Magazine Cinéma

It's a free world...

Par Rob Gordon
Un an et demi après sa Palme d'Or, Ken Loach poursuit son exploration sans fin des mille et une facettes de l'identité sociale du Royaume-Uni. L'originalité d'It's a free world... réside dans le point de vue adopté : Loach et son fidèle scénariste Paul Laverty se placent cette fois du côté des exploiteurs. Ou plutôt des exploiteuses : parce qu'elles ont soif de fric et d'indépendance, Angie et Rose créent leur agence d'interim et exploitent à leur profit des travailleurs immigrés sans défense.
Tout est dit : It's a free world..., c'est la description binaire de la façon de faire de vilains dirigeants obnubilés par les bénéfices. Et l'on réalise à quel point c'était bien lorsque le réalisateur décrivait avec nuance les galères des britishs d'en bas... Il est impossible de réellement prendre au sérieux le traitement manichéen et démagogique qui nous est offert. Le film ressemble à l'oeuvre de certains de ces militants d'extrême gauche pour qui tout ce qui ne ressemble pas de près à un ouvrier est forcément une pourriture de saloperie de patron friqué. Assez désolant de la part d'un auteur qui avait toujours su allier sincérité et mesure. Les rebondissements de fin de film sont extrêmement prévisibles, hormis un que l'on qualifiera gentiment d'innoportun.
Reste que même un mauvais Loach vaut mieux que bien des ersatz. Reconnaissable entre mille, cette mise en scène fluide, discrète et vraiment esthétique est un régal de tous les instants. Et le vieux Ken a toujours autant de talent pour dénicher des comédiens méconnus et en tirer le meilleur : en témoigne la fabuleuse Kierston Wareing, belle et charismatique, qui défend à merveille un personnage mal dessiné. Il y avait beaucoup de potentiel dans ce petit bout de femme prête à tout pour réussir, y compris à jouer de ses charmes. Malheureusement, Loach en fait une salope intégrale (il n'y a pas d'autre mot), qui couche avec les premiers venus et planque ses liasses de billets dans un bas de laine plutôt que de donner de quoi manger à ceux qu'elle exploite. En des temps où l'Europe (et en particulier notre cher hexagone) manque d'une gauche forte, crédible, avec de vraies choses à dire et à proposer, espérons que Loach ne va pas lui aussi sombrer dans le schématisme et les arguments de café du commerce.
5/10

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • We're happy here in the happy house / Oh it's such fun !

    Siouxsie and the Banshees est surement le groupe des lendemains du punk le plus injustement méconnu en France, et pourtant un des meilleurs, proche de The Cure... Lire la suite

    Par  Michel Michal
    CONSO, CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • It's You, It's Me, We're Dancing !

    It's You, We're Dancing

    Retour sur Los Campesinos!, nous en avions déjà parlé il y a de cela une semaine et vous l’aurez compris je suis tombé en admiration pour ce jeune groupe. Leur... Lire la suite

    Par  Michel Michal
    CONSO, CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Supertramp - It's raining again [live]

    Une chanson GENIAL d'un groupe super, oui c'est vieux et alors? A déguster: Supertramp est un groupe de rock progressif britannique créé... Lire la suite

    Par  Janus24
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • It's oh so kawaii

    Un gros coup de coeur pour ce blog frais et coloré pleins de jolies images vintages, de liens très intéressants, de petites créations, de coups de coeur fashion... Lire la suite

    Par  Hollygirl
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, MODE
  • It's new, it's about electro, it's TSUGI !

    It's new, it's about electro, TSUGI

    Technikart a récemment racheté le magazine Trax, ça vous le saviez. Ce que vous ne saviez peut-être pas, c'est que l'ancienne rédaction de Trax ne s'est elle pa... Lire la suite

    Par  Phantomas
    CULTURE, MÉDIAS, MUSIQUE, PRESSE ÉCRITE, TECHNO/ÉLECTRO
  • It's Soko-ver Yet

    Certains divorcent. D'autres rentrent dans le chateau. J'en connais qui achetent un telephone avec une pomme au dos On m'a parlé de mecs qui perdent souvent... Lire la suite

    Par  Etienne Martin
    CULTURE, MUSIQUE
  • lenny kravitz it's time for a love revolution cd album

    lenny kravitz it's time love revolution album

    -les affaires webIt'S Time For A Love Revolution~ Lenny Kravitz (Artiste)L'auteur-compositeur américain révèle les premiers détails autour de son huitième... Lire la suite

    Par  Googleman
    CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Rob Gordon 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines