Magazine Insolite

Des vins très « éthiquettes » !

Publié le 04 février 2008 par Chantal Doumont

des vins très « éthiquettes »Pascal Massenot, des vins très « éthiquettes » !

Pascal Massenot, viticulteur à Mercurey, a habillé ses vins d'étiquettes en braille. Appellation, millésime, nom du producteur et couleur du vin sont désormais lisibles par les non-voyants. 

Je veux apporter un confort et davantage d'autonomie à ceux qui n'ont pas, comme nous, la chance de voir », expliquait le viticulteur au Journal de Saône-et- Loire. « C'était un vieux projet que j'avais depuis longtemps en tête. Nous reçevons régulièrement dans nos caves l'équipe de France de tir handisport, dont plusieurs sont malvoyants », explique le viticulteur. 

« Ma démarche n'est absolument pas commerciale, insiste Pascal Massenot. Je n'ai pas plus de clients non-voyants que de clients voyants. On pense à eux, c'est tout, et si ma démarche peut en inspirer d'autres, alors je serai bien content ! », ajoute Pascal Massenot. 

Seuls quatre termes avaient besoin d'être « traduits » :  L'appellation, la couleur, « il fallait y penser, cela nous paraît tellement évident pour nous, voyants !», le millésime, et le nom du vigneron, pour savoir qui a fait le vin. 

Invisible à l'oeil nu 

Hormis les vieux stocks d'étiquettes à épuiser, toute la production du Domaine est dorénavant étiquetée ainsi. « Les premières bouteilles ont été vendues en octobre 2007. Nous avons déjà écoulé près de 30.000 bouteilles étiquetées en braille ». En terme de coûts, cela lui est à peu près revenu au prix d'une « belle couleur à chaud ». 

Pour les clients habituels, il n'y a pas eu de changements. La technique utilisée, dite « du point posé »,  évite aux personnes voyant normalement de voir les points, sauf en passant leurs doigts dessus. « On ne déforme plus le papier comme avec la technique des points gaufrés, dont le principe est de passer derrière le papier avec des boules. Ici, on appose des demi-billes sur le papier, les points sont transparents ». Ils sont aussi plus résistants à l'écrasement, au vieillissement et à l'humidité pendant le vieillissement du vin en cave. 

Son imprimeur a pu tester avec lui pour la première fois cette technique innovante. « Du coup, j'en ai profité pour refaire une nouvelle étiquette ! », s'amuse Pascal Massenot.

Source : Viti-net


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine