Magazine France

Un enfer…

Publié le 02 juillet 2010 par Bernard Girard
Nul n'en doute, Eric Woerth vit depuis quelques jours un véritable enfer. Tout montagnard et résistant qu'il soit il est peu probable qu'il tienne longtemps à ce rythme de révélations. Partira-t-il? s'enfoncera-t-il dans la dépression? Nul ne sait, mais il est certain que le coût sera élevé. Mais il n'est pas le seul au gouvernement dans ce cas. Que doivent aujourd'hui penser ces ministres que Nicolas Sarkozy a désignés du doigt comme devant être sanctionnés lors du prochain remaniement en octobre prochain? "Avions, cigares et critiques sur la nature des hôtels, cela ne m'a pas plus."a-t-il dit désignant clairement Joyandet, Blanc et Rama Yade.  On le comprend. Mais pourquoi attendre octobre? pourquoi faire tourner pendus au bout d'un fil ces trois ministres et, sans doute, quelques autres? pourquoi leur imposer ce supplice qui ressemble à l'abominable Lingchi chinois?  Parce que maintenant qu'ils ont été désignés à la vindicte publique on peut être sûr que les langues vont se délier et qu'on en apprendra des vertes et des pas mûres sur chacun. Mieux vaudrait en finir, s'en séparer, trancher de manière nette. Cela éviterait que les plus audacieux n'en rajoutent à la manière de Stéphane Guillon et que les plus timorés ne se fassent un peu plus courtisans (c'est-à-dire usants) si c'est possible. Une fois encore, la gestion des ressources humaines ets l'un des points faibles de Nicolas Sarkozy.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Girard 236 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte