Magazine Asie

Ciné-club : Shyam Benegal

Publié le 05 juillet 2010 par Safran
Ciné-club : Shyam BenegalShyam Benegal naît en 1934 en Andhra Pradesh. Dès l'âge de 12 ans, il réalise son premier film amateur avec une caméra offerte par son père. Malgré cette passion précoce, sa carrière professionnelle débute en 1959 dans une agence de publicité dont il devient le directeur de la création. Simultanément il réalise son premier documentaire, mais une décennie va s'écouler avant ses premiers longs métrages qui vont marquer le début du cinéma parallèle dans les années 1970 en Inde.
Ankur, Nishant et Bhumika, dont les femmes sont des caracères forts, sont représentatifs de ces années où Shabana Azmi, Naseeruddin Shah et Smita Patil, issus du Film and Television Institute of India, où il donne des cours, vont connaître leur heure de gloire.
Les années 1980, marquées par le déclin du cinéma parallèle, le voient travailler pour la télévision et réaliser Mandi, un film satirique sur la politique et la prostitution.
Les années 1990 continuent l'étude de personnages féminins, avec Mammo, Sardari Begum puis Zubeidaa, l'histoire d'une star du muet.
Dans les années 2000, il trouve une nouvelle voie et effectue une incursion dans la comédie sociale avec 2 films qui se déroulent dans le milieu rural : Welcome to Sajjanpur, et le charmant Well Done Abba. Les nouveaux projets ne manquent pas à ce réalisateur marquant qui aime toujours se remettre en question.
Ankur (Le Semis, 1974). Chronique sociale.
Ciné-club : Shyam BenegalDans un village, une jeune femme vit avec son mari, un potier sourd-muet et alcoolique.
Quand le fils du seigneur du village revient après avoir terminé ses études, il s'installe dans une vieille bâtisse où la jeune femme et son mari doivent le servir.
Attiré par la jeune femme, l'héritier du village est source de rumeurs dans le village qui guette les absences du sourd-muet pour espionner sa femme. Un jour, elle a des nausées...
Une chronique dans un cadre rural et quasi moyenâgeux où les traditions passent avant tout. Ce film a reçu une pluie de récompenses en Inde (où il ne touche que peu de spectateurs, cependant), mais aussi dans plusieurs festivals étrangers.
Réalisateur : Shyam Benegal
Héroïne : Shabana Azmi
Héros : Anant Nag
Compositeur : Vanraj Bhatia
Notre avis : 3,5/5
Junoon (Obssession, 1978). Historique.Ciné-club : Shyam BenegalEn 1857, après la révolte des cipayes (Indiens engagés dans l'armée britannique), quelques propriétaires terriens se rebellent aussi contre l'occupant, forçant certaines familles britannique à s'enfuir.
Trois Anglaises d'une même famille (grand-mère, mère et fille) cherchent un refuge qu'elles trouvent chez un riche musulman marié. Il tombe amoureux de la la jeune fille anglaise et n'a plus qu'une idée en tête : en faire sa seconde épouse.
Un film au rythme un peu lent où la violence des personnages masculins est compensée par la douceur des personnages féminins. Reconstitution historique soignée qui reçoit une dizaine de prix.
Réalisateur : Shyam Benegal
Héros : Shashi Kapoor, Naseeruddin Shah
Héroïnes : Nafisa Ali, Shabana Azmi, Jennifer Kendal (épouse anglaise de Shashi Kapoor)
Compositeur : Vanraj Bhatia
Notre avis : 2,5/5
Sardari Begum (1996). Enquête sociale.
Ciné-club : Shyam BenegalPendant des émeutes inter-communautaires, une femme est tuée par un jet de pierre dans sa direction. C'était une chanteuse classique connue.
Une journaliste qui fait un reportage sur son enterrement, remarque son père dans l'assistance. Etonnée, elle décide de faire une enquête sur la véritable personnalité de la défunte en interrogeant famille, amis et voisins.
Ce film au sujet social, extrêmement bien monté, tient le spectateur en haleine au fur et à mesure que l'enquête avance. Un prix d'interprétation fort mérité pour Kiron Kher (photo).
Réalisateur : Shyam Benegal
Héroïnes : Kiron Kher
Héros : Amrish Puri
Compositeur : Vanraj Bhatia
Notre avis : 3/5
Well Done Abba (Bien joué papa*, 2010). Comédie satirique.Ciné-club : Shyam BenegalUn chauffeur de maître retourne dans son village pour trouver un mari à sa fille. En guise de dot, il veut lui offrir un puits, auquel il a droit s'il vit sous le seuil de pauvreté. Mais les fonctionnaires ne sont pas faciles à faire bouger ; dans la règle du jeu, les dessous-de-table sont des pions importants, il l'apprend vite !Grâce à sa fille et à son amoureux, il fait une découverte qui va l'aider à remettre publiquement en question la probité des fonctionnaires locaux.Dans ce film qui dénonce avec bonne humeur les démêlés avec l'administration et les probèmes de pots-de-vin, de nombreuses scènes se révèlent savoureuses et pleines d'humour.Réalisateur : Shyam BenegalHéroïne : Minnisha Lamba (photo)Héros : Boman Irani (photo), Sammir DattaniCompositeur : Chantanu MoitraChanteurs : Ila Arun, Shreya Ghoshal, Mohit ChauhanNotre avis : 3/5
* Le titre cache un jeu de mots anglais : le mot anglais "well" signifie "bien", adv. et "puits". Le titre peut donc être traduit de 2 façons : Bien joué, papa, ou Le puits est fait, papa.
Et aussi : Nishaant (Social, 1975), Bhumika: The Role (Social, 1977), Mammo (Amour maternel, 1994), Hari Bari (Le destin de 3 femmes, 2000), Zubeidaa (Biographie, 2004), Bose:The Forgotten Hero (Biographie historique, 2005) 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Ciné-club : le handicap

    Ciné-club handicap

    Plusieurs films ont traité de la maladie ou du handicap. Ce sont souvent des films émouvants, mais aussi l'occasion pour un acteur de sortir du schéma... Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE
  • Ciné-club : Hrishikesh Mukherjee

    Ciné-club Hrishikesh Mukherjee

    Originaire du Bengale, Hrishikesh Mukherjee (1922-2006) est d'abord cameraman aux New Theaters de Calcutta à la fin des années 1940. Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE
  • Ciné-club : enfants héros

    Ciné-club enfants héros

    Des enfants des bidonvilles de l'après-indépendance à ceux des villes actuelles, avec un détour par la campagne, voici une sélection de films aux traitements... Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE
  • Ciné-club : petits budgets, bonnes surprises

    Ciné-club petits budgets, bonnes surprises

    Il n'est pas nécessaire d'avoir un nom très connu au générique d'un film pour prendre du plaisir à le regarder. Souvent, de jeunes réalisateurs arrivent avec un... Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE
  • Ciné-club : Farhan Akhtar

    Ciné-club Farhan Akhtar

    Fils du scénariste et parolier Javed Akhtar, Farhan Akhtar (1974-) semble bien être l'enfant doué du cinéma hindi.Malgré une carrière encore courte, il a... Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE
  • Ciné-club : Rani Mukherji

    Ciné-club Rani Mukherji

    Rani Mukherji (avant, ça s'écrivait Mukherjee, mais le numérologue est passé par là) voit le jour au Bengale dans une famille de cinéma. Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE
  • Ciné-club : les courtisanes

    Ciné-club courtisanes

    Héritières de la culture favorisée par les empereurs moghols, les courtisanes de haut rang (appelées tawaif en ourdou) sont des femmes érudites versées dans la... Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte