Magazine

De l’objectif au subjectif : 客观还是主观?

Publié le 06 juillet 2010 par Matapekin
A Pékin les cultures s’entrechoquent. Les valeurs sont différentes, les standards aussi. Dans un resto français on parle suffisamment doucement pour ne pas être trop entendu par la table de ses voisins, dans un resto américain on crie pour être entendu de la personne avec qui l’on dine. Une situation perçue comme confortable par une personne d’une première culture pourra être ressentie comme très embarrassante pour une deuxième personne issue d’une seconde culture. Midji, coréenne, aime que l’on parle peu, que l’on s’accorde quelques instants pour respirer, pour réfléchir, mais pour Norah, mexicaine, le moindre temps mort dans la conversation témoigne d’un très fort ennui, ça la met mal à l’aise. Des notions qui semblent universelles varient pourtant d’une culture à l’autre. Pour Li Yonghui l’amour est une chose sérieuse, pour Laura c’est avant tout un sentiment, pour Michael c’est un artifice inventé pour répandre ses gènes. Et l’humour ? Sans doute l’élément de la culture le moins bien partagé d’un pays à l’autre.
A Pékin on évite d’exprimer trop de jugements qui se veulent objectifs. C’est trop épicé - la musique est trop forte - c’est nul - t’es trop con. L’objectivité suppose un même standard, une même échelle de valeurs, une même notion du bien et du mal. Dans un mélange de culture, quel standard adopter ? Celui du plus fort ? Celui du plus con ? Celui de la langue dans laquelle on s’exprime ? Celui du pays dans lequel on se trouve ? Une question bien difficile. Mais indéniablement le passage au jugement subjectif permet d’exprimer ses opinions et ses sentiments sans outrepasser les standards des autres cultures, sans blesser ses interlocuteurs : Je ne peux pas manger épicé - j’ai les oreilles sensibles, je préférerai un endroit plus calme – je n’aime pas - tu m’as blessé par ces paroles
Et puis ensuite on réalise quelque chose. Même au sein d’une même culture, les standards sont loin d’être si bien partagés par chacun. Les divergences restent nombreuses. Et l’objectivité blesse tout autant. Alors je le dis haut et fort : la subjectivité, quel bonheur !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Ciné-club : Objectif Bollywood

    Ciné-club Objectif Bollywood

    Les films de Bombay plaisent sans doute au public occidental, mais cet attrait est sans commune mesure avec les rêves de gloire que suscite Bollywood dans... Lire la suite

    Par  Safran
    ASIE, INFO LOCALE, RÉGIONS DU MONDE
  • P comme papa

    comme papa

    J’aime les livres dits « intelligents », ceux qui provoquent la sensibilité, émoussent les sens, amènent, en seconde lecture, une réflexion, toute douce ou... Lire la suite

    Par  Vanessav
    CULTURE, JEUNESSE, LIVRES
  • L’OR métal - objectif 1,250$

    L’OR métal objectif 1,250$

    Le scénario décrit le 6 décembre dernier a très bien paramétré le creux court terme de l’or métal, la zone des 1,075$ à 1,100$ à effectivement servi de creux... Lire la suite

    Par  Claude Bordeleau
    BOURSE, FINANCES, LE MARCHÉ
  • P comme Pipe

    Click here to view the embedded video. P comme Pipe…non mais Gaylord ça va pas la tête là ??!? Bin quoi…arrêtez de voir le mal partout. Avez-vous déjà essayé... Lire la suite

    Par  Lg_blog_fr
    HIGH TECH, MOBILES
  • Objectif : silhouette de rêve

    Objectif silhouette rêve

    Il fait un temps magnifique en région parisienne depuis quelques jours, même si le vent continue de souffler (glaglagla). Mais ce soleil annonce forcément les... Lire la suite

    Par  Fany1983
    CÔTÉ FEMMES
  • Maicon, objectif du Real

    Maicon, objectif Real

    C’est le printemps, la saison des courses qui commencent pour Florentino. Aujourd’hui, c’est le brésilien Maicon qui est visé. Lire la suite

    Par  Foothese
    FOOTBALL, SPORT
  • Fany,p...

    Donne- moi un crayon pour dessiner ma vie, Je sais seule l'écriture convient pour mes dits, Moi je suis déjà pauvre, jusqu'en correctionnelle La banale raison... Lire la suite

    Par  Plouf
    TALENTS

A propos de l’auteur


Matapekin 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte