Magazine Culture

La double vie de Dexter

Publié le 03 février 2008 par Theviewer

                           dexter_2

Voici une nouvelle rubrique sur le blog où je proposerai la review du pilote d'une série (qui pourra être plus ou moins ancienne d'ailleurs) mais que j'avais eu envie de découvrir. Et qui sait, cela me permettra peut-être de découvrir des perles que j'aurais pu louper!

On commence donc avec Dexter. C'est avec une grande impatience que j'attendais le visionnage de ce pilote. En effet, la trame de la série (rappelons que Dexter est scientifique dans la police le jour et tueur la nuit) a de quoi titiller la curiosité, en tout cas la mienne. Et je dois dire que je n'ai pas été déçu!

dexter
Commençons par l'atmosphère très étrange qui se dégage de l'épisode, sorte de mélange de dégoût et de fascination. C'est sûr, on ne reste pas indifférent au personnage de Dexter! Dégôut d'abord parce que c'est gore: sang, membres découpés, assassinats violents, on n'est pas dans un conte de fée ici! Et fascination, parce qu'on est en quelque sorte "envoûté" par Dexter: le soin qu'il apporte à son "activité extra-professionnelle", ses réflexions qu'il partage avec nous, et bien sûr son enfance, le début de ses pulsions et la compréhension de son père adoptif. Il est vrai qu'on peut ressentir tout cela comme malsain, ce qui est compréhensible, mais on reste quand même devant l'écran et c'est à la limite si on ne s'attache pas au personnage. Malgré tous les meurtres, toujours très violents, qu'il commet, on n'arrive pas à le condamner et à le voir comme un méchant. Il faut dire aussi qu'il ne s'attaque qu'à des personnes elle-même criminelles et auteurs d'actes tout aussi répréhensibles, voilà qui sauve un peu les apparences. L'émerveillement de Dexter pour la méthode opératoire du tueur en série peut également paraître mal placée mais elle est finalement logique: et oui, même dans ce domaine, il y a de la concurrence!

A côté de ce personnage haut en couleurs (surtout rouge sang à vrai dire!), on nous présente aussi Debra, la soeur, mais sa storyline fait un peu pâle figure (son désir de monter dans les échelons de la police).On fait également la connaissance de la petite-amie de Dexter, Rita, qui a connu un mari violent et en garde des séquelles. Leur relation est d'ailleurs très curieuse, peu charnelle disons, d'ailleurs Dexter dit lui-même qu'il n'aime pas le sexe alors le fait que Rita ne soit pas pressée pour sauter le pas ne le dérange pas trop. Mais l'aime-t-il vraiment ou cherche-t-il seulement de la compagnie puisqu'il ne ne ressent rien, aucun sentiment, pour personne?

michaelchall
Michael C. Hall est génial dans ce rôle, il est très convainquant dans la peau de ce personnage qui se trouve des deux côtés de la barrière, cette sorte de justicier qui répond à la violence par la violence. Ce pilote donne vraiment envie de voir la suite, en espérant que la série évite de se reposer sur ses lauriers et nous sert toujours le même schéma dans chaque épisode. L'intrigue de tueur en série qui découpe les membres semble servir de fil rouge à plusieurs épisodes et j'espère qu'elle réserve des surprises, au vu de la fin de l'épisode. Très belle découverte donc, originale et très audacieuse (comme seule une chaîne du câble pourrait le faire) mais assez déroutante de par son ambiance et son personnage principal assez morbides.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theviewer 76 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte