Magazine High tech

La notion de taux de rebond est-elle encore utile ?

Publié le 02 juillet 2010 par Seomix @rochdaniel

Taux de rebond

Le taux de rebond  a t-il encore un intérêt en webanalytics ?

En ce qui me concerne, je préférerais troquer un malabar contre l'analyse acharnée du sacrosaint taux de rebond.

Mais quand je vois certaines réponses à mon dernier article sur le sujet, la question est entière...

Dans cet article :
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Définition du taux de rebond

Les bases

Un rebond, c'est une visite d'une page, ni plus, ni moins. Voyons maintenant ce qu'en dise deux des mastodontes d'Internet :

Selon Wikipédia et Google

Google Analytics :

"Le taux de rebond est le pourcentage de visites au cours desquelles l'internaute quitte votre site dès la page d'entrée. Ce taux constitue un indicateur de la qualité des visites. Lorsqu'il est élevé, cela signifie généralement que les pages d'entrée sur le site ne correspondent pas aux attentes des visiteurs. Plus vos pages de destination sont attrayantes, plus les visiteurs restent sur votre site et plus vous enregistrez de conversions."

Wikipédia :

"Le taux de rebond est le pourcentage d'internautes qui sont entrés sur une page Web et qui ont quitté le site après. Ils n'ont vu qu'une seule page. Un taux de rebond élevé peut révéler l'insatisfaction des visiteurs. Il peut cependant aussi indiquer que ceux-ci ont trouvé immédiatement ce qu'ils cherchaient et n'ont donc pas dû tâtonner sur le site"

Et zou, voici déjà la première incohérence : la première définition indique qu'un taux de rebond élevé est lié à la faible pertinence de la page, tandis que la seconde nuance le taux de rebond en indiquant que selon la page où le visiteur se trouve, cela peut au contraire mettre avant la qualité de celle-ci.

Mais entre les deux, c'est celle de Google Analytics qui domine. Donc dans la tête des gens, un taux de rebond élevé, c'est mal... !

Selon Scriptol

Il existe beaucoup de définitions du taux de rebond autre que celle de Wikipédia et de Google. Celle de Scriptol est l'une de mes préférées, même si elle est encore incomplète :

C'est le pourcentage de visiteurs qui quittent le site après avoir consulté une page, donc qui ne désirent pas en consulter une autre. Ce paramètre est essentiel pour savoir ce que les visiteurs pensent de votre site. [...] On interprète le taux de rebond en l'associant avec le temps passé: si le rebond est faible mais le temps passé aussi, cela signifierait que les visiteurs ne trouvent pas ce qu'ils cherchent et passent rapidement d'une page à l'autre. Plus le temps passé est long et plus le faible taux de rebond a un sens positif.

Sources : Le taux de rebond (Scriptol)

Le taux de rebond est-il défectueux ?

Il existe plusieurs raison pour lesquelles j'aimerais parfois voir disparaître cette notion (ou du moins qu'on arrête de ne jurer que par elle).

Et un Doublon, un !

Commençons par le commencement, le taux de rebond de Google Analytics est un doublon de la variable "Visites à un page".

Il y a un truc que je ne comprends pas : pourquoi donner un nom différent à une variable qui existe déjà, et affichez les deux dans l'outil... Il manquait une ou deux cases dans la tête des développeurs de Google, ou est-ce juste la flemme de dire "taux de visites à une page" au lieu de "taux de rebond" ?

Oui, mais votre site, c'est quoi ?

Ensuite, j'en ai marre lorsque j'ose dire que j'ai un rebond 60% sur certains sites, et que l'on me regarde comme si j'avais commis un sacrilège...

Oui, 60%, c'est élevé et non, ce ne l'est pas... Pourquoi ? Tout simplement car le taux de rebond ne peut-être analysé que si l'on connaît le type de site que vous gérez (blog, boutique, site vitrine, portfolio, ...).

Un rebond de 60% sur une page produit, c'est grave. 60% de taux de rebond sur la page contact, on s'en fout un peu, non ?

Et les autres variables monsieur ?

Autre point qui rend bancale l'analyse du taux de rebond : le manque de corrélation direct avec les autres variables, comme le temps passé sur la page, les interactions avec les médias (images, vidéo, audio).

Autrement dit, il faut arrêtez de ne parler que du taux de rebond si vous ne parlez pas des autres indicateurs clés de votre site. Dans les super héros du web, "Super taux de rebond" peut toujours se faire éclater par "Super ROI", "Super page contact" et "Super temps passé sur la page". ^^

Et donc, que fait-on du taux de rebond ?

On le conserve, on l'analyse et surtout, on le croise avec les autres données de votre outil de webanalytics !

Très de plaisanterie et  soyons sérieux : malgré ce que je viens de dire, le taux de rebond est un indicateur important, au sein d'autres facteurs importants de votre site Internet.

Quel est le bon taux de rebond ?

Il semblerait qu'une moyenne classique du taux de rebond soit située entre 30% et 60% de taux de rebond... Mais pour étudier la pertinence de votre site, il vaut mieux analyser cette variable page par page, et/ou source de trafic par source de trafic. On pourra donc :

  • analyser le ROI d'une campagne (adwords, comparateur de prix, affiliation, concours, ...)
  • étudier la pertinence d'une page par rapport à la requête de l'internaute (Référencement naturel ou sponsorisé)
  • puis faire les modifications nécessaires

Regardez donc avec attention le taux de rebond de vos pages, et non pas de votre site. Mettez ensuite ce taux en relation avec le temps passé sur l'url, ou les interactions de vos visiteurs (utilisez alors la gestion d'évènements de Google Analytics par exemple).

Améliorer son taux de rebond

Là, le sujet est très vaste, et ce n'est pas vraiment le sujet de cet article. De manière générale, on peut améliorer son taux de rebond :

  • en accélérant la vitesse et le temps de chargement du site
  • en le rendant plus beau et surtout plus ergonomique
  • en ayant un contenu plus pertinent vis-à-vis des besoins de vos visiteurs
  • ou en se positionnant sur d'autres requêtes (si l'expression sur laquelle vous êtes positionné ne correspond pas à vos produits ou services)

Taux de rebond et Google Analytics

Prenez avec des pincettes le taux de rebond de Google Analytics. Il considère un rebond comme une visite de 0 secondes... Donc, si le visiteur reste 20 minutes ou 5 secondes, il sera classé de la même façon.

En modifiant le code de suivi, on peut modifier ce taux selon une durée passée sur la page, tout en conservant le taux de rebond original (comprenez "non modifié"). La solution est ici : Taux de rebond et Google Analytics

PS : ne vous inquiétez pas, je l'aime toujours (un peu) ce taux de rebond. ;)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Seomix 4683 partages Voir son profil
Voir son blog