Magazine Golf

Ugly Bridget

Publié le 30 janvier 2008 par Brigitte Contois
Fin du premier mois de l’année et rien de rien de golf. Même en Angleterre, j’avais pris mes clubs mais j’ai eu de la pluie. Sans surprise. Les anglais m’ont dit « ah mais quand on aime le golf, rien n’arrête ». Oui je sais mais cette année, j’ai calmé mes ardeurs de kamikaze.
Je pense que j’ai perdu les kilos d’hiver suite au contrecoup de ma rupture donc j’ai mon poids de forme. Enfin presque. On ne va pas chipoter. Je suis prête à ouvrir un mouvement de lobbying pour voir des BELLES femmes dans les magazines avec des rondeurs (qu’ils osent appeler fortes) au lieu d’adolescentes fantômatiques qui n’inspirent que le froid du papier glacé.
Je suis prête à affronter les greens. Ou presque. Il manque un petit peu de sport, de tonicité et d’exercice pour réveiller la bête en hibernation. On essaiera de travailler l’endurance et le souffle pour ne pas être HS après 4 trous. Mais si, j’ai envie de travailler la tonicité musculaire. Vœux pieux en perspective mais on essaiera de remuer les dernières graisses.
Je n’ai toujours pas renouvelé ma licence. Oui c’est terrrible. Tous les ans j’attendais le réveil de la fédé comme un sombre pari sur sa réactivité et cette année, tranquille. Il faut dire que je n’ai pas encore mis mes pieds dans un club même pour tirer au practice vu le temps bof pas envie de joueur le loch Ness au Golf.
J’ai un plan pour travailler mon jeu, mais il faut que je récupère mes clubs. C’est drôle car dans les sitcoms US, on entend toujours un mec dire « si je retourne la voir, j’en profiterai surtout pour récupérer mes clubs de golfs ». Dire que je pouvais illustrer que le golf n’était pas qu’un motif de divorce mais pouvait être un de mariage. Pas facile de trouver une nana qui dira à son homme « alors, toujours pas de parcours à l’horizon ? Han, mais c’est quand ton dernier ? oh la la, faut y aller vite » avec toute la sincérité où elle est prête à y aller à votre place (non pas à cause du prof mignon et sexy !).
Pour une fois, je suis en adéquation avec les canons de la mode. J’ai la même coupe que Katie Holmes (la femme de Tom Cruise), non pas que je suis devenue scientologue pour suivre un quelconque Tom, mais juste que j’ai adopté le carré plongeant avec la frange. Je ne suis pas ringarde, c’est déjà ça, bon pour le moral et excellent pour bien commencer l’année.
Finalement, tout n’est pas aussi horrible dans la vie.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brigitte Contois 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines