Magazine Culture

Aufgang – Air On Fire

Publié le 03 juillet 2010 par Hartzine

aironfire-1Nous avions rencontré Aufgang lors de leur passage à la Machine du Moulin Rouge, le temps d’un live endiablé qui ne nous avait pas laissés de marbre. Vous en souvenez-vous ? Sinon, pour les piqûres de rappel, c’est ici et ici. Ceux-ci nous avaient d’ailleurs confessé en coulisse travailler secrètement sur de nouveaux morceaux et avaient pu régaler l’auditoire d’une écoute en avant-première d’un Dulceria explosif et savoureusement châtoyant. Pourtant nous ne pensions pas revoir Francesco Tristano, Rami Khalifé et Aymeric Westrich nous revenir aussi tôt pour autant.Et pourtant, c’est à peine quelques mois après la sortie de leur album que le combo classico-électro débarque avec un nouvel EP dangereusement inflammable et nettement plus abyssal.
Si Dulceria semble taillé pour le dancefloor, brassant arpèges légers et sonorités house, le second morceau plonge l’auditeur dans un chausse-trappe qui va très lentement l’entraîner vers des ténèbres inexplorées auparavant. Cette relecture du morceau phare Aufgang, tout bonnement intitulée Auricle Dub, évoque immédiatement les structures minimalistes d’artistes comme Delta Funktionen ou Claro Intelecto, les instruments à cordes frappées en plus. Douce Violence (tout est dans le titre), deuxième véritable inédit de ce nouveau maxi, enfonce un peu plus le clou dans la noirceur. Spirale descendante, brutale, matraquée par le martellement agressif des kicks d’Aymeric et de l’affrontement au piano de Francesco et Rami. Une chute sonore aux accents corrosifs et à la tonalité oppressante. Warm Snow sonnera alors comme l’œil du cyclone, un brin d’accalmie bienvenu et permettant de reprendre son souffle. Les doigts de fées de nos deux pianistes se baladant langoureusement sur les touches de leursinstruments jusqu’à en tirer des larmes maculant chaque ligne, chaque portée, chaque note…
Et si nous voyons doublement l’occasion de nous repaître du sublime Channel 7, une version siglée Krazy Baldhead me fait craindre le pire. Je dois confesser que maladroit comme je suis, tout album ou titre siglé Ed Bangers ou catégorisé French Touch 2.0, 3.0, 3.0,5 et un quart… se retrouve le plus souvent sottement dans ma corbeille ou piétiné avec rage. Comme je peux être empoté parfois. C’est donc pour cette raison que je préfère dire qu’Air On Fire ne comporte que cinq titres. Je n’ai pas le droit ? Aïe ! Bon, alors, malheureusement il s’agira ici du seul bémol de ce nouvel essai du trio international puisque l’électro grassouillette du Marseillais dessert mal les ambitions d’Aufgang, à contrario de l’Américain Sutekh qui déstructure parfaitement les harmonies en escalier du track, pour en façonner une bombe expérimentale du plus bel effet.
Au final, ce sera essentiellement Aymeric et sa boîte à rythme savante qui seront mis en avant sur ce nouvel opus qui en définitive ne dévoile que trois réels inédits. On savourera néanmoins l’exposition d’une plus large incursion de la musique électronique dans la musique d’Aufgang, ce fameux quatrième homme. Et on succombera tout simplement devant cet énième démonstration de fusion entre classique et électronica. Dorénavant, c’est certain, le futur se conjugue à l’imparfait.

Audio

Aufgang - Dulceria

Tracklist

Aufgang – Air on fire EP (In Finé, 2010)

01. Dulceria
02. Aufgang (Auricle dub)
03. Douce violence
04. Warm snow
05. Channel 7 (233 Channels remix Sutehk)
06. Channel 7 (Krazy Baldhead Remix)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hartzine 81233 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines