Magazine Poésie

Poème de Marcel42 : LE GRAND DÉPART acte 3

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Un grand silence.

Un silence effroyable.

Puis l'affolement

Des cris, des pleurs.

Une monstrueuse débandade.

Chacun court vérifier

Qui sa pelouse. qui son pot de géranium.

Rien.

Que la terre nue,

Que la boue des rivières,

Et cette odeur pestilentielle qui monte de la mer.

Désormais nous sommes seul sur la planète.

Sans dégâts collatéraux,

Nous pouvons recommencer à nous entre tuer.

22-06-2010


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Poème.

    Chaleur Flotter Crâne en coton Parmi les serpents d’eau Qui dansent Matin Bruits La fenêtre bée Son lichen vert Sue le soleil Réveil Encore un jour de plus... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Poème de Marcel42 : LE GRAND DÉPART acte 1

    Nous, oiseauxCeux que vous aimez tant,Porte parole de l'ensemble des délégués de la nature,Plantes, animaux terrestres et aquatiques,Déclarons ce qui suit : "... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Poème de Marcel42 : VOUS AVEZ DIT POÉSIE ? 05/07/2010 citation

    J'ai volé des plumes à l'oiseau pour t'écrire des fautes d'orthographes.Sarcloret.***Le poète est une fabrique d'images. Pierre Reverdy (1889-1960)***Les... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Poème.

    A  l’orée de l’espace est campé un regard qui cherche à tirer à lui tout l’horizontal.   Le soleil et ses photons font pétiller l’air c’est haut, bien haut que... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS
  • Marcel42 : poème "VOUS AVEZ DIT POÉSIE ? 08/07/2010"

    Un sentiment exacerbé ne rend pas la poésie plus objective, mais il la rend plus humaine.*La poésie isole le poète dans un absolu qui le dépasse. Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Marcel42 : poème "FEMME JE T'AIME"

    Femme fleur, femme frontière,Entre deux mondes, entre deux mères,Femme de peine et de douleur. Femme de la commune fière,Du VietNam à l'enfant mort né,Des... Lire la suite

    Par  Illusionperdu
    POÉSIE, TALENTS
  • Poème.

    Dans la conque de la chaleur se lovent les spires d’écho les méandres de sommeil vert Plaisir d’être absent qu’on prolonge     Patricia Laranco Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines