Magazine Cyclisme

Tour de France : il fallait goûter aux pavés !

Publié le 06 juillet 2010 par Jeanpaulbrouchon

Gal_6070 L’étape des pavés du Tour de France était attendue. Tous les candidats à la victoire finale l’ont reconnu à plusieurs reprises. Chacun savait ce qui allait advenir de ses espoirs. Cancellara retrouve «  son » maillot jaune. Sylvain Chavanel, heureux hier, victime de deux crevaisons aujourd’hui, abandonne son bien. Franck Schleck, victime d’une fracture de la clavicule, rentre chez lui. C’est le seul des candidats à la victoire finale qui doit subir la dure loi de la course cycliste. Thor Hushovd, souvent malheureux dans Paris-Roubaix, remporte l’étape tandis que les principales têtes d’affiche limitent la casse : même Armstrong qui, victime d’une crevaison, concède désormais 2'30 à Cancellara au classement général.

Alors cette étape très spectaculaire était-elle nécessaire dans le contexte du Tour de France ? Pour moi, la réponse est cent fois, mille fois oui.

La course cycliste doit avoir lieu sur tous les terrains propres à son déroulement. Il y a la montagne, la plaine et bien sûr les pavés. Dans le calendrier international nombreuses sont les épreuves qui empruntent des zones pavées (même en Bretagne avec le "Tro Bro Léon"). Il n’y a donc aucune raison pour que les pavés ne soient pas au programme du Tour. A condition toutefois qu’ils existent en nombre restreint. Ce fut le cas cette année avec sept secteurs d’une distance totale de 13 kilomètres sur les 85 derniers de l’étape.
Si certains coureurs redoutent ce genre d’étape, c’est tout simplement que les coureurs actuels préfèrent désormais se spécialiser au lieu d’avoir une approche de l’ensemble des diversités du cyclisme. C’est dommage. Indurain, en particulier, délaissait les classiques. Mal lui en a pris puisque ce choix lui a coûté un titre de champion du monde sur route qu’il méritait amplement et qu’il n’a jamais obtenu.

Une cinquantaine de coureurs présents sur ce Tour n’avaient jamais participé à Paris-Roubaix ou au Tour des Flandres. Tant pis pour eux. D’autant plus qu’une étape de ce genre n’est pas la mer à boire. La preuve : à part Franck Schleck, victime d’une fracture de la clavicule, les meilleurs ont émergé en faisant preuve d’un courage et d’une opiniâtreté qui ont forcé l’admiration. Contador, si secoué avec ses 62 kg, se maintient au niveau des plus forts malgré une roue arrière crevée; Armstrong se bat seul comme un furieux pour endiguer les effets néfastes d’une crevaison; Chavanel, maillot jaune d’un jour, cède sous le joug de deux crevaisons, lui qui aime tant Paris-Roubaix. D’autres exemples encore : Wiggins, Nicolas Roche, Menchov, si discrets depuis le départ de Rotterdam, se battent avec force et vigueur pour tenir leur rang tandis que le champion du monde Cadel Evans, avec ses sept années de VTT derrière lui, tel un poisson dans l’eau, semble ne pas souffrir sur ces chemins d’un autre temps.

Qu’importe les secondes perdues aujourd’hui ! Le classement général n’a subi que de légères modifications par rapport à ce qu’il était le soir du prologue confirmant ainsi que cette étape n’était pas incongrue dans le programme de l’épreuve. La suite du Tour va offrir bien d’autres terrains pour montrer ce qu’est véritablement la course cycliste.

Les jours qui vont venir vont d’abord permettre de refaire les pansements car il y a eu beaucoup de chutes depuis le départ de Rotterdam, puis de repenser à d’autres tactiques car le Tour n’obéit jamais à des situations figées. Il est spectacle de sport. Il est mouvement. Le Tour de cette année apparaît très bien né. C’est la raison de son attrait auprès du public de plus en plus nombreux sur les routes qu’il emprunte.

Jean-Paul


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Tour de France : Marques attaquent !

    Tour France Marques attaquent

    Avec la crise, elle s’est un peu réduite : moins d’annonceurs, moins de marques, moins de véhicules. Cependant elle est indissociable de la Grande Boucle et... Lire la suite

    Par  Jeanpaulbrouchon
    CYCLISME, SPORT
  • Le Bilan du Tour de France 2010

    Bilan Tour France 2010

    Le Tour de France 2010 est terminé. C'est l'heure des bilans : Les sprinteurs Cavendish : En début de Tour, la grande question concernait l'état du "mental" de... Lire la suite

    Par  Mart1
    CYCLISME, SPORT
  • Tour de France 2010

    Tour France 2010

    Alberto Contadorgenre: sport, course cyclisteannée: 2010durée: aléatoireL'HISTOIRE: Après avoir été sacré sur les Champs-Elysées en 2007 et 2009, Alberto... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CYCLISME, SPORT
  • Tour de France 2011

    Tour France 2011

    Ca y est, on connait maintenant le parcours du Tour de France 2011 ! Quelques infos avaient déjà filtrées en janvier dernier. Ensuite, grâce à internet (en... Lire la suite

    Par  Mart1
    CYCLISME, SPORT
  • Tour de France 2011 : le parcours d'un Tour populaire

    Tour France 2011 parcours d'un populaire

    Le Tour 2011 partira de Vendée et ira visiter le Massif Central puis les Pyrénées et les Alpes avant de rallier Paris. L'impression donc que pour cette prochain... Lire la suite

    Par  Julien Holtz
    CYCLISME, SPORT
  • Les étapes du Tour de France 2011

    Samedi 2 juillet : Passage du Gois-Mont des Alouettes : 191 km Dimanche 3 juillet : Circuit des Essarts. C.L.M par équipes : 23 km Lundi 4 juillet :... Lire la suite

    Par  Jeanpaulbrouchon
    CYCLISME, SPORT
  • Almira Skripchenko 3ème du France Poker Tour !

    Almira Skripchenko 3ème France Poker Tour

    La Grande Finale du France Poker Tour s'est tenue hier à Paris dans les salons chics de l’Aviation Club de France. Ils étaient au départ 634 à participer dans l... Lire la suite

    Par  Chess & Strategy
    ÉCHECS, SPORT

A propos de l’auteur


Jeanpaulbrouchon 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines