Magazine Culture

Les Secrets du dimanche

Par Polidjin

« Une fois j’ai écrit un poème sur toi sur un billet d’un dollar en espérant qu’un jour il finisse dans ton portefeuille……. »

Une déclaration d’amour? Peut-être, mais secrète, comme son auteur, et son destinataire. Ce petit mot provient d’une carte publiée sur Postsecret. Ce site, conçu en 2004 par l’Américain Frank Warren, expose le projet artistique communautaire de ce dernier : publier les secrets d’anonymes du monde entier, écrits sur des cartes postales retravaillées par leurs auteurs. La seule condition posée (même si des consignes sont données pour qu’ils restent lisibles) est de ne proposer que des secrets personnels,  jamais révélés auparavant par ceux qui les avouent.

Postsecret a ainsi révélé plus de 2500 secrets de différentes teneurs, qu’ils soient dramatiques ou drôles, qu’ils traitent de tous les sujets, que ce soit la vie et la mort, la famille, le travail, le voisin enquiquineur ; permettant ainsi à certains lecteurs de se reconnaître dans les petites phrases offertes. Cette possibilité de  catharsis est sûrement la raison pour laquelle la fréquentation du site a rapid9780061859335ement pris de l’ampleur ; il en existe désormais de nombreux autres inspirés par ce projet, toutefois souvent d’intérêt moindre. Ainsi, dans certains pays comme la France ou l’Allemagne, on peut trouver des versions adoubées par le Postsecret originel. Il existe également un site de parodie, Postrejects, semblable en tout point au site américain, excepté qu’il s’agit de secrets inventés par son créateur, Michael Zink, qui se moque ainsi du projet de Frank Warren ( il semble d’ailleurs avoir une dent contre ce dernier, si l’on en croit son dernier post à l’heure où cet article est rédigé). Si les faux-secrets de Zink sont plutôt drôles, la certitude qu’ils soient inventés élimine évidemment la réflexion que peuvent engendrer les (supposées) réelles confessions de Postsecret.

A la fréquentation grandissante du site s’est ajouté une autre réussite : il a été récompensé, 6 fois en 2006 et 2007, au cours des Weblog Awards, remportant notamment les deux fois le prix du Weblog of the Year. Il a également remporté un Prix spécial de la part de la National Mental Health Mentality (Association Nationale de la Santé Mentale), pour avoir soutenu et promu une ligne de prévention contre le suicide. De par son expérience personnelle, Warren était touché par le sujet. Un site tel que le sien mettant à jour le mal-être de certains auteurs de secrets, il y rappelle régulièrement (généralement quand une carte mentionne une envie de suicide, une profonde souffrance psychologique) l’existence de cette association, et encourage à les contacter.

Certains secrets ont déjà été publiés par Frank Warren dans des recueils, et sa dernière livraison sort aujourd’hui  6 octobre. Confessions on Life, Death and God, comme les autres ouvrages tirés du site, propose des confessions inédites, collectées spécialement par Warren. Touchantes, amusantes ou simplement sources d’introspection, elles se révèlent fascinantes, non dans le voyeurisme qu’on pourrait y voir, mais dans l’exposition sincère, et souvent rendue poétique par son écrin stylisé, de préoccupations universelles.  Et si vous n’achetez pas le livre, il reste bien sûr la lecture du site, où de nouveaux secrets remplacent tous les dimanche les précédents.

En bonus, une autre carte postale de Postsecret :

postsecret6061805

Je m’assieds en public et je fais semblant de LIRE, mais en réalité j’écoute VOTRE conversation.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Polidjin 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines