Magazine Culture

Dog Pound

Publié le 06 juillet 2010 par Mg

On n’aurait pas été étonné de retrouver Kim Chapiron dans un Sheitan II, survival campagnard, mâtiné de faux sangs et de sourires amochés. Mais le monsieur est intelligent, et creuse son sillon en changeant d’atmosphère, de continent pour mieux nous confirmer ce que l’on avait deviné : un vrai réalisateur derrière la caméra. Si Dog Pound n’est pas un grand film, c’est une étape de plus dans la carrière du cinéaste, qu’on espère voir de plus en plus.

Dog Pound, c’est ce centre de détention pour jeunes en difficultés et/ou délinquants, entre matons et quotidien de prison. Si le tout ne sent pas la grande nouveauté (le film de prison, le film de jeunes en difficultés), Chapiron construit son film en toute sobriété. Quelques jeunes acteurs endurcis, quelques gardiens au physique sévère, peu de scènes extérieures, et nous voici plongés pour le temps de quelques minutes dans ce huis clos carcéral à la tension progressive. Evidemment rien n’est épargné aux trois nouveaux venus que nous découvrons, et malgré l’automatisme de certaines situations (le racket, le viol, la violence, les trafics, la cuisine… dans le désordre), on suit avec délectation le parcours de ces détenus un peu jeunes, plongés dès l’adolescence dans les affres du système.

Dénonciation ou pas, on ne saura trop distinguer entre le discours semi-politique sur les conditions de ces foyers supposés suppléer la vraie prison, ou un exercice de style pour cinéaste désireux de se coltiner un film aux limites prédéfinies. On se posera finalement peu de questions, Chapiron excellant à poser sa caméra dans les moindres recoins de la prison, flirtant avec tous les sujets possibles à l’intérieur de ses murs clos, sans forcément d’originalité mais beaucoup d’efficacité. Et si Dog Pound ne sera pas la révolution du genre, le réalisateur a l’intelligence de se concentrer sur une vision « jeune » (voir l’acteur principal, assez percutant, tout en nerfs) pour mieux faire ses gammes. Finalement voilà un anti-Sheitan, mais tout aussi barré, où la violence n’est jamais feinte, et le discours tout aussi brutal, avec une réalisation au couteau. Une belle réussite, sans excès, qui promet beaucoup pour l’avenir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Shadow People - Dr Dog

    Shadow People

    Composé de ses 5 membres (chanteur, bassiste, clavier, percussionniste, guitariste), Dr Dog, groupe en provenance de Philadelphie, possède la grande faculté et... Lire la suite

    Par  Chroniquemusicale
    CULTURE, MUSIQUE
  • The Black Dog – Final Collected Vexations

    Black Final Collected Vexations

    Further Vexations était un peu l’histoire d’une revanche. Une riposte sur la musique, sur la vie, sur Sheffield pour le canidé aux dents acérées, qui poussait... Lire la suite

    Par  Hartzine
    CULTURE, MUSIQUE
  • I wanna be your dog

    wanna your

    ELLE: I wanna be your dog LUI: Iggy Pop and the Stooges ILS S'EN SOUVIENNENT: 09 Décembre 1968 Douglas Engelbart, ingénieur au Stanford Research Institute (USA)... Lire la suite

    Par  Modemajeure
    CULTURE, HUMEUR, MODE, MUSIQUE, TALENTS
  • Bande Annonce 'Dog Pound'

    Dog Pound - Bande-annonce VOST FR de Kim Chapiron - Avec Adam Butcher, Shane Kippel, Mateo Morales... - Sortie en salles le 23 Juin 2010 DOG POUND -... Lire la suite

    Par  Redac Cinéstarsnews
    CINÉMA, CULTURE
  • Danny The Dog

    Danny

    genre: action (interdit aux - 12 ans)année: 2005durée: 1h35l'histoire: Bart a arraché Danny à sa mère et l'a toujours traité comme un chien. Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • "Dog Pound"

    "Dog Pound"

    Dog Pound sur Comme Au Cinema Un film de Kim Chapiron avec Adam Butcher (France) Genre : Action, Drame Sortie en salles le 23 Juin 2010 Résumé : Davis, 16 ans,... Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE
  • Dog pound

    pound

    Film réalisé par Kim Chapiron. L'histoire:  Davis ( Shane Kippel), 16 ans, trafic de stupéfiants.Angel ( Mateo Morales), 15 ans, vol de voiture avec violence. Lire la suite

    Par  Carobrunelli
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Mg 992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines