Magazine Analyses graphiques

Des signes de faiblesse se mettent en place

Publié le 04 février 2008 par John

Vendredi les marchés américains ont clôturés sur les plus hauts, en hausse de 1.22% pour le SP500 et +0.75% pour le Nasdaq. Les financière surperforment toujours, on réel intérêt acheteur à été montré pour ces valeurs la semaine dernière. Tout comme pour le secteur de l'immobilier. Le japon bondit de 2.7% pour la première séance de la semaine alors que la Chine (Shanghai) reprend 8% cette nuit.

Plusieurs de nos indicateurs court terme arrive désormais en zone de surachat et/ou suroptimisme. Les oscillateurs de prix sont clairement surachetés et malgré cela le marché est parvenus à continuer sa progression, c'est plutôt bon signe pour la hausse à moyen terme mais cela n'empêchera pas une correction court terme. Les ratios put/call indiquent eux un suroptimisme à court terme. Techniquement, nous avons des divergences baissières sur les 30' et 60'.

La zone de vente se situe entre 5040 et 5140. Nous n'avons que quelques indications ce qui ne nous permet pas de nous placer à plus de 25% short. On pourra le faire via les futures ou via l'achat de put Mars qui devrait être largement bénéficiaire en cas de baisse et de reprise de la volatilité. L'idée est de viser un retour à la normale de nos indicateurs (neutralité ou proche survente), ainsi qu'une zone entre 4970 et 4770. Sur le SP500 future mars surveillez attentivement la zone des 1415 qui devrait assurément caper les tentatives de rallye. Pour le trading intraday nous n'avons plus de sens prioritaire, mais les acheteurs devront êtres prudents sous 4930.

Voici les niveaux à suivre :

On attend en provenance des USA aujourd'hui à 16h00 l'Indice ISM du secteur des services pour janvier.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


John 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte