Magazine Humeur

Prologue

Publié le 03 juillet 2010 par Jlhuss

prologue.1278182315.JPG Vainqueur Cancellara, comme je l’avais prévu qui a couru sur un vélo et pas une moto électrique : sa bécane a été scannée. Mais la grosse surprise c’est l’excellente prestation d’Armstrong.

Contador ne perd que cinq secondes (sans doute parce qu’il n’a pas voulu aller au tapis sur une route encore humide… mais elle l’était aussi pour Armstrong), et les deux ennemis – on peut dire ça comme ça – relèguent les Schleck, Sastre, Basso, Niballi et autres favoris ou outsiders à un temps significatif.

Cela a du être terrible pour Tony Martin parti un des premiers, très longtemps leader virtuel par sa classe intrinsèque évidemment, et grâce au fait qu’il a pu faire le parcours sur route sèche : il ne s’est vu déposséder de la victoire et du maillot jaune que dans les deux dernières minutes. M’enfin, après le 4 – 0 infligé aux Argentins, les Teutons ne peuvent pas trop en demander !

im-305873-bruxelles-la-grand-place.1278183980.jpg
Demain, RotterdamBruxelles.

Ca risque de bordurer* sec, la course se déroulant sur le plat, au niveau de la mer, avec évidemment un risque de vent assez fort. Et en fin de parcours, nombreux passages très étroits… ça flinguera à 60km/h pour passer en tête et ne pas être piégé en cas de coupure ou de grosse gamelle collective. Le genre d’étape où on ne gagne pas un Tour, mais où on peut facilement le perdre.

* Pour les béotiens, on va rappeler ce qu’est une bordure : lorsque le vent souffle de trois quart face, un groupe de coureurs habilement placé en “demi éventail” peut creuser très vite un écart significatif si derrière la chasse ne s’organise pas immédiatement. Contador s’est ainsi fait piéger l’année dernière et n’a perdu que 40 secondes sur son “coéquipier” Armstrong mais il y a eu des tours perdus sur un “coup de bordure” parce que l’addition peut être très lourde.

A prévoir un possible coup de Trafalgar, et à ce petit jeu là les équipes Radio Schack  (Armstrong), Columbia (Cavendish qui va cavaler pour la victoire d’étape) Saxo Bank (les Schleck) me semblent mieux armées qu’Astana (Contador qui sera toutefois épaulé par Vinokourov, excellent capitaine de route) Les débuts de Tour, ce sont aussi hélas des perspectives de chutes plus importantes.

Mon pronostic.

Victoire d’un sprinter, mais je pense que le peloton sera scindé. Cavendish, Hushovd ? Au moins un favori ou gros outsider “out” !

Le fait du jour.

Menchov n’est pas tombé.

Le vélo pour les nuls. (rubrique quotidienne)

Par vent à peu près nul, on estime que pour rouler à la même vitesse, un coureur isolé dépense 30% d’énergie de plus qu’un coureur bien abrité dans un peloton. C’est pourquoi des échappées sont souvent reprises à une vitesse hallucinante en fin d’étape. En son temps, le célèbre théorème de Chapatte indiquait une minute perdue tous les dix kilomètres par une échappée, sur un peloton lancé à sa poursuite. Au XXIe siècle, on en serait plutôt à une minute tous les quatre kilomètres, parce que les chasseurs se relaient en tête de peloton, et parce qu’un groupe de dizaines de coureurs lancés à pleine vitesse crée un phénomène d’aspiration dont ils profitent tous. Et par vent de face, le différentiel est encore plus implacable.
benjamin

frs_pelissier_4.1278183709.jpg

Dans le port de Rotterdam , y’a des marins qui boivent et qui boivent (et qui reboivent encore) et aussi des chaussées qui glissent quand il pleut (c’est de notoriété).

Bref.

Tony Marin partit “à la fraîche” sur une chaussée archi sèche (pas facile à écrire ce machin là) et longtemps il a pu croire que … mais nan !

Depuis Paris Roubaix, on n’en avait plus beaucoup entendu parler (comme dit Baptisse : “Probap, y rechargeait ses batteries”), Spartakus (Cancellara) a frappé d’entrée un grand coup sur une route redevenue soudain à peu près “navigable”. Il est fort l’Elvète !

Quand même un truc y roule sans gants, c’est pas bien prudent, en cas de chute, il risque fort de “s’éplucher” sérieusement les mains et ainsi se voir contraint à faire du “zéro main” pendant trois ou quatre jours (j’imagine) …
En plus, il est superstitieux le bougre (et ça porte malheur, c’est connu), il a mis son dossard 13 à l’envers. Remarquez, il est pas le seul, le numéro 69 a fait tout pareil comme lui.

article_rtr24it8.1278182778.jpg
Pour finir, c’est pas avec le “paletot” que l’ami Millar partira demain (une fois de plus, fidèle à ma légende, je me suis bien planté), mais, selon mes calculs, avec le maillot vert, c’est déjà pas si mal.

Justement, à propos de demain. “Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague”, au milieu des polders épouvantés : c’est le pays du vent. Gare aux bordures ! (et aux trottoirs). C’est un message personnel pour “l’ami” Mark (Cavendish) de la part des “Quick Step”.

Cordialement


Makhno

garin-jlhuss.1278183996.jpg

Une seule remaque :

Les uns courent sur route sèche, les autres sur route mouillée ! Ou est la justice ? Que fait la police ? De tels inégalités sont affligentes. Il serait bien temps (c’est le cas de le dire) que les “pouvoirs publics” se saisissent de telles anomalies. Il faut demander en toute urgence la constitution d’une commission parlementaire afin d’éradiquer définitivement ces manquements à l’équité.

Que l’on attende la fin de l’orage, que l’on utilise de volumineux sèchoirs, que … Que sais-je ! Mais pas ça ! 

Le Chat

rotterdam_lyc_e.1278182916.jpg

Demain :

profil-etape.1278197633.jpg

capture.1278196901.JPG


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines