Magazine

Le charme des après-midi sans fin (Blogoclub)

Publié le 01 juillet 2010 par Bookine

Blogoclub time ! J'ai " déserté " au mois de mai pour l'affaire Jane Eyre, mais, c'est promis, plus jamais ! (enfin je vais essayer).

Quoi qu'il en soit, il était impensable que je me défile cette fois-ci. En effet, il a été décidé en début d'année, que notre lecture commune nous transporte en Haïti, à la découverte de Dany Laferrière et de ses après-midi sans fin (titre exact : Le Charme discret des après-midi sans fin).

Le charme des après-midi sans fin (Blogoclub)

Cette décision, vous vous en doutez, a été prise en début d'année, au moment où l'île et ses habitants affrontaient le séisme le plus désastreux de leur histoire. Au moment où les images qui nous parvenaient étaient à la fois les plus insoutenables et les plus émouvantes. Oui, comme chacun, j'ai été émue par le courage des haïtiens et par leur dignité. Emue à l'époque, je suis aujourd'hui révoltée ! Indignée de voir que 6 mois après, le sujet ne fait plus vendre et que les media ne s'intéressent qu'à de prétentieux Schtroumpfs irrévérencieux payés une fortune pour faire le cirque ! (oups, pardon).

Bref, j'espère que nos billets permettront de remettre Haïti un peu sur le devant de la scène, ne serait-ce que sur la blogosphère littéraire. Et, je pense, je suis sûre même, qu'il n'est pas trop tard pour les aider ;

Le charme des après-midi sans fin (Blogoclub)

Le charme de Dany Laferrière a totalement opéré sur moi. Je me suis laissé transporter dans le village de son enfance, Petit-Goâve, en compagnie de sa grand-mère Da et de marquis, son toutou. Les chapitres sont de courts épisodes de la vie du jeune Vieux Os (oui, je sais c'est curieux comme association de mots).

On vit l'ambiance du marché, pour un peu on sentirait presque l'odeur des épices ; les rendez-vous entre adolescents sur le port ou les embuscades à la sortie du lycée des filles...Da, la grand-mère de Vieux Os est très présente, elle incarne la sagesse et l'équilibre de Vieux Os. Elle lui parle de son grand-père, de ses souvenirs, de ses expériences...La vie se déroule tranquillement, paisiblement autour des tasses de café que prépare Da...Jusqu'au jour où les évènements politiques du pays* rattrapent cette petite ville paisible...chut ! Je n'en dirais pas plus.

*Dictature des Duvalier, qui dura de 1957 à 1986.

Le charme des après-midi sans fin (Blogoclub)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bookine 227 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog