on peut lire :
Previously released still photographs from those cameras show the Pentagon on fire, but no images of the Boeing 757 striking the building have ever been made public.
Pourtant, les sous-titres de l'article laissent clairement supposer que ces vidéos montrent plus de choses que les images isolées de 2002, ce qui est faux (les soulignements sont de moi) :
Watchdog group says video will end 'conspiracy theories'
Video showing a plane crashing into the Pentagon on September 11, 2001, was released publicly for the first time Tuesday, a judicial watchdog group said.

Dans son article, CNN se contente de citer l'association Judicial Watch, à qui elle délègue entièrement le soin d'analyser et de tirer les conclusions. CNN ne prend aucune responsabilité vis à vis de l'interprétation de l'information qu'ils véhiculent : ils se contentent de rapporter les propos de Judicial Watch. Ca rappelle le "Nous on a pas dit ça" de France 3. Rigoureusement parlant, les journalistes de CNN ne se trompent pas, puisqu'ils ne donnent pas leur avis.
La BBC adopte la même stratégie (les soulignements sont de moi) :

The group said it hoped to dispel conspiracy theories about the crash.

"Finally, we hope that this video will put to rest the conspiracy theories involving American Airlines Flight 77," president Tom Fitton said.


Dans ces 3 articles, on retrouve l'idée d'opposition contrôlée (voir billet précédent), qui permet d'escamoter les vraies questions : l'association Judicial Watch a bataillé ferme pendant 2 ans. Ils ont intenté un procès contre gouvernement américain pour obtenir ces images. La justice leur a finalement donné raison. Et ce groupe, qui manifestement est très hostile vis à vis du gouvernement, estime que "ces vidéos devraient mettre un terme aux théories conspirationnistes". Ce qui laisse supposer que ces vidéos apportent quelque chose de nouveau. Mais la question de savoir si ces images apportent réellement une information nouvelle n'est pas posée. La tournure des articles suggère fortement que c'est le cas. Or cette réponse implicite est fausse. Ces vidéos, qu'on a attendues pendant plus de 4 ans, sont extrêmement décevantes puisqu'elles ne montrent absolument rien de plus. Et pourtant dans les médias personne ne semble s'en émouvoir. Au contraire, l'ensemble de la presse fait comme si ces vidéos devaient "mettre un terme aux théories conspirationnistes". C'est un exemple flagrant de désinformation, qui est assez marrant à analyser d'ailleurs.
Les médias français ne valent guère mieux. Par exemple dans Le Monde ou dans Libération, l'amnésie des journalistes se double d'une schizophrénie qui leur fait voir un avion là où les gens normalement constitués ne distinguent strictement rien.
http://www.voltairenet.org/article139140.html#article139140

Les caméras qui ont filmé la scène

Voici une liste (pas forcément exhaustive) des caméras civiles et militaires qui ont filmé la scène, sous une multitude d'angles différents :
http://forum.reopen911.info/t1820-cameras-pentagon.html
Pourquoi le gouvernement américain refuse-t-il de montrer ces vidéos ?
Pourquoi les médias ne réclament-ils pas que ces vidéos soient rendues publiques ?

Mais où est passé le bus Greyhound ?

La question "Mais si l'avion AA77 ne s'est pas écrasé sur le Pentagone, dans ce cas où est-il ?" est tout à fait légitime. Mais encore faut-il la poser aux bonnes personnes.
Je vous propose le speech de David VonKleist le 11 septembre 2004 à New-York, lors de la conférence Confronting the Evidence : A call to reopen the 911 investigation. Le parallèle qu'il fait entre "théorie du complot" et "tirage de tombola" est vraiment bidon. Mais j'aime bien la partie sur le "Greyhound bus".
http://www.youtube.com/watch?v=cQxq9pbt_9U

Conclusion

Le vol AA77 soulève pas mal de questions. Il y en a plein que je n'ai pas abordées (identité des preneurs d'otages, leur capacités de pilotage, la "disparition" de l'avion suite à la perte du signal du transpondeur, etc...). J'ai présenté rapidement celles qui me semblent être les plus importantes. L'idée que le gouvernement américain puisse avoir trafiqué l'attentat contre le Pentagone est terrible. Mais, utiliser des avions civils pour magouiller des attentats terroristes contre sa propre population dans le but de justifier une guerre, cette idée n'est pas nouvelle. On en trouve les bases dans le Document Northwoods de 1962 (voir billet précédent). A la lecture de ce document, l'une des choses qui m'avait frappé, c'est le fait que les fouineurs de la presse ne semblent pas faire l'objet d'une quelconque source d'inquiétude. Au contraire même, on peut y lire :
Casuality in the newspapers would cause a helpful wave of national indignation
L'attitude des médias sur la question du vol AA77, et sur le 11 septembre en général, semble donner raison aux auteurs du Document Northwoods : au lieu de servir de plateforme de débat contradictoire, les médias ont unanimement considéré l'hypothèse d'une complicité du gouvernement américain comme un sacrilège. En faisant le choix d'un soutient inconditionnel à la théorie officielle, les médias se sont condamnés à manifester de graves signes d'amnésie (en présentant comme nouvelles des informations dont on disposait déjà, ou en présentant de nouvelles versions des faits sans s'inquiéter de leur cohérence avec ce qu'ils avaient affirmé au cours des épisodes précédents). On l'a vu plus haut, certains ont même espéré tellement fort qu'ils sont parvenus à "voir" des choses nouvelles sur des images qui ne montrent rien.
La responsabilité des médias est considérable en ce qui concerne l'étouffement des questions sur l'attentat contre le Pentagone, et sur le 11 septembre en général. Ils ont refusé de remplir leur rôle, à savoir exercer leur sens critique en pointant du doigt les incohérences de la version officielle, en menant leur propre travail d'investigation parallèle, et en exigeant que soient rendues publiques les vidéos qui montrent l'incident sous différents angles.
Presque 6 ans après les faits, il semblerait qu'il y ait plus de questions que de réponses. Quel que soit l'avis qu'on ait sur ce sujet, s'il y a une chose que je rejette catégoriquement, c'est l'idée selon laquelle "on ne saura jamais complètement", ou "on saura dans 20 ans", "dans 50 ans", "dans 70 ans"... Il y a un mot pour qualifier cette manière de voir les choses : ça s'appelle de l'obscurantisme. A plus forte raison lorsqu'on sait que la scène a été filmée intégralement sous différents angles.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fares 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte