Magazine Humeur

“Subprime” à la ferme

Publié le 03 février 2008 par Jlhuss

par Guess Who

commentaire fait le 01 février sur la note : “La bourse et la vie” ou les “subprimes ” vues par un paysan du Morvan !

asnan.1202023070.jpg
Déplaçons les subprime dans le Morvan et prenons l’exemple de deux jeunes fermiers qui décident de construire leur ferme au fin fond du Morvan. Tous les deux sont pauvres, n’ont pas de capitaux et vont emprunter.

Le premier va s’adresser à un vieux paysan à la retraite qui a bien amassé des sous tout le long de sa longue et laborieuse existence (probablement pas mal de subventions de Bruxelles, mais passons, l’argent peut sentir la moule et les frites, c’est toujours de l’argent).
Mais notre paysan est méfiant, il sait combien le métier est dur et avant d’avancer ses sous, va demander une garantie au jeune fermier : en gros si tu ne paies pas, je récupère ta ferme !

L’autre fermier est un moderne il s’en va voir une banque du coin pour qu’elle prête des sous et la banque va faire à ce stade exactement la même chose que le vieux paysan ; prendre une hypothèque sur le ferme !

C’est à partir de maintenant que les choses deviennent rigolotes. Notre banque va ‘éclater cette dette en plusieurs morceaux, la diviser entre capital et intérêts et titriser tous les morceaux. En gros faire des sortes de Sicav de la dette du jeune fermier qui vont être ensuite vendues dans le marché. Comme l’affaire est juteuse, que les intérêts sont importants et les gains alléchants, tout le monde (c’est-à-dire toutes les autres banques…) vont se précipiter sur ces produits, en acheter des quantités massives, se les revendre, se les racheter etc etc … ce qui fait qu’à la fin, plus personne sait exactement qui détient la dette du jeune fermier. Bref la machine à claques des subprime est lancée, mais pour le moment tout le monde est gagnant !

Deuxième acte : nos deux jeunes fermiers ont du mal à honorer leurs traites. On entend que certains autres jeunes fermiers ont carrément arrêté de rembourser leurs dettes.

Que fait le vieux paysan ? Il tient le jeune fermier d’un œil vigilant …

Que fait la banque qui détient les subprime ? Et bien elle essaye de se débarrasser de ses subrpime en les revendant à d’autres banques. Mais les autres banques se méfient, elles en veulent pas des subprime … et petit à petit la valeur de la subprime diminue, puisque personne ne veut prendre le risque d’accepter une dette et à la fin, la subprime ne vaut plus rien sur le marché !

Troisième acte : le vieux paysan a un gros souci. Son jeune fermier ne peut plus le payer, jette l’éponge et s’en va. Que fait notre paysan ? Il exerce son hypothèque, la ferme est revendue à quelqu’un d’autre et tout le monde rentre plus ou moins bien dans ses fonds, le tout dépendant de la tendance du marché de l’immobilier au moment de la vente.

La banque a apparemment plus de chance. Son fermier à elle continue tant bien que mal à lui rembourser sa dette.
Mais nous arrivons en période de clôture, et là vont entrer des trucs abscons de comptable qui font les cauchemars des Directeurs Financiers et qui se nomment Règles IFRS, US Gaap Standards, Bâle II et j’en oublie.
C’est cette panoplie de règlements qui vont désormais faire la loi sur les résultats de la banque et déterminer ce que le Directeur Financier doit faire ou pas.
Et l’une des choses qu’il doit faire est de valoriser tous ses actifs à leur valeur de marché. En d’autres termes, il doit valoriser les Subprime que sa banque détient dans ses livres à leur valeur du jour. C’est-à-dire Zéro, puisque elles sont invendables !

Et voilà comment nos amis de la SG on du passer pour 2 milliards de pertes sur les Subprime …
Et comme le jeune fermier n’a pas arrêté de payer sa bicoque, ils peuvent même pas la saisir pour la revendre !

Bon, avant que le Chat me le dise, je reconnais que mon exemple est un peu caricatural, mais techniquement, c’est bien un peu ce qui s’est passé.

Hélas, l’affaire ne s’arrête pas là, et c’est maintenant que les choses ses corsent vraiment et que le machin commence à mordre par la queue et que même ceux qui n’ont rien à voir avec les Subprime en dégustent !

Notre Société générale (maintenant on peut mettre un nom sur la banque) accompagnée d’autres banques (UBS, Cittybank, et d’autres banques de partout dans le monde) ont des résultats très mauvais, un gros souci d’endettement. Bref, plus personne n’a confiance en eux et aucune autre banque ne leur veut prêter de l’argent. Même que leurs clients s’en méfient, et commencent à retirer leurs modestes épargnes de la banque (ce qui est arrivé l’été dernier dans un banque anglaise) et comme les banques ont placé l’argent qui leur a été confié un peu de partout, elles ne peuvent pas rembourser leurs clients … et là, la banque « saute » !
Exactement, ce qui s’est passé lors de la crise de 1929 aux Etats-Unis.

La problématique des subprime étant un problème des Etats-Unis, la FED est particulièrement attentive à éviter toute ruée vers les guichets des banques par des clients paniqués, d’où leur mesures à augmenter les liquidités disponibles et à dynamiser leur consommation pour que le truc continue de rouler.

En Europe le problème est différent (du moins la BCE l’estime ainsi)
Trichet et consorts estiment que l’Europe ne sera que légèrement touché par la crise des subprime et qu’il n’y aura pas de ruée des européens vers leurs banques. Et donc la BCE continue de réagir sur ce qu’elle estime sont principal souci, c’est-à-dire une inflation qui revient.

Voilà, caricatural, mais un peu la vérité. Dans la réalité, aux USA, tous les emprunteurs concernés par les subprime n’ont pas arrêté de payer leurs traites, et leurs maisons, vides ou pleines sont bien là encore… mais pas valorisées !

Ceci étant dit (et j’ai lu avec attention le commentaire de USA en ligne et en vrac) il y a un énorme problème d’endettement, et pas que des particuliers. La gestion de l’endettement publique américain est nettement plus grave ; Vous rendez-vous compte que la plupart des Bons du Trésor des US sont détenus pas la Chine. En d’autres termes, les dettes des USA sont détenues par la Chine … et que ces deux géants se tiennent la barbichette l’un de l’autre, et que c’est le reste du monde qui va payer l’addition, les américains (gouvernement compris) n’ayant aucune envie de se serrer la ceinture, et les chinois ne pouvant accepter aucune récession aux US car c’est leur propre épargne qui exploserait en plein vol ! Donc, ils continuent de financer les cigales américaines …

Et pour vous faire sourire un peu, savez vous que vous tous vous devez de l’argent mais vous ne savez même pas à qui, un peu comme pour les subprime … je m’explique !

Quand vous payez vos achats avec votre bien-aimée Carte Bleue, vous savez que vous devez rembourser à la fin du mois votre petite talonnette. Pas à votre fournisseur, mais à votre banque !
Et votre banque, la maligne, qu’est-ce qu’elle fait avec cette dette ? Et bien, elle la revend sur le marché pour récupérer plus vite encore du cash !

tdc3c.1201898634.jpg
C’est ainsi qu’il y a de produits financiers qui se négocient qui sont uniquement adossés sur les créances VISA, American Express etc … Au fait, quand une banque se bat pour vous refiler une carte de crédit, ce n’est pas dans un souci de percevoir des commissions, mais uniquement pour pouvoir dégager des possibilités d’emprunter encore plus d’argent pour le re-prêter (plus cher bien sur …) puisque elle sait que de toute façon, vous aller payer vos courses réglés par carte à la fin du mois.

Allez que tout ceci n’empêche le paysan du Morvan de dormir …

<>

<>éé<éé>éé<><><><à><><><><&><><><>éé<éé>éé<><><><à><><><><&><><>


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Dialogue “au salon”

    Changement de présidence et changement de style au Salon de l’agriculture. L’événement était très apprécié de Jacques Chirac. C’est quasiment au pas de charge... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Suite et “Faim”

    Lors d’une conférence sur l’action humanitaire tenue aux Emirats Arabes Unis, un haut responsable du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • La “deuche”

    Emblèmatique, elle fête ses 60 ans ! La cité des sciences et de l’Industrie à Paris lui consacre jusqu’au 30 novembre , une exposition. La « deuche » est à... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Soins “verts”

    De longue date, on savait que les animaux de compagnie comme les chiens et les chats contribuaient à aider certains patients traités en psychiatrie. Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Faire “joujou”

    … avec les OGM ! Il y aurait donc eu un “coup de théâtre” à l’Assemblée lors de l’examen en seconde lecture du projet de loi sur les OGM, où une “motion de... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Que “La Montagne” est belle

    … Comment pouvait-on s’imaginer … Que la dernière SCOP (Société coopérative ouvrière de production) de la presse française pourrait disparaître? Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • La belle “Rousse”

    Un jour elle est venue taper à la fenêtre, il faut dire qu’elle avait de quoi séduire, une jolie robe, un peu rousse aussi. Debout comme un écureuil, ce n’en... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines