Magazine France

L'affaire Woerth met en péril bien plus que la réforme des retraites

Publié le 05 juillet 2010 par Bernard Girard
Tous les éditorialistes nous disent ce matin que les deux démissions forcées de Blanc et Joyandet ont pour objet de sauver le soldat Woerth et, avec lui, la réforme des retraites. Mais c'est bien plus que cela qui est en cause. Erice Woerth était manifestement une pièce maîtresse du dispositif sarkoziste. Ses difficultés remettent en cause bien plus que des comportements individuels contestables ou imprudents. Ils jettent une lumière crue sur :
- le bouclier fiscal sur lequel Nicolas Sarkozy a toujours refusé de revenir et dont on découvre (à commencer sans doute par ses défenseurs) qu'il aboutit à des absurdités (pour rester dans l'euphémisme),
- les finances de l'UMP (et donc de la prochaine campagne présidentielle) dont Woerth était le responsable,
- la capacité du Président à faire preuve de sang-froid dans une crise politique tant sa gestion de l'affaire est pathétique.
C'est la capacité de cette équipe, de ce gouvernement mais aussi et surtout de ce Président à gérer la crise financière que nous traversons qui se retrouvent ainsi mises en cause. Les vertus qu'on attend d'un Président dans ses périodes et qu'on avait tendance à lui prêter (sang-froid, habileté tactique, volontarisme) sont en train de voler en éclat.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Girard 236 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte