Magazine Humeur

Saint-Pandelon (Landes) : «village le plus crotté de France» !

Publié le 02 juillet 2010 par Kamizole

martinet.1278101556.jpg

Titre en guise de clin d’œil historique au diocèse de Luçon (Vendée) dont Richelieu fut évêque de 1607 à 1624 et dont il disait avoir hérité de l’évêché «le plus crotté de France» - entendre très rural et forcément boueux. Quitte à surprendre les jeunes générations, ni le goudron ni le macadam (inventé en 1827 par l’Ecossais Mc Adam) n’existaient à cette époque où les routes et a fortiori les chemins étaient rarement empierrés.

Je lis sur Libération que le mystère des crottes tombant sur un village des Landes est élucidé … Vous pensez bien qu’un tel titre (parmi d’autres sur le même sujet) ne pouvait qu’attirer mon attention. Une parenthèse bienvenue dans le travail sur «l’affaire Woerth» - à moins que ce ne fût «Bettencourt» voire maintenant Sarkozy et l’argent suisse ! - qui m’use les méninges à force de rebondissements tous les jours voire deux ou trois fois par jour… Vivement qu’il prenne la lourde – on en vira pour moins que cela et à l’étranger on doit s’étrangler de rire devant le nouveau Sarko’s barnum – parce qu’à ce rythme-là je n’aurais pas vraiment de vacances, quand bien même ne partirais-je pas - envie “d’sofler” un peu, dirait un Solognot - et je n’ai guère envie que cela devint le feuilleton de l’été surtout avec autant de rebondissements… Même Rouletabille ne tiendrait pas le choc.

A Saint-Pandelon, le mystère était moins épais que celui de «La chambre jaune» ou du «Parfum de la dame en noir» de Gaston Leroux mais a quand même nécessité une enquête de la gendarmerie pour être élucidé. Pensez-donc, un village où il pleuvait des crottes ! Certains pensaient à des déjections tombées d’un avion mais c’est impossible… rien à voir avec les trains d’où elles tombent sur la voie car les cabines des avions sont pressurisées pour pallier le manque d’oxygène en très haute altitude atteinte par les avions de ligne… donc pas question d’avoir un trou !

Ce seraient donc des oiseaux et précisément de milliers de martinets qui auraient élu domicile dans le secteur – soit sous les pignons de maisons soit sur des carrières. Ces oiseaux ayant pour particularité de ne pouvoir s’envoler une fois au ras du sol du fait de la grande envergure de leurs ailes et donc de voler du matin au soir, mangeant et défèquant en vol. Ils ressemblent aux hirondelles mais d’après ce que j’observe de mon perchoir, contrairement aux hirondelles qui planent ils battent des ailes. Leur petite bande comprend une dizaine d’individus. J’espère qu’elle n’atteindra jamais la centaine ni moins encore le millier !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Saint Dominique

    Texte intégral de la catéchèse prononcée ce mercredi 3 février 2010 par le pape Benoît XVI au cours de l'audience générale, en la salle Paul VI, au Vatican. Lire la suite

    Par  Fbruno
    HUMEUR
  • Lundi saint

    LE LUNDI SAINT   Jésus se rend aujourd'hui encore à Jérusalem, dès le matin, avec ses disciples. Il était parti à jeun, et le récit sacré nous dit qu'il eut fai... Lire la suite

    Par  Hermas
    HUMEUR
  • Mardi saint

    Aujourd’hui, Jésus se dirige dès le matin vers Jérusalem. Il veut se rendre au Temple, et y confirmer ses derniers enseignements. Mais il est aisé de voir que l... Lire la suite

    Par  Hermas
    HUMEUR
  • Mercredi saint

    Aujourd'hui les princes des prêtres et les anciens du peuple se sont réunis dans une des salles du Temple, pour délibérer une dernière fois sur les moyens de... Lire la suite

    Par  Hermas
    HUMEUR
  • Jeudi saint

    INSTITUTION DE LA SAINTE EUCHARISTIE  CECI EST MON CORPS  CECI EST MON SANG  Comment comprendre ces paroles bouleversantes, le Testament de Jésus, au moment où... Lire la suite

    Par  Hermas
    HUMEUR
  • Vendredi saint

    Vendredi saint

    Le 7 avril de l’an 30 : l’Heure est arrivée. Cette Heure tant désirée, dont Jésus parle dès son premier signe, lors des noces de Cana. Lire la suite

    Par  Hermas
    HUMEUR
  • Samedi saint

    Samedi saint

    1). La descente de Jésus aux Enfers  O felix culpa, quae talem ac tantum meruit habere redemptorem ! O heureuse faute, qui nous a valu d’avoir un tel... Lire la suite

    Par  Hermas
    HUMEUR

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog