Magazine

Cinéma

Publié le 30 juin 2010 par Poisseman @Poisseman
Cinéma
CinémaNombreux sont ses fans, tout autant que ses détracteurs. Il ne met personne d'accord: certains le prennent pour un imposteur alors que d'autres le trouvent génial - et j'en fais partie. On pouvait craindre le pire de son premier long-métrage en tant que réalisateur, mais Mickaël Youn nous surprend avec une maitrise de la mise en scène tout simplement fantastique, un rythme qui ne ralentit jamais, une bande son qui dépote, une histoire qui tient la route et des interprètes qui s'en donnent à coeur joie dans un comique absurde. Fatal fait fort, mais n'est pas à donner aux gamins car les gags visuels plutôt grand public se trouvent mis en balance avec des dialogues emplis de vulgarité, destinés aux fans de ses débuts. Un humour premier degré prononcé, les potes du trublion au rendez-vous ainsi que la présence de Stéphane Rousseau en nouvelle star de la musique qui vient concurrencer Fatal Bazooka (avec un rôle inspiré de JCVD), ce film remet Mickaël Youn en pleine lumière et est fort susceptible de relancer sa carrière. Je me suis marré, j'ai adoré, et j'espère le revoir aussi fringuant prochainement!
CinémaBeaucoup plus familiale est la comédie d'action avec Ashton Kutcher en tête d'affiche: Kiss and Kill. Le mari parfait qui se trouve être un ancien tueur à gages, sa femme qui ne jure que par la sécurité refusant tout danger (même le saut à l'élastique), le secret qui est dévoilé quand la tête de monsieur est mise à prix: le duo de choc du film alterne avec succès les scènes d'actions gunfights-cascades avec d'autres de pure comédie dans cette histoire qui se suit avec grand plaisir. Et la présence de Tom "moustache" Selleck au générique n'est qu'une raison de plus de ne pas bouder ce film, parfait pour l'été.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poisseman 322 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte