Magazine

Etat chronique de poésie 933

Publié le 02 juillet 2010 par Xavierlaine081

933

Garder intacte la beauté de nos rêves, porte ouverte sur l'infini de nos espoirs. 

Préserver la pureté de l'espoir, fenêtre vers le bonheur et la vie. 

Boire à la source des tendresses, ne rien chercher d'autre que la pureté de l'instant. 

Glisser dans le petit matin, une douce main rassurante sur le front des cauchemars… 

Et goûter avec délice les fruits de la vie dans le doux visage d'un enfant endormi… 

*

Penché sous la lucarne entrebâillée du jour, il me restait pour seule consolation l’ultime délice de regarder mon fils endormi.

Et, dans l’éloignement qui était le nôtre, parfois, c’était son sourire aux étoiles qui me servait de valise diplomatique.

Que sont les voyages si, quelque part nous ne nous savons pas attendus ?

Un exil plus sûr que tous, sans doute. Plus sûr que tous car ajouté à celui, si subtil qui se vrille au plus profond de nos âmes.

Manosque, 21 mai 2010

©CopyrightDepot.co 000455677

sceau1.gif


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavierlaine081 5039 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte