Magazine

Le nouveau patron de TF1, Nonce Paolini, cherche à imposer sa griffe sur la grille et réclame plus de «sens» !

Publié le 03 février 2008 par Formatio

Adieu seins siliconés, crapuleries à velléité journalistique et caca cauetidien. Adieu TF1 d’hier et ses vieux grigous du Muppet Show Patrick Le Lay et Etienne Mougeotte, anciens patrons de la Une. Adieu les vendeurs de cerveau disponible et bonjour aux vendeurs de sens et de profondeur. C’est décidé, TF1 va changer, ainsi qu’un porte-parole l’affirme haut et fort à Libération : «Nous voulons aller vers plus d’émotion, plus de diversité.» Bon d’accord, pour l’instant ce n’est pas flagrant : la même Mimie Mathy forever ange-gardien ; la même maison poulaga depuis parfois plus de vingt ans ; les mêmes Experts lessivés à force d’être débités à la chaîne, parfois jusqu’à huit épisodes par semaine ! Les mêmes PPDA, Pernaut, Chazal calcifiés dans leur siège de présentateur. Et, dès qu’on trousse le jupon de la deuxième partie de soirée, le même trash : Confessions obligatoirement intimes, Méthode intrinsèquement Cauet. Faut dire qu’à moins de 28 % en janvier, un score historiquement bas, il y a urgence. A la barre, Nonce Paolini, nouveau grand timonier de TF1. Son entourage va jusqu’à parler de «quête de sens» ! Bigre ! La fameuse quête de sens qu’Etienne Mougeotte avait invoquée en 1997 pour éjecter les peu présentables Perdu de vue, Dorothée et Jean-Marc Morandini, et surtout se réconcilier avec les annonceurs. Ben, notre pauvre Nonce, y a du boulot. (Source libé.fr)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Formatio 3427 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte