Magazine Football

Shrek 4 est en salle et il est Forlan

Publié le 06 juillet 2010 par Foothese

Shrek 4 est en salle et il est Forlan

Diego Forlan est-il le meilleur joueur sud-américain de la coupe du monde ? Sans aucun doute. Le buteur de la Celeste porte son équipe qui grâce à lui rejoint les demi-finales pour la 1ère fois depuis 1970 et un match d’anthologie contre le Brésil de Pelé.

Diego Forlan était il y a moins de deux mois sur les tablettes de Didier Deschamps pour renforcer son attaque olympienne et son transfert semblait crédible. Aujourd’hui Forlan peut signer où il veut grâce à une coupe du monde qui malgré ses 3 buts (seulement) porte son empreinte. Si la Celeste est encore dans le tournoi c’est presque uniquement grâce à lui.

Dès le 1er match, Forlan est dans le coup. Inspiré, mobile et malin, il gêne la défense française par ses décrochages et un jeu de 9 et demie plus que de pure pointe. Le coup d’oeil est précis, la qualité de passe très bonne, il joue juste. Malheuresement pour lui, il n’y a pas grand monde autour de lui pour le servir correctement et lui éviter de descendre trop bas et d’aller chercher ses ballons sur les côtés. Suarez était à la limite le seul à l’aider un peu et il ne sera pas là pour affronter la défense batave.

Comment va jouer la Celeste pour combler ce manque ? Forlan pourrait retrouver la pointe et jouer sur ce qui semble être le point faible hollandais : la défense centrale. Il profiterait ainsi de la petite forme de Mathijsen (de retour de blessure) et des approximations vues contre le Brésil. Le vice de Forlan, joueur très opportuniste pourrait être fort utile à ce poste. Autre solution pour la Celeste : laisser Forlan dans ce rôle décroché et installer Abreu ou Cavani en pointe.

Le moment ou jamais pour partir

Abreu peut garder les ballons et jouer de son corps mais ne pourra pas demander en profondeur. Or, l’Uruguay a besoin d’un joueur pour étirer la défense néerlandaise et faire de la place à Forlan. Cavani semble donc le favori pour débuter la rencontre et plaçer Diego Forlan dans les meilleures conditions.

Forlan a aujourd’hui 31 ans. Mis trop vite dans le grand placard des sud-américains qui ont échoué dans les plus grands clubs après son échec à Manchester (62 matchs et 10 buts en 3 saisons) ,il peut aujourd’hui conduire son pays en finale de la coupe du monde et attendre gentiment les propositions sur son bureau. Il les mérite largement.

Pablo Correa


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Foothese 1280 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines