Magazine Environnement

Sauver les massifs coralliens...

Publié le 31 janvier 2008 par Greg Catel

Dans un communiqué, l'ICRI (International Coral Reef Initiative), qui organisait la semaine dernière sa grande réunion annuelle à Washington, rappelle, aux gouvernements, scientifiques, sociétés du monde entier, l'importance d'augmenter les actions en faveur de la protection des massifs coralliens.

En effet, en 2003, le World Parks Congress avait établi la nécessité qu'au moins 20 à 30% des habitats marins soient protégés d'ici 2012. A ce jour, aux vues des actions engagées, ça ne sera pas le cas pour les massifs coralliens.

Mettant en avant l'importance de ces massifs pour le maintient de l'éco système des océans et des dangers qui les menacent à cause des changements climatiques, le WWF, The Nature Conservancy, et Conservation International soulignent 4 points particuliers :

  1. - Le pourcentage de massifs coralliens protégés doivent passer des 15% actuels à au moins 30%.
  2. - Que ces espaces protégés doivent être capable de résister aux dangers dus au changements climatiques et que tout soit fait pour réparer les massifs dégradés.
  3. - Ces systèmes coralliens doivent être protégés des activités humaines afin de sauvegarder la flore et la faune qui y vit.
  4. - Les gouvernements et sociétés civiles doivent agir de concert pour cette protection.

Pour Bill Echbaum, vice président du WWF, "Les massifs coralliens font face à des dangers importants, du changement climatique aux pratiques de pèche. La sauvegarde des espèces qui vivent dans les massifs coralliens est de première importance et la clef de la bonne santé des océans".

Lynne Hall, présidente de l'équipe Global Marine souhaite aussi signaler le soutient des associations au présidents de l'Indonésie ou de la République des Palaos "pour leurs actions en faveur de la protection des massifs coralliens. Pour la plupart des pays développés, les massifs coralliens ont un seul aspect esthétique. Pourtant, pour près d'un milliard d'humains qui habitent sur les côtes des océans, leur bonne santé est vitale en terme de nourriture  et d'économie".

Aujourd'hui, beaucoup de ces éco systèmes marins peuvent être sauvés si tout le monde travaille ensemble...

La Martinique, la Guadeloupe, Mayotte, la Réunion, la Polynésie française plaçent la France au 4ème rang des nations possédant des massifs coralliens. Le Grenelle de l'environnement avait abordé le problème de la protection des massifs coralliens en renforçant l'initiative française pour les récifs coraliens (IFRECOR), en lui donnant des moyens pérennes et en assurant sa valorisation.

De manière anecdotique, on se souvient que Jean-Louis Borloo s'était "mouillé" à Bali, pour plonger et replanter un morceau de corail... Espérons que concrètement, la France saura tenir son rôle de défenseur de la biodiversité marine.

Expo : A partir d'avril 2008, l'Océanopolis de Brest propose une exposition sur les récifs coralliens
Cette exposition temporaire invite le visiteur à découvrir ce patrimoine sous-marin  à travers des photographies du biologiste-plongeur, Laurent Ballesta.

et puis aussi... Oceko, le blog de Nath, un nouveau regard sur l'océan et l'environnement.

GC.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg Catel 282 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog